Jump to content
Aventador

NOUVELLE SKODA OCTAVIA 4 .

Recommended Posts

Octavia 4e du nom : le modèle iconique de Skoda enfin dévoilé !

Nouvelle Skoda Octavia 2020
Nouvelle Skoda Octavia 2020

Coïncidant avec le 60e anniversaire du lancement de la production de la Skoda Octavia, le constructeur tchèque a dévoilé la nouvelle édition du modèle le plus vendu de Skoda, en l’occurrence l’Octavia quatrième du nom.

En effet, le bestseller de Skoda, l’Octavia, a fait ses débuts lors d’un événement organisé à Prague, en République tchèque. Bernhard Maier, directeur de SKODA AUTO a ouvert le bal de la présentation en rappelant l’historique de la marque et la performance du modèle actuel (troisième génération).

Basé sur la plate-forme MQB du groupe Volkswagen, Oliver Stefani, Chef du design chez Skoda a promis, lors de sa locution, une meilleure dynamique de conduite grâce à son style encore plus pratique et spacieux.

Sur le plan visuel, l’amélioration la plus importante se situe à l’avant, où, comme nous le savions déjà, le design des phares divisés a été abandonné pour une approche plus élégante. La voiture dispose également d’une nouvelle calandre, de pare-chocs, de lignes plus prononcées qui s’étendent sur toute sa longueur, de feux arrière plus minces et du lettrage «Skoda» au milieu du hayon.

Alain Favey, membre du directoire de Skoda Auto a salué les efforts des équipes du design qui ont élaboré un travail remarquable notamment à l’intérieur, ou Skoda a choisi une approche plus révolutionnaire pour la marque, qui aligne la nouvelle Octavia avec les autres modèles du groupe Volkswagen. Le panneau du tableau de bord est similaire à celui de la Golf Mk8 comprenant la mise en place du système d’infodivertissement et des bouches d’aération centrales. Le volant à deux branches, de son côté, surplombe le tableau de bord numérique, permettant au conducteur d’accéder à 14 fonctions différentes.

La console centrale a également été repensée et laisse une place généreuse au plus grand des smartphones devant le sélecteur de vitesses, qui intègre la technologie de commutation par câble dans les modèles équipés de la boîte de vitesses DSG.

L’affichage numérique du conducteur mesure 10,25 pouces, tandis que le système infodivertissement varie de 8,25 à 10 pouces, en fonction du niveau de l’équipement. Juste en dessous de l’écran principal de la console centrale se trouve une barre tactile permettant d’accéder rapidement à certains paramètres, tels que le volume audio ou le zoom de la carte de navigation.

En ce qui concerne les motorisations, un bloc d’essence 1.0 TSI à trois cylindres développant 110 ch et 200 Nm sera proposé. Le 1.5 TSI quatre cylindres développe 150 ch et 250 Nm sera également de la partie.

La version la plus rapide d’Octavia au lancement sera la version équipée d’un TSI 2.0 uniquement DSG développant 190 ch et 320 Nm.

Du côté diesel, le 2.0 TDI sera disponible avec 116 CV, 150 CV et 200 CV, avec une boîte manuelle à six vitesses ou une DSG à sept vitesses. Le couple pour le diesel peut atteindre 400 Nm pour le modèle à traction intégrale, qui termine le sprint en 7,1 secondes.

Il y a ensuite le 1.5 TSI G-TEC, la version développée par Skoda qui s’alimente du gaz naturel comprimé (GNC). Il utilise un broyeur à quatre cylindres relié à une boîte manuelle à six vitesses ou à une boite DSG à sept vitesses qui envoie 130 ch et 200 Nm.

À l’instar des Superb iV et Golf GTE, la nouvelle Octavia sera proposée avec un système hybride rechargeable d’une puissance combinée de 204 ch et 350 Nm.

Nouvelle Skoda Octavia 20202020-Skoda-Octavia-1.jpg?resize=1024%2C52020-Skoda-Octavia-4.jpg?resize=1024%2C52020-Skoda-Octavia-5.jpg?resize=1024%2C52020-Skoda-Octavia-2.jpg?resize=1024%2C52020-Skoda-Octavia-6.jpg?resize=1024%2C52020-Skoda-Octavia-8.jpg?resize=1024%2C52020-Skoda-Octavia-9.jpg?resize=1024%2C52020-Skoda-Octavia-10.jpg?resize=1024%2C2020-Skoda-Octavia-11.jpg?resize=1024%2C2020-Skoda-Octavia-13.jpg?resize=1024%2C2020-Skoda-Octavia-12.jpg?resize=1024%2C2020-Skoda-Octavia-14.jpg?resize=1024%2C2020-Skoda-Octavia-16.jpg?resize=1024%2C2020-Skoda-Octavia-15.jpg?resize=1024%2C

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

La version break est très belle.

j'ai toujours considéré la carrosserie berline comme inutile.

