Jump to content
jasonbrody

News auto

Recommended Posts

Mini John Cooper Works Countryman remise au gout du jour

Mini John Cooper Works Countryman 2021
Mini John Cooper Works Countryman 2021

La nouvelle MINI John Cooper Works Countryman a bénéficié pour l’édition 2021 d’un restylage et de quelques modifications au niveau du moteur assurant ainsi une overdose de vivacité à la petite anglaise. 

Un design modifié, un équipement raffiné et des options supplémentaires font ressortir le caractère sportif de la nouvelle MINI John Cooper Works Countryman. L’extérieur expressif a été raffiné, ainsi de nouvelles touches stylistiques ont été ajoutées à son intérieur haut de gamme. 

La puissance exceptionnelle de son moteur 4 cylindres turbocompressé de 225 kW / 306 ch est transmise à la route via une transmission Steptronic Sport à 8 rapports et une transmission intégrale ALL4 de série – une combinaison qui garantit des performances extrêmes sur tous les types de surface. 

Avec quatre portes et un grand hayon, cinq sièges accueillant, un intérieur à utilisation variable et un volume de coffre pouvant être étendu jusqu’à 1390 litres, le nouveau MINI John Cooper Works Countryman peut répondre à tous les types d’usages. Le moteur le plus puissant jamais utilisé dans une MINI de série, la transmission intégrale contrôlée intelligemment et le blocage de différentiel sur les roues avant intégré dans la transmission Steptronic à 8 rapports garantissent des performances hors-normes. 

Équipé de modifications spécifiques du moteur de base, de la technologie avancée MINI TwinPower Turbo et d’un système de refroidissement indépendant, le groupe motopropulseur impressionne non seulement par sa puissance maximale de 225 kW / 306 ch, mais aussi par son couple maximal de 450 Nm, permettant au nouveau MINI John Cooper Works Countryman d’accélérer de 0 à 100 km / h en 5,1 secondes (chiffre préliminaire). 

Les caractéristiques extérieures aérodynamiquement optimisées contribuent également aux performances supérieures de cette citadine polyvalente. Le caractère puissant de la nouvelle MINI John Cooper Works Countryman est maintenant encore plus accentué avec la refonte de la calandre. Les phares à LED de série et les feux arrière ont été nouvellement conçus. À l’avant, la technologie d’éclairage de haute qualité est désormais encore plus reconnaissable, tandis qu’à l’arrière, le design d’éclairage Union Jack ne passent pas inaperçus.

L’intérieur a également bénéficié de quelques modifications, dont l’affichage numérique des instruments derrière le volant d’un diamètre de 5,0 pouces est un nouveau composant d’équipement, disponible en option. L’équipement multimédia connecté en option de la nouvelle MINI John Cooper Works Countryman comprend également un écran couleur de 8,8 pouces avec fonction d’écran tactile dans le tableau de bord central caractéristique, qui présente désormais un design de qualité encore supérieure. 

La nouvelle MINI John Cooper Works Countryman sera lancée en novembre 2020.

Mini John Cooper Works Countryman 2021Mini John Cooper Works Countryman 2021Mini John Cooper Works Countryman 2021Mini John Cooper Works Countryman 2021Mini John Cooper Works Countryman 2021Mini John Cooper Works Countryman 2021

2021
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

BMW X7 Edition Dark Shadow : le premier Sports Activity Vehicle (SAV) dans le segment du luxe

BMW X7 Edition Dark Shadow
BMW X7 Edition Dark Shadow

L’expérience du plaisir de conduire atteint une toute nouvelle dimension avec la BMW X7 Edition Dark Shadow. Le premier Sports Activity Vehicle (SAV) dans le segment du luxe combine une allure marquante à un confort intérieur de tout premier ordre, et un caractère sportif caractéristique de la marque. L’Edition Dark Shadow permet désormais d’amplifier le charisme exclusif de la BMW X7 sous une forme particulièrement aboutie et nouvelle. Avec son design et ses équipements BMW Individual uniques, la BMW X7 Edition Dark Shadow souligne à la fois l’aspect sportif et l’ambiance luxueuse du plus grand SAV. La caractéristique la plus frappante de cette Edition est la teinte de carrosserie exclusive BMW Individual Frozen Arctic Grey métallisée. Cette variante est utilisée pour la première fois sur un modèle de la gamme BMW X. D’autres variantes BMW Individual seront ajoutées à la gamme d’équipements optionnels des BMW X7, BMW X6 et BMW X5 pour coïncider avec le début de la production de l’Edition.

Les détails du design et les caractéristiques de l’extérieur et de l’intérieur, parfaitement coordonnés, confèrent à la BMW X7 Edition Dark Edition le statut de pièce de collection. Le BMW X7 Edition Dark Shadow sera produit dans l’usine BMW de Spartanburg (USA) à partir d’août 2020. L’Edition sera limitée à environ 500 exemplaires dans le monde, 3 exemplaires sont prévus pour le marché français. L’Edition Dark Shadow est disponible dans le monde entier et peut être combinée avec toutes les motorisations proposées pour ce modèle.

La teinte de carrosserie de la BMW X7 Edition Dark Shadow est complétée par l’équipement BMW Individual High Gloss Shadow Line étendu : en plus des contours des vitres latérales, des habillages des montants B et C et des bases des rétroviseurs extérieurs, une finition noire chromée est également présente sur le cadre et les barres de la calandre, les diffuseurs d’air et les sorties d’échappement. Cela crée un contraste subtil avec les surfaces mates de la carrosserie, également soulignées par les rails de toit BMW Individual High Gloss Shadow Line et le vitrage calorifuge. Le dynamisme du SAV est souligné par les éléments de carrosserie optimisés sur le plan aérodynamique de la finition M Sport, qui fait également partie de l’équipement de cette Edition. Une autre caractéristique exclusive de la BMW X7 Edition Dark Shadow est les jantes M en alliage léger de 22 pouces à rayons en V, avec une finition Jet Black mat, équipées de pneus mixtes. Les performances du moteur sont accompagnées par le son du système d’échappement sport M.

