Aller au contenu
bandji

Automobile : plus de 50 000 emplois menacés

Recommended Posts

Salam : info journal liberté le 22/05/2016

 

 


 

Automobile : plus de 50 000 emplois menacés

 
d-automobile-plus-de-50-000-emplois-menaLa crise touche de plein fouet les concessionnaires automobiles. © ArchivesLiberté
 
 
2
 
 

En cessation de paiement depuis le 4 janvier dernier, certains concessionnaires automobiles ont baissé leurs budgets à tous les niveaux pour maintenir les emplois.

Les concessionnaires automobiles sont au bord de l’asphyxie financière. Et pour cause, les quotas définis en montants et rendus publics par le ministère du Commerce le 10 mai dernier ont mis les représentants des marques automobiles devant le fait accompli.
Notamment les grosses cylindrées du marché qui ont bénéficié de quotas infinitésimaux et représentant à peine 30 jours d’activité dans leurs propres succursales au niveau d’Alger.
Résultat : plus de 500 agents agréés au niveau des 48 wilayas vont mettre la clé sous le paillasson.
Depuis janvier à ce jour, ces agents n’ont pas fructifié leurs investissements, sachant que chaque point de vente et de l’après-vente (SAV) emploie entre 10 et 50 personnes, entre agents commerciaux et agents de maintenance.
Hier, une source proche du dossier a révélé à Liberté que plus de 50 000 emplois directs sont menacés par cette crise qui frappe de plein fouet le secteur de l’automobile en Algérie.
Deuxième secteur après celui du bâtiment en termes de création d’emplois, l’automobile emploie 53 000 CDI (contrats à durée indéterminée) et 11 000 CDD (contrats à durée déterminée).
Autour de cette activité qui développe 32 métiers, ce sont près de 15 000 autres emplois indirects qui risquent de disparaître après le mois du Ramadhan.
Ces 15 000 personnes sont employées dans la sous-traitance, la logistique, le dédouanement, le transit, le transport et le transfert des véhicules vers les zones sous douanes et les showrooms, la communication et l’événementiel, la formation, etc. Les concessionnaires joints, hier par nos soins, ont confirmé avoir finalisé des plans sociaux. Selon nos sources, ces plans devront entrer en vigueur le mois prochain, d’autant que l’importation des véhicules neufs prendra encore du temps pour la majorité des concessionnaires.
En ce sens, indique une autre source, certains concessionnaires tablent sur 70 et 80% des personnels à indemniser à partir du mois de juillet.
Les autres comptent lancer d’autres plans à partir du mois d’août à travers leurs réseaux de distribution, eux aussi touchés par cette crise. “On ne peut pas licencier des pères de famille à la veille du mois de Ramadhan. C’est irrationnel. Nous avons fonctionné au-dessus de nos moyens depuis le mois de janvier dernier. Nous avons baissé les charges et les budgets de communication pour sauver les emplois. Aujourd’hui, ces mêmes employés sont conscients que le secteur est en crise et qu’ils devront trouver des palliatifs pour subvenir à leurs besoins. Après, nous sommes en cessation de paiement et les quotas affectés, à l’instar de plusieurs concessionnaires, ne suffiront pas à répondre aux besoins de nos agents répartis dans toutes les wilayas, d’une part, et les besoins en termes de salaires, d’autre part”, nous a expliqué un concessionnaire.
Aussi, révèle un autre importateur, “le ministère du Commerce est en train d’étudier les recours introduits par une trentaine de concessionnaires. De notre côté, on espère que ledit ministère sera sensibilisé et reverra les quotas à la hausse en attendant le lancement des projets industriels pour la conversion des personnels. Mais si la chose se corse, on n’aura aucun choix. On devra passer aux licenciements massifs !” Entre-temps, révèle la même source, “certains concessionnaires font travailler leurs employés à mi-temps pour éviter leur licenciement”.
En attendant les réponses du ministère du Commerce, destinataire des recours, mais aussi d’une demande d’audience de l’Association des concessionnaires automobiles algériens (AC2A), les employés retiennent leur souffle dans un climat très tendu.