Edited by LRM

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’Octavia inaugure les moteurs à hybridation légère chez Skoda

 
EJKYWMJXUAExDiA.jpe
 
La quatrième génération de l’Octavia offre également un choix de motorisation alternatifs avec, entre autres, l’hybridation légère, une première chez Skoda.

La nouvelle Octavia est dotée de moteurs TDI et TSI modernes plus efficients qui, grâce à une aérodynamique nettement améliorée, permettent une consommation de carburant et des émissions de polluants réduites du fait que, en plus d’un filtre à particule diesel, les moteurs sont équipés d’une nouvelle phase de développement du traitement des gaz d’échappement SCR.Mais la grosse nouveauté réside dans le fait que cette nouvelle génération du best-seller tchèque voit deux moteurs essence TSI célébrer leur première chez Skoda. Ainsi et pour la première fois chez Skoda, la nouvelle Octavia est disponible en deux variantes eTEC avec technologie mild-hybrid (hybridation légère). Lorsqu’il est équipé de la boîte DSG à 7 rapports, le 1.0 TSI à trois cylindres de 110 ch (81 kW) et le 1.5 TSI à quatre cylindres de 150 ch (110 kW) utilisent un démarreur à courroie de 48 V et une Batterie lithium-ion 48 V. Cela permet de “ralentir” avec le moteur à combustion complètement éteint, de récupérer de l’énergie pendant le freinage et de soutenir le moteur avec un boost électronique. Dans le même temps, le moteur est capable de démarrer plus silencieusement et avec moins de vibrations. Les véhicules dotés de la technologie mild-hybrid sont identifiés par un badge eTEC.

Par ailleurs et suivant les pas pas du premier modèle plug-in hybride Skoda, la Superb iV, l’Octavia iV est le deuxième modèle du constructeur tchèque proposé en variante électrifiée, à partir du moteur essence 1.4 TSI, délivrant 156 ch (115 kW) et un moteur électrique de 75 kW. Ensemble, ils produisent une puissance totale de 204 ch (150 kW) avec un couple de 350 Nm. La variante hybride rechargeable est proposée avec une boite DSG à 6 vitesses disponible dans tous les niveaux de finition et toutes les versions, à l’exception de l’Active et de la Scout. D’une capacité de 37 Ah fournissant 13 kWh, la batterie lithium-ion permet une autonomie électrique allant jusqu’à 55 km en cycle WLTP. La batterie peut être facilement rechargée à la maison à partir d’une prise domestique standard ou d’une boîte murale; le connecteur pour charger la batterie est caché derrière un rabat dans l’aile sur le côté conducteur, qui peut être ouvert à la simple pression d’un bouton dans la garniture de porte. Les autres différences entre l’Octavia iV et les variantes à moteur thermique comprennent un plus petit réservoir d’essence (40 litres au lieu de 45), le badge iV sur le hayon et l’écran central de 10 pouces avec un logo de bienvenu iV ainsi que des affichages spécifiques à la motorisation hybride.

Notons enfin, que Skoda propose également la quatrième génération d’Octavia en tant que modèle G-TEC avec un entraînement au gaz naturel particulièrement respectueux de l’environnement. Le 1.5 TSI développant 130 ch (96 kW) est conçu pour fonctionner au GNV et consomme 3,4 à 3,6 kg de gaz naturel par 100 km en mode GNV et 5,4 litres d’essence pour 100 km en mode essence. La capacité totale des trois réservoirs de GNV est de 17,7 kg permettant à la voiture de couvrir jusqu’à 523 km. Si nécessaire, la voiture peut également utiliser son réservoir d’essence de 9 litres. Les deux variantes de carrosserie de l’Octavia G-TEC sont disponibles et il est possible de choisir entre une boîte manuelle à 6 rapports ou une boîte DSG à 7 vitesses. Le coffre de 455 litres de capacité (495 litres en version Combi), un badge G-TEC à l’arrière et une version spécifique du Digital Cockpit sont les traits distinctifs de ce modèle au gaz naturel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle SKODA OCTAVIA : Simply Clever, nouvelles fonctionnalités pour le best-seller

Skoda Octavia 2020
Skoda Octavia 2020

Fidèle aux solutions Simply Clever, chères au constructeur tchèque, la nouvelle OCTAVIA offre au conducteur et aux passagers le plus haut niveau de fonctionnalité. La voiture est livrée avec un nouveau tube de remplissage pratique pour l’AdBlue, qui permet également de la remplir à l’aide de buses de pompe pour camion. Les deux pochettes de rangement pour smartphone sur les dossiers des sièges avant sont également une première chez ŠKODA. 

Le pack sommeil, qui est disponible sur d’autres modèles ŠKODA comme le KODIAQ, fait ses débuts dans l’OCTAVIA offrant à la banquette arrière deux appuie-têtes plus grands et une couverture. De plus, de nouveaux stores pare-soleil rétractables pour les vitres latérales arrière permettent de bloquer la lumière. Un nouveau filet dans le coffre avec une utilisation plus facile et un couvre-coffre rétractable automatiquement sont également nouveaux.

