Jump to content
Aventador

Signification des normes antipollution .

Recommended Posts

Signification des normes antipollution Euro ...3,4, 5 et 6

Instaurée en 1991, la norme Euro vise à normaliser et réduire les émissions polluantes des véhicules. Le contenu de cette norme imposée aux constructeurs ne cesse d’évoluer, mais aussi de se durcir. Que signifient ces normes ? Comment sont réalisés les contrôles ? Les réponses avec LesFurets.com.

norme-antipollution-euro

Qu’est-ce que la Norme euro ?

La Norme euro a pour but de réduire les émissions de gaz polluants provenant de véhicules routiers en forçant les constructeurs automobiles à produire des voitures et des camions plus propres. Pour cela, les constructeurs doivent respecter des taux d’émissions de particules de plus en plus bas. D’abord lancée pour les véhicules lourds, elle a été imposée depuis 1991 pour les véhicules légers.

Ces normes sont classées de 1 à 6 pour les véhicules légers. Plus la norme est élevée, plus elle sera récente.

  • Euro 1 – Première mise en circulation : 1er janvier 1993
  • Euro 2 – Première mise en circulation : 1er janvier 1996
  • Euro 3 – Première mise en circulation : 1er janvier 2001
  • Euro 4 – Première mise en circulation : 1er janvier 2006
  • Euro 5 – Première mise en circulation : 1er janvier 2011
  • Euro 6b – Première mise en circulation : 1er septembre 2015
  • Euro 6c – Première mise en circulation : 1er septembre 2017

Depuis septembre 2015, tous les véhicules particuliers neufs mis sur le marché dans les États membres de l’UE doivent être conformes à la norme Euro 6.

Comment sont testés les véhicules ?

L’obligation de se conformer aux normes imposées en Europe demande aux constructeurs d’importants efforts en matière de recherche et des investissements conséquents. Seul le résultat final compte et il n’y a donc pas de « recette unique » pour y parvenir.

Pour les constructeurs automobiles, il s’agit d’associer performance, souplesse d’utilisation et respect des normes, ce qui n’est visiblement pas toujours facile comme l’a mis en lumière le scandale Volkswagen.

Depuis la mise en place de la norme Euro, les contrôles s’effectuent sur la base du NEDC (New European Driving Cycle) défini en 1973.

Le NEDC est un scénario de tests reposant sur une suite d’accélérations et de décélérations réalisées sur un banc d’essai. Les émissions polluantes sont mesurées à chacune des étapes pour donner naissance à une moyenne pour chacun des polluants émis.

Considéré à présent comme donnant des résultats trop éloignés de la réalité du terrain, le NEDC va être remplacé en septembre 2017 par le Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures (WLTC) ou en français « la procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers ». Cette nouvelle procédure propose des tests plus proches de la conduite réelle d’un automobiliste.

 

A quel point les tests sont-ils fiables ?

L’année 2015 et le scandale Volkswagen fut l’année de la remise en question de la fiabilité des tests antipollution. Les conditions de test sont parfois douteuses. Aussi les voitures ne sont-elles pas testées sur route mais dans des centres. Les pneus sont bien souvent surgonflés pour limiter la consommation et la résistance au sol. Les entrées d’air sont scotchées afin de rendre la voiture plus aérodynamique. En outre, le moteur est parfaitement graissé. Au final, les constructeurs affichent parfois des émissions bien inférieures à la pollution réellement engendrée.

Quels polluants sont mesurés durant les tests ?

D’une part, ils diffèrent suivant que le modèle consomme de l’essence ou du diesel. Entre la norme Euro 1 et celle Euro 6, les valeurs ont ensuite été notablement abaissées.

Les oxydes d’azote (Nox) en sont un exemple :

  • Les normes Euro 1 et Euro 2 ne prenaient pas en compte ce polluant.
  • Puis, en 2001, la norme Euro 3 a fixée la limite de 500 mg/km.
  • Quatorze ans plus tard, le plafond a été ramené à 80 mg/km avec la norme Euro 6 de 2015.

Pour ce qui des particules fines (PM) émises par le diesel, la norme Euro 1 les limitait à 140 mg/km alors que l’Euro 6 fixe le maximum à 4,5 mg/km.

Cette limitation des particules fines qui était absente pour les normes Euro de 1 à 4 pour les véhicules essence a fait son apparition avec l’Euro 5 de 2009.

La norme Euro et l’assurance automobile

Le fait qu’une voiture soit à la norme Euro 4 ou 6 influe-t-il sur le prix de l’assurance auto ? Directement non, mais indirectement oui.

Un véhicule ne peut pas être commercialisé en Europe s’il ne respecte pas la norme en vigueur. Une voiture en Euro 4 a par conséquent été mise en service entre octobre 2006 et septembre 2009 alors qu’une Euro 6 date au minimum de janvier 2014.

L’ancienneté du véhicule ayant un impact sur le montant de la prime, la norme Euro constitue une charnière pour ce qui est de la période de mise en service.

Assurer une voiture à la norme Euro 3 ou Euro 5 s’effectue par contre de manière identique

  • Like 1
  • Upvote 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×