Modifié par bandji

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et cela vient juste de commencer !!!! il faut juste se dire qu'il y'a certaines marques qui utilisent cela comme moyen de pression envers l'état afin d'avoir plus de marché....le plus malheureux se sont ces pauvres personnes qui n'ont rien fait de mal pour mérité cela !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'était pas prévu qu'ils construisent des usines de montages ? ils ont qu'à les former et les recycler !! ou est le problème ? mais il chialent tout le temps, quand ils arrnaquaient les gens ma3lich doka rahom yebkiw ¬¬ erezek 3la lah machi fi el 3iibad 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je voulé just savoir de kel fason son rekruté c gens, eske vrémon ilson lisensié dé post ki mérit ou non, de tout fason toulmond c a ki aprtien c jaridat, c just pr fer presion sur léta, si c hyundai c pa 1 problem kar ta7kout va lé rékupéré, c CC son sanpitié pr lé pri & leurs SAV minabl é surtt le mépri du client, maintenant ils veulent ke le pepl soi avk eu, kel épokrizi, ts lé gens ki boss shé lé CC son entré avk ma3rifa, le jour ou zwawla bénifisiron de post shé sé CC se jour la on parlera de solidarité, c CC ki achet la deviz shé la bank é lavend o pri du skwar, jésper ke se loby va séfondré kar ilzon vrémon détrui lékonomi & le pepl on mem temp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Quadrifoglio
      Android Auto 2.0 n'a plus besoin d'une voiture compatible, tout passe par le smartphone
      Et Hop, Android Auto dans une 2 CV     Crédits : Marco Rosario Venturini Autie/iStock APPLICATIONS Android Auto peut désormais être utilisé dans toutes les voitures, l'application utilisant l'écran de votre smartphone comme support visuel. Le déploiement de la mouture 2.0 se fait de manière progressive, y compris en France.
      Android Auto a été lancé il y a maintenant près de deux ans et demi, lors de la conférence Google I/O de 2014. L'objectif était alors de proposer une alternative à CarPlay d'Apple, qui avait été officialisé quelques mois auparavant. Jusqu'à présent, il fallait disposer d'une voiture compatible (avec un écran intégré au tableau de bord) pour en profiter, mais ce n'est désormais plus le cas. 
      Android Auto disponible sur les terminaux Android, plus besoin d'une voiture compatible
      Le géant du Net vient en effet d'annoncer que la version 2.0 d'Android Auto est « maintenant disponible dans chaque voiture ». Pour cela, c'est l'écran de votre terminal mobile qui fera office de tableau de bord pour l'application. Vous pourrez donc profiter de l'interface dédiée à la conduite avec des informations sur la route à suivre, des options pour gérer la musique ainsi que vos communications (via un kit mains libres).
      L'interface est, au passage, épurée de toutes les données « qui ne sont pas essentielles pendant la conduite ». Bref, une interface dédiée, dont on se demande d'ailleurs pourquoi elle n'a pas été proposée avant.

      De nouvelles fonctionnalités arrivent
      Des options ont été ajoutées au passage. Par exemple, afin d'automatiser un peu les choses, Android Auto peut se lancer seul lorsque le smartphone est apairé avec un dispositif Bluetooth. Google en profite pour annoncer qu'il renforcera son système de reconnaissance vocale au cours des prochaines semaines, et qu'il intégrera la détection automatique de la parole via les mots clés « OK Google ».
      La version 2.0 de l'application Android Auto 2.0 est en cours de déploiement dans plus de 30 pays, dont la France. Seul prérequis : disposer d'Android 5.0 minimum, soit quasiment 60 % des terminaux selon le dernier décompte de Google.
      Télécharger Android Auto pour Android http://www.nextinpact.com/news/102038-android-auto-2-0-na-plus-besoin-dune-voiture-compatible-tout-passe-par-smartphone.htm
       