Une poche de rangement multifonction sous le couvre-coffre propose davantage d’espace pour ranger vos objets. Les serrures de sécurité pour enfants des portes arrière peuvent être commandées électroniquement et les passagers arrière peuvent utiliser deux pochettes de rangement pour smartphone sur les dossiers des sièges avant. 

Une des caractéristiques typique de ŠKODA est le parapluie rangé dans la porte du conducteur; il y a maintenant de la place pour un compartiment équivalent dans la porte passager pour une balayette à neige, une nouveauté parmi les astuces Simply Clever de ŠKODA. 

L’entonnoir intégré au couvercle du réservoir de lave-glace est également présent dans l’OCTAVIA, ainsi que des conduits d’eau sur le pare-brise, qui permettent à l’eau de pluie de se vider de manière optimale. Enfin l’attelage en option peut être déverrouillé électriquement en appuyant sur le bouton dans le coffre tandis que la fonction Tip-to-Close permet de contrôler le hayon électrique en toute simplicité. 

Sélection de fonctionnalités Simply Clever

– Tube de remplissage pour l’AdBlue, y compris pour utilisation à l’aide de buses de pompe pour camion
– Deux pochettes de rangement pour smartphone sur les dossiers des sièges avant
– Couvre-coffre rétractable automatiquement (Combi)
– Pack sommeil (Combi)
– Attelage rétractable électriquement
– Entonnoir intégré au couvercle du réservoir de lave-glace
– Compartiment de rangement dans les portes avant avec parapluie et balayette à neige
– Filet dans le coffre SigmaQuick
– Stores pare-soleil mécaniquement réglables pour les vitres latérales arrière
– Conduits d’eau sur le pare-brise
– Hayon électrique incluant fonction Tip-To-Close
– Poche de rangement multifonction sous le couvre-coffre
– Porte-gobelets Easy-Open
– Doublure de coffre double face
– Double plancher de coffre (Combi)
– Porte-tablette sur les appuie-tête et pour l’accoudoir arrière
– Porte-billets sur le pilier A du conducteur
– Poubelle dans la garniture de porte
– Support pour appareils multimédia
– Crochets de sac dans le coffre
– Attaches cargo dans le coffre (également pour double plancher de coffre)
– Porte-bouteilles de 1,5 litre dans les portes avant et arrière
– Grattoir à glace dans la trappe à carburant avec jauge d’usure des pneus
– Rangement haute visibilité dans chaque porte
– Serrures de sécurité pour enfants à commande électronique
– Compartiment de rangement pour le couvercle de chargement sous le double plancher de coffre
– Sac à skis amovible

Share this post


Link to post
Share on other sites

5 étoiles à l’Euro Ncap pour la Skoda Octavia

 

OCTAVIA_EURONCAP-1440x960-696x464.jpg
 
La nouvelle génération de la Skoda Octavia passe avec succès les tests de l’EuroNcap et s’offre la totalité des étoiles.

Dévoilée le mois dernier, la nouvelle génération de la Skoda Octavia vient de passer entre les mains d’Euro Ncap, organisme européen indépendant, chargé de l’évaluation de la sécurité des véhicules commercialisés sur le Vieux Continent, et s’offre cinq étoiles, aussi bien dans sa version berline que dans sa version Combi, les deux modèles ayant été testés avec les équipements de série. La Skoda Octavia affiche un score 92% pour la protection des adultes, 88% pour la protection des enfants, 73% pour celle des piétons et 79% au niveau des aides à la conduite.

La quatrième génération de l’Octavia introduit plusieurs nouveaux systèmes d’aide à la conduite, certains figurant pour la première fois sur un modèle du constructeur tchèque. Le nouveau “Collision Avoidance Assist” aide le conducteur en augmentant activement le couple de direction en cas de collision éminente avec un piéton, un cycliste ou un autre véhicule, et évite idéalement l’accident grâce à une manœuvre d’évitement contrôlée. L’Exit Warning avertit le conducteur si un autre véhicule ou un cycliste s’approche par l’arrière alors qu’une personne ouvre une porte de la voiture. Grâce au système Hands-on Detect, la voiture est capable de vérifier que le conducteur touche toujours le volant ou s’il n’a plus le contrôle du véhicule à cause, par exemple, d’une urgence médiale. Si tel est le cas, l’Emergency Assist peut stopper le véhicule.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Skoda Octavia RS 2020 : une version hybride rechargeable au programme .

Skoda Octavia 2020

Skoda Octavia 2020
Skoda Octavia RS hybride rechargeable pourrait faire ses débuts ce printemps, une toute première dans le catalogue de l’Octavia.


Selon Auto Express, la quatrième génération de l’Octavia RS sera proposée avec un éventail de choix de motorisation, dont le bloc essence, diesel et hybride rechargeable. En outre, une déclinaison break, des transmissions manuelles et automatiques, ainsi que les versions à deux et quatre roues motrices seront également au programme.

Le magazine britannique affirme que le modèle PHEV s’appuiera sur le 1.4 TSI du groupe Volkswagen alimentant aussi la Golf GTE et Octavia iV, associé à un moteur électrique entre la boîte de vitesses et le moteur à combustion. Selon les rumeurs, la puissance combinée dépasserait les 245 chevaux, avec un couple qui devrait se situer à environ 400 Newton-mètres, plus que les 370 Nm fournis par le 2.0 TSI dans la vieille Octavia RS à essence.

Mais si la puissance et le couple augmenteront probablement, le poids du véhicule augmentera également en raison de l’ajout de tout le matériel supplémentaire requis pour le système PHEV. Cela aura par conséquent un impact négatif sur les performances, car l’Octavia RS électrifiée sera probablement plus lente que le modèle à propulsion conventionnelle.

Devenue l’Octavia la plus chère de tous les temps, la RS hybride rechargeable serait proposée exclusivement avec une transmission automatique à double embrayage. Cette déclinaison devrait offrir une autonomie électrique d’environ 48 kilomètres grâce à une batterie d’au moins 13 kWh.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 12/25/2019 at 12:30 PM, Cyrus the Virus said:

où est Skoda dedans? On dirait une Audi ... :( 

Effectivement, je constate la même chose. Ils se sont inspiré de l'Audi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Skoda Octavia, des chiffres et des faits

 
2019_11_12_1000_20191111_204703-696x391.
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

Cœur de la marque depuis plus de 60 ans, l’OCTAVIA est le pilier de la gamme de modèles de Skoda avec plus de sept millions d’exemplaires produits.

Tout commença par le chiffre huit: lors de sa présentation en 1959, la Skoda OCTAVIA (qui signifie «la huitième» en latin) était le huitième modèle de la marque équipé d’une suspension à roues indépendantes ultramoderne ainsi que le huitième modèle du constructeur tchèque après la Seconde Guerre mondiale. Mais au fil du temps, l’OCTAVIA est de plus en plus devenue le numéro un pour Skoda. Le best-seller incontesté de la marque constitue le cœur et le pilier de son portefeuille de modèles. Skoda propose l’OCTAVIA dans 46 pays et la construit dans cinq usines réparties dans le monde entier. La quatrième génération ouvre désormais le prochain chapitre de cette success story unique en son genre. Une bonne raison de présenter, outre le huit, d’autres chiffres concernant la ŠKODA OCTAVIA.

lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=18
Au total, plus de sept millions d’exemplaires de la ŠKODA OCTAVIA ont quitté les chaînes de montage depuis sa présentation en 1959. Si l’on garait tous ces véhicules les uns derrière les autres, on obtiendrait une queue de près de 32’200 km, ce qui correspond à un aller-retour Mladá Boleslav-Sydney. Dans la quatrième génération, l’OCTAVIA offre encore plus de place que le modèle précédent. Ainsi, elle renforce ses atouts en tant que véhicule compact tout en offrant l’espace et les qualités d’un modèle de classe moyenne. Il n’est donc pas étonnant que la Skoda OCTAVIA ait déjà été 30 fois le véhicule le plus vendu de l’année sur son marché d’origine qu’est la République tchèque et qu’elle ait déjà été en tête des listes de best-sellers dans sept autres pays, comme par exemple en Pologne, en Autriche et en Suisse.

Trois plus gros marchés: Chine, Allemagne et Russie

Rien qu’en 2019, 364’000 unités de l’ OCTAVIA et de l’OCTAVIA Combi ont été livrées au total. Cela correspond à peu près au nombre de Skoda Octavia d’origine construites durant toute la durée de production de 1959 à 1971. La première génération moderne du modèle a même été construite pendant 15 ans, à partir de 1996, à plus de 1.4 million d’exemplaires. En 2019, le best-seller thcèque a trouvé la plupart de ses clients sur le marché chinois: 78’200 exemplaires, soit 21% de toutes les Skoda OCTAVIA livrées au cours de l’année. Le deuxième plus grand marché pour le modèle à succès a été l’Allemagne, avec une part de 15.45% des livraisons annuelles totales. Avec 55’200 exemplaires, il a été une fois de plus le véhicule d’importation préféré des Allemands. Puis viennent la Russie (7.6%), la République tchèque (6.1%) et la Pologne (5.7%).