      Bonne nouvelle pour ceux qui n'ont pas de voiture compatible. 
      Vous connaissez deja l'appli? je viens de la telecharger mais pas encore essayé. 
    • Par Ognarb
      Bonjour à tous 
      Avez-vous consulté les constructeurs qui seront présents au mondial de Paris cette année ? http://www.usinenouvelle.com/article/les-moteurs-stars-annoncees-du-mondial-de-l-auto-a-paris.N441072 Volkswagen dévoilera sont NUVe, Citroên avec sa CXPerience, Nissan …  C’est intéressant, mais pas comme celui de 2014 je pense !
    • Par bandji
      Salam, info TSA  le 23/06/2016
       
      Les concessionnaires qui n’ont pas investi dans une usine de production automobile verront leur licence d’importation retirée en 2017, a annoncé le premier ministre Abdelmalek Sellal.
       
      « C'est cela la feuille de route tracée par le gouvernement afin de renforcer la capacité de production nationale », a précisé M. Sellal lors d’une visite à Tiaret, selon l’agence officielle. Il s'agit de « la seule solution pour bâtir une économie hors-hydrocarbures », selon lui.
       
      Si cette mesure est confirmée, plusieurs concessionnaires risquent de mettre la clé sous la porte en 2017. Pour l’heure, seule Renault possède une usine de montage près d’Oran. Le projet Volkswagen est en bonne voie mais d’autres projets – notamment Peugeot – n’avancent pas.
       
      La mesure sera élargie à d'autres produits de large consommation, citant les médicaments, a promis le Premier ministre. Il a souligné la nécessité d'aller vers « une réduction » de l'importation, exhortant à « produire localement afin de satisfaire les besoins des Algériens », selon la même source.
       
      http://www.tsa-algerie.com/20160623/automobile-sellal-met-garde-concessionnaires/
    • Par bandji
      Salam, info TSA 
      Automobile : Hyundai Motors Algérie annonce le licenciement de 1 500 personnes
      Dans une déclaration à TSA, le PDG de Hyundai Motors Algérie (filiale de Cevital), Omar Rebrab affirme devoir licencier pas moins de 1 500 personnes. « Nous allons nous séparer de 1 500 employés, soit 85% de notre personnel, avant la fin du mois », déplore-t-il. La cause ? La limitation de l’importation de véhicules imposée par le gouvernement.

       
      « Ils ne se rendent pas compte »
       
      Hyundai Motors Algérie a eu un quota d’importation de 3 140 véhicules, avec un plafond de 30,1 millions de dollars. « Nous avons l’habitude de réaliser ce volume en 1 mois », ironise-t-il. « Comment voulez-vous que l’on continue », peste-t-il. « À la veille du mois Ramadan », ce sont 1 500 personnes qui se retrouvent donc sans ressources, déplore-t-il, ostensiblement en colère.
       
      Le représentant de la marque coréenne n’est pas le seul concessionnaire touché par la réduction drastique des importations de véhicules. Omar Rebrab estime à 30 000 le nombre d’emplois détruits cette année dans le secteur automobile, en raison de la crise qui persiste.
       
      Contacté par TSA, le dirigeant d’Elsecom (Ford et Suzuki) est dans la même situation. Il affirme devoir également supprimer près de 200 emplois.
       
      http://www.tsa-algerie.com/20160518/automobile-hyundai-otors-agerie-annonce-licenciement-de-1500-personnes/
       
    • Par KaRim_Taner
      salam je suis vraiment vraiment decu a cause de la go pro je suis tombe dans un barage ( chelghoum constantine ) le soir nrho l un lake pour passe le temps avec les amis cette fois jai oublie la go pro instale dahbitude joublie pas parce que il ya 2 ans jai eu un retrait 3 mois a alger a cause delle cette fois un proces de 2000 da  pourquoi c'est interdit jarrive pas a comprendre comment fonction ce paye wollah 
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×