365 km/h dans le désert du Grand Lac Salé, dans l’Utah200505_SKODA-OCTAVIA_Bonneville_media_hi

La taille des roues de la Skoda OCTAVIA a été soumise à un développement particulier. Pour la quatrième génération, 17 jeux de roues différents au total sont disponibles dans des tailles de 16 à 19″. Pour la première génération de l’OCTAVIA moderne de 1996, la taille des roues était comprise entre 14 et 16″. Les dimensions du toit panoramique en verre actuel sont elles aussi impressionnantes: celui-ci laisse entrer la lumière dans l’habitacle sur une surface de 1.19 m2. Un record particulier a été atteint en 2011 déjà. Cette année-là, une OCTAVIA préparée par l’importateur britannique et équipée d’un moteur turbo de 2.0 l a atteint une vitesse de pointe de 365 km/h au Bonneville Salt Flats, dans l’État américain d’Utah, battant ainsi un record.

Jusqu’à 20 capteurs différents pour divers systèmes d’assistance

Au fil des générations, l’électronique a pris une place de plus en plus importante à bord du véhicule. Jusqu’à 20 capteurs différents fournissent des données et informations aux nombreux systèmes d’assistance de la quatrième génération du best-seller de Skoda. Ainsi, le nouvel avertisseur de sortie par exemple peut détecter jusqu’à une distance de 35 m les cyclistes qui s’approchent du véhicule par derrière et avertir le conducteur avant qu’il n’ouvre sa portière. Au total, quatre à cinq km de câbles sont installés dans chaque OCTAVIA, entre autres pour les systèmes d’info-divertissement. Une fonctionnalité importante de la troisième génération du module d’info-divertissement est l’assistante vocale Laura. Elle comprend 15 langues différentes, six d’entre elles même avec des phrases courantes naturellement parlées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

245 chevaux pour la Skoda Octavia RS

OCTAVIA_RS_14-696x303.jpg
 

Skoda dévoile les détails des versions thermiques de la nouvelle Octavia RS, Berline et Combi, qui offriront 245 chevaux de puissance issus du 2.0 TSI tandis que le 2.0 TDI gagne 16 chevaux.

Après avoir dévoilé la version hybride rechargeable Octavia RS iV en début d’année afin de mettre en valeur cette première pour sa famille sportive, Skoda lève le voile sur la gamme thermique de l’Octavia RS qui sera animée par un TSI 2.0 de 245ch, comme sur la nouvelle Golf GTI, associé à une une boite manuelle 6 rapports ou à une DSG7 et affichant un 0 à 100km/h en en 6,7s et une vitesse maximale de 250 km/h, aussi bien sur la Berline que sur la variante Combi. Pour les amateurs du diesel, l’Octavia RS et Octavia Combi RS disposent, avec la transmission quatre roues motrices optionnelle, d’un 2.0 TDI de 200 ch 400 Nm de couple, soit le diesel le plus puissant de l’histoire de l’Octavia, revendiquant un 0 à 100km/h en 6,8s.

Tout en la rabaissant de 15 millimètres par rapport à l’Octavia normale, Skoda reprend les attributs habituels destinés à sa gamme sportive avec des des boucliers spécifiques, des éléments noirs (coques de rétroviseurs, contours de vitres, calandre), deux sorties d’échappement, un becquet sur le coffre et des jantes de 19 pouces tandis que l’habitacle aux sièges spécifiques arborent de l’Alcantra, des surpiqûres et inserts rouges.OCTAVIA_COMBI_RS_01-1920x1280-1-1024x683OCTAVIA_COMBI_RS_02-1920x1270-1-1024x677OCTAVIA_COMBI_RS_03-1920x1280-1-1024x683OCTAVIA_COMBI_RS_04-1920x1280-1-1024x683OCTAVIA_COMBI_RS_05-1920x1280-1-1024x683OCTAVIA_COMBI_RS_06-1920x1280-1-1024x683OCTAVIA_COMBI_RS_07-1920x1280-1-1024x683OCTAVIA_RS_11-1920x1280-1-1024x683.jpgOCTAVIA_RS_12-1920x1280-1-1024x683.jpgOCTAVIA_RS_13-1920x1280-1-1024x683.jpgOCTAVIA_RS_14-1-1024x446.jpgOCTAVIA_RS_16-1920x1280-1-1024x683.jpgOCTAVIA_RS_17-1920x1280-1-1024x683.jpgOCTAVIA_RS_18-1920x1280-1-1024x683.jpgOCTAVIA_RS_19-1920x1280-1-1024x683.jpgOCTAVIA_RS_20-1920x1280-1-1024x683.jpgOCTAVIA_RS_EN_Interior-1920x1080-1-1024x

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Essai Skoda Octavia 4 Combi (2020) : la star des familles, c’est toujours elle

 
Essai Skoda Octavia 4 Combi (2020) 2.0 TDI 150 DSG7 

 

Les plus

  • Volume, habitabilité record

  • Confort

  • Tarifs bien placés

  • Appétit de chameau du 2.0 TDI

 

Les moins

  • Insonorisation TDI perfectible

  • Suspensions un peu trop souples


Voilà quatre générations et bientôt 25 ans que la Skoda Octavia soigne ses galons de familiale pragmatique et pratique. Dans la foulée de la berline, le break Combi a lui aussi été renouvelé. Plus accueillant que jamais, il conserve ses qualités de voyageur ultra-rationnel. Coffre record et sobriété remarquable à la clef, surtout dans cette version 2.0 TDI.
 

L'Octavia étant surtout plébiscitée pour sa fonctionnalité et ses capacités d'accueil géantes, il n'est pas surprenant que le break rencontre davantage les faveurs de la clientèle que la berline. Quand on recherche de quoi engloutir la montagne de bagages de toute la famille sans sourciller ni avoir l'impression de jouer à un Tetris géant, autant assumer le principe jusqu'au bout. Près des deux tiers des ventes d'Octavia sont donc assurées avec cette carrosserie, et la quatrième devrait au moins connaitre le même succès. Les berlines tricorps classiques n'ont plus la cote, ce n'est pas un secret. Même si la familiale Skoda fait mieux que résister face au tout-SUV.

 

Cela dit, certains sont toujours réfractaires à ces derniers et les contraintes d'émissions de plus en plus sévères plaident pour un retour en grâce des segments traditionnels. Face à un Karoq ou un Kodiaq, le break Octavia Combi présente donc une sérieuse alternative. Moins lourd, plus aérodynamique... Les lois de la physique sont indiscutables : il consommera fatalement un peu moins, à moteur équivalent.

Déménageur (presque) compact

Comme toujours chez le constructeur tchèque, le positionnement des modèles est à cheval entre deux segments. L'Octavia repose bien sur une plate-forme de Volkswagen Golf 8, mais ses dimensions et ses capacités de chargement sont dignes d'une familiale du cran supérieur. Voire de deux ! Par rapport à la berline, l'empattement reste identique et l'espace aux jambes toujours immense. Une Passat ne fait pas mieux, par exemple. Notons que la découpe des portes, un peu moins inclinée, facilite l'accès à bord des grands gabarits.

 

 
 
                      Essai Skoda Octavia 4 Combi (2020) 2.0 TDI 150 DSG7
Les dimensions sont identiques à la berline : long de 4,69 m, le Combi présente une silhouette plutôt élancée. Comme la berline, le dessin du break Octavia traduit un certain embourgeoisement. Beaucoup moins anonyme que la précédente génération.

Rien à signaler au niveau de la partie avant, toujours tirée à quatre épingles. Terminée, l'ambiance austère de la précédente Octavia. L'agencement de la planche de bord à l'horizontale, la place des écrans et des commandes ne mentent pas : la filiation avec la Golf 8 saute aux yeux, pour le meilleur (finition et matériaux soignés) et le moins bon (obsession du tout-tactile, ergonomie alambiquée pour l'interface media, la climatisation complexe et les commandes au volant).

Les dimensions étant inchangées par rapport à la berline (4,69 m de long), la longueur de chargement ne progresse pas et les quelques litres supplémentaires se trouvent en partie haute : plus que le volume, le bénéfice du break tient surtout à sa praticité. La soute est tout de même gigantesque, et le rapport encombrement / volume imbattable : de 600 l pour la berline, la capacité du coffre passe à 640 l et culmine à 1.700 l banquette rabattue. Le tout avec un hayon bien large et des contours bien rectilignes qui facilitent le chargement et l'exploitation du volume. Pas de recoins, ni d'espace perdu. Le plancher peut se relever d'un cran, pour ménager un double-fond et créer une vaste surface plate lorsque les dossiers sont repliés.

 

 
               Essai Skoda Octavia 4 Combi (2020) 2.0 TDI 150 DSG7
De 640 à 1.700 litres : pour un break de ce gabarit, c'est imbattable. Sur notre modèle Style, bien équipé, la banquette se rabat depuis le coffre et le double plancher offre une surface plane.
 

La modularité est simple mais sans fausse note, et on relève toujours quelques sympathiques astuces désormais typiques de la marque : des crochets pour fixer des sacs, un rangement pour parapluie dans l'épaisseur des portes avant (oui, comme chez Rolls Royce), ou la raclette à givre / loupe cachée dans la trappe du réservoir. Des classiques Skoda ! On remarque aussi un rangement spécial téléphone dans le dossier des sièges avant.

Confort longue distance

Pas de surprise au volant, où l'on retrouve le comportement rassurant de la berline. Placide, voire parfois pataud en raison de suspensions très souples. Le confort est exceptionnel sur route et voie rapide, la filtration de haut niveau, mais d'agaçants pompages et mouvements de caisse apparaissent dès que le revêtement se dégrade. Pas de quoi pénaliser la sécurité ni l'agrément général. Le comportement est sain. La suspension pilotée DCC, moyennant 980 €, apporte cependant un vrai plus.

 

 
                     Essai Skoda Octavia 4 Combi (2020) 2.0 TDI 150 DSG7
Priorité au confort : neutre et rassurant, le châssis pèche par excès de souplesse sur mauvaise route. On se retrouve parfois en butée d'amortisseur, à bonne allure. Le reste du temps, c'est royal.

C'est donc la neutralité qui prime. Y compris pour ses motorisations, calquées sur la Golf : Diesel, essence, hybridation légère ou plug-in. La gamme est complète et n'oublie pas les versions sportives RS. Celles-ci sont au nombre de trois, comme pour la Golf avec les GTD, GTE et GTI (Diesel 200 ch, PHEV 245 ch et essence 245 ch). Sans doute les plus sympathiques de la famille, mais le budget dépasse alors les 40.000 euros et n'a plus grand-chose d'un achat-raison...

Plus sagement, notre version d'essai est équipée du Diesel 2.0 TDI de 150 ch, associé d'office avec la boite DSG 7 rapports. Certainement la meilleure pointure pour enchainer les kilomètres... sans ravitailler. 1.000 km avec un plein ? Avec un peu de retenue, facile ! Suffisamment énergique (0 à 100 km/h en 8,8 s) et coupleux (360 Nm) pour relancer avec 4 passagers et coffre plein, ce moteur se montre surtout extrêmement sobre : moins de 5 l / 100 km relevés en parcours mixte. Plus impressionnant encore, le TDI 116 ch se contente aisément de 4,5 l / 100 km mais sa puissance modeste et sa boite exagérément longue rendent les relances laborieuses dès que la route commence à tourner. Dans les deux cas, la discrétion n'est pas le fort de ce 2 litres, un peu trop grondant en forte accélération. A réserver aux gros rouleurs qui font souvent passer la sobriété avant l'agrément mécanique. Ce moteur invite surtout à se tourner vers l'excellent 1.5 eTSI à micro-hybridation (150 ch), autrement plus agréable, que nous avons essayé sur sa cousine Volkswagen.  

 

 
 
                              Essai Skoda Octavia 4 Combi (2020) 2.0 TDI 150 DSG7
Le 2.0 TDI 150 de notre essai est certainement le plus adapté à sa vocation de break au long cours : sobre et assez énergique pour déplacer famille et coffre chargé à raz bord. Grondant en forte accélération, discret et feutré en conduite coulée.

Tarifs

Sans réel défaut, donc ? Même au niveau des tarifs, l'Octavia a tout de la bonne élève à qui on trouve bien peu de choses à reprocher. Le Combi demande un supplément de 1.100 € par rapport à la berline, faisant démarrer la gamme à 23.740 € avec le très modeste 3 cylindres 1.0 TSI 110 ch. A ce prix, l'équipement est forcément plus réduit et la présentation moins chic que notre modèle d'essai. Pas d'instrumentation digitale et une simple sellerie en tissu, mais on dispose tout de même du régulateur de vitesse, du maintien de voie et du démarrage sans clef par exemple. Notre version, en finition Style et mieux motorisée, est logiquement plus onéreuse (35.410 €) mais la dotation est très complète. Sièges chauffants, caméra de recul, recharge de téléphone par induction, régulateur adaptatif, sièges cuir/tissu...

Son rapport prix – prestations en fait l'un des achats les plus rationnels du moment, et les concurrentes sont rares. Moins connues, les Kia Ceed SW et Hyundai i30 SW sont ses rivales les plus proches. A budget comparable, Peugeot 308 SW (4,56 m) ou une Renault Mégane Estate (4,62 m) sont plus courtes et moins vastes. Au-dessus, une Passat SW est plus imposante (4,77 m), bien plus chère et à peine plus logeable.

 

 
                         Essai Skoda Octavia 4 Combi (2020) 2.0 TDI 150 DSG7
Habitacle identique à celui de la berline, sans surprise. Finition soignée, équipement complet et... politique tout-tactile ! Pas si simple à aborder, rien n'est clair pour les modes de climatisation et ventilation. Une fonction pourtant élémentaire.
 

Caractéristiques techniques Skoda Octavia Combi (2021)

 
Modèle essayé : Skoda Octavia Combi 2.0 TDI 150 Style
Dimensions L x l x h 4,689 / 1,829 / 1,468 m
Empattement 2,667 m
Volume coffre mini / maxi 640 / 1.700 l 
Poids à vide 1.473 kg
Cylindrée du moteur 4 cylindres Diesel, 1 turbo - 1.968 cm3 
Puissance moteur 150 ch à 3.000 tr/min
Couple 360 Nm à 1.600 trs/mn
0 à 100 km/h 8,8 s
Vitesse max 222 km/h
Consommation annoncée 4,4 l / 100 km (WLTP)
Taux de CO2 122 g/km
Malus 2021 0 €
Tarifs à partir de 23.740 € (modèle essayé : 35.410 €)
Bilan

En prime d'une réelle montée en gamme, l'Octavia conserve ses gènes de familiale pur jus. Plus chic, dotée d'équipements modernes et plus rationnelle que jamais, surtout en Combi. Le break correspond à merveille à cette définition de voyageuse plaisante et fonctionnelle. Sans aspérité ni réel défaut. Pas passionnante (sauf en RS !), mais ça tombe bien : c'est exactement ce qu'on lui demande.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Skoda Octavia Sportline

La SKODA OCTAVIA déclinée pour la première fois en version SPORTLINE

 

SKODA élargit encore sa grande gamme OCTAVIA avec de nouveaux modèles, déclinant à présent la quatrième génération de son best-seller en une nouvelle version dynamique SPORTLINE. S’insérant entre l’exécution Style et la très sportive OCTAVIA RS coiffant la gamme, cette variante se distingue par ses détails extérieurs noirs, un volant sport multifonction à trois branches, ainsi que des sièges sport avec appuie-tête intégré et sellerie ThermoFlux.

Les SKODA OCTAVIA SPORTLINE à hayon et COMBI peuvent toutes deux disposer en option de la régulation adaptative du châssis (DCC) et de systèmes d’aide à la conduite innovants. Le vaste éventail des motorisations inclut des moteurs diesel, essence, à hybridation légère et hybrides rechargeables, alors que l’OCTAVIA G-TEC est équipée d’un moteur fonctionnant au ga naturel comprimé (CNG).

Le style extérieur de cette nouvelle déclinaison de l’OCTAVIA est défini par des éléments noirs issus des variantes SPORTLINE d’autres modèles SKODA. Une finition noir brillant orne le spoiler avant distinctif, l’encadrement de la calandre SKODA et le monogramme SKODA apposé sur le hayon. Sur le diffuseur arrière, également peint en noir brillant, le style est sublimé par un jonc chromé. La version à hayon est également dotée d’un spoiler arrière noir. La dotation de série de l’OCTAVIA SPORTLINE inclut des jantes Pulsar en alliage léger de 17 pouces à la finition noire polie. En option, elle peut disposer de jantes Vega de 18 pouces en noir métallisé et, en exclusivité pour la version SPORTLINE, de jantes Taurus en alliage léger de 19 pouces noires polies. Les ailes avant arborent le sigle SPORTLIN

Une gamme complète de motorisations avec transmission aux roues avant ou intégrale

La SKODA OCTAVIA SPORTLINE est proposée avec des motorisations essence et diesel efficientes, ainsi qu’avec un moteur fonctionnant au gaz naturel (CNG). Elle est aussi disponible avec une technologie hybride rechargeable ou à hybridation légère. Elle se décline en outre en version traction ou transmission intégrale. Les puissances varient de 85 kW (115 ch) à 150 kW (204 ch). Le 1.5 TSI de 110 kW (150 ch) peut disposer en option de la boîte DSG à 7 rapports et de la technologie d’hybridation légère, tandis que le 2.0 TSI de 140 kW (190 ch) est associé de série à une boîte DSG et à la transmission intégrale. L’OCTAVIA iV SPORTLINE hybride rechargeable développe une puissance de 150 kW (204 ch), alors que la variante G-TEC au gaz naturel comprimé (CNG) délivre 96 kW (130 ch). Le 2.0 TDI est proposé en versions de 85 kW (115 ch), 110 kW (150 ch) et 147 kW (200 ch). Le diesel milieu de gamme peut être associé en option à la boîte DSG et la transmission intégrale, ces équipements faisant en revanche partie de la dotation de série du diesel le plus puissant. Proposée en option, la régulation adaptative du châssis (DCC) renforce le panache et donne accès à des caractéristiques dynamiques personnalisées. Ce système propose 15 configurations variant de la plus confortable à la plus sportive, avec un amortissement ajustable en continu. Parmi les équipements de sécurité proposés en option figurent le système de protection proactive des occupants, le Crew Protect Assist avec fonction tonneaux, des assistants innovants tels que le Collision Avoidance Assist et le Turn Assist, mais aussi le nouvel airbag central logé entre les sièges avant.

À l’intérieur : sièges sport et volant sport à trois branches

L’intérieur de la SKODA OCTAVIA SPORTLINE est inspiré de l’exécution Style, intégrant une finition en tissu pour le tableau de bord ainsi que des joncs décoratifs en Piano Black. Les sièges sport disposent d’un appuie-tête intégré et d’une sellerie ThermoFlux respirante. Le volant sport multifonction à trois branches est orné d’un sigle SPORTLINE, les garnitures des seuils de porte avant arborent quant à elles le monogramme OCTAVIA. La nouvelle variante de l’OCTAVIA se distingue également par ses traditionnels équipements Simply Clever, comme le port USB-C intégré au rétroviseur intérieur.

Skoda Octavia SportlineSkoda Octavia SportlineSkoda Octavia SportlineSkoda Octavia Sportline

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×