Une impressionnante combinaison alliant sportivité et luxe caractérise également l’intérieur de cette Edition, qui est disponible en version six ou sept places. Le conducteur et le passager avant apprécient le style sportif du luxueux SAV avec ses sièges confort à réglage électrique. Un volant en cuir M et des détails d’équipement BMW Individual spécialement développés pour la BMW X7 Edition Dark Shadow témoignent du très haut niveau d’exclusivité. Un facteur qui contribue à cette exclusivité est la sellerie en cuir Merino BMW Individual dans une variante bicolore spécifique Bleu nuit/Noir avec coutures contrastées, tout comme le ciel de pavillon BMW Individual en Bleu nuit avec finition Alcantara. La partie supérieure du tableau de bord et les accoudoirs des portes sont recouverts de cuir nappa dans la couleur bleu nuit. Le cuir Merino noir est utilisé dans la partie inférieure du tableau de bord et sur les dossiers avant. De plus, les finitions intérieures de la BMW Individual en Noir Fineline avec des incrustations d’aluminium contribuent à l’aura de l’intérieur. Dans la zone de la console centrale, le design est souligné par les finitions intérieures BMW Individual en finition Piano Black portant le logo de l’Edition.

En plus de la teinte de carrosserie Frozen Arctic Grey métallisée disponible exclusivement pour la BMW X7 Edition Dark Shadow, d’autres éléments spécifiques proposés par BMW Individual seront intégrées à partir de novembre 2020. Cela signifie que les modèles BMW X7, BMW X6 et BMW X5 pourront désormais bénéficier de nouvelles teintes : Urban Green, Grigio Telesto et Frozen Black métallisé.BMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark ShadowBMW X7 Edition Dark Shadow

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les spécifications finales de la Bugatti “Baby” dévoilées

01_bugatti-baby-reborn-dsc06341-696x460.
 

Lors du salon international de l’automobile de Genève en 2019, Bugatti a annoncé que la marque s’offrirait un cadeau pour son 110ème anniversaire : la Bugatti Baby originale revisitée dont les spécifications finales sont enfin dévoilées alors que sa production démarre.

Développée en partenariat avec The Little Car Company, la Baby II est à présent en production et a été décrite par ceux qui ont eu l’occasion de la conduire comme étant « une adolescente indisciplinée plutôt qu’un bébé ».

Alors que les 500 voitures étaient déjà réservées à peine trois semaines après le salon de l’année dernière, certains clients ont vu leur situation changer en raison des récents événements mondiaux. Les quelques véhicules ainsi rendus disponibles seront attribués sur le principe du premier arrivé, premier servi.

La Bugatti Baby originale est née en 1926 lorsque Ettore et son fils Jean ont décidé de construire une Type 35 de taille réduite pour son autre fils, Roland, à l’occasion de son quatrième anniversaire. Ettore et Jean avaient conçu le présent comme exemplaire unique, mais les commentaires des clients visitant Molsheim étaient si positifs que le Baby est entré en production et a été vendu entre 1927 et 1936. Chéri par les passionnés de Bugatti du monde entier, aujourd’hui aucune collection n’est complète sans un Baby. Cependant, avec environ 500 exemplaires fabriqués, seulement quelques chanceux en ont été propriétaires.

Alors que la Bugatti Baby d’origine était une version à l’échelle 1/2 de la voiture qui a rendu Ettore Bugatti Automobiles célèbre dans les années 1920, la Bugatti Baby II offre plus en termes de taille et beaucoup plus en termes de performance. Les enfants de huit ans avaient du mal à prendre place dans le modèle réduit originale Baby, alors qu’aujourd’hui, avec une échelle à 75% et conçu pour les jeunes de quatorze ans et plus, le Baby II est définitivement devenu un jeune adulte.

Le design emblématique rencontre la technologie d’aujourd’hui

La Bugatti Baby II est disponible en trois versions:

  • Le modèle de base avec un corps en composite et un pack de batterie d’1,4 kWh
  • La Vitesse avec un corps en fibre de carbone, un pack de batterie de 2,8 kWh et un moteur amélioré avec Speed Key, comme sa grande sœur, la Chiron1.
  • La Pur Sang, destiné aux collectionneurs. Elle est équipée du même moteur que la Vitesse, mais avec une belle carrosserie en aluminium, fabriquée à la main. En utilisant les mêmes techniques traditionnelles de carrosserie que sur la Type 35 originale de Bugatti. Il faut compter plus de deux cents heures de travail artisanal qualifié pour créer chaque corps en aluminium.

Non seulement en termes de taille, mais aussi en termes de performance la Baby II a évoluée. Le moteur est resté sur l’essieu arrière et toutes les versions de la Baby II ont un différentiel autobloquant, des freins hydrauliques haute performance et des modes de conduite au choix. Le modèle de Base est fourni avec deux modes : Novice, limité à 20 km/h et à une puissance de 1 kW, et Expert, limité à 45 km/h et à 4 kW.

Les versions Vitesse et Pur Sang incluent les modes de conduite Novice et Expert, mais également des performances supplémentaires grâce à une version supérieure du moteur, débridé par la légendaire Bugatti Speed Key. Ainsi, elle peut atteindre une puissance de 10 kW et un couple incroyable de 828 Nm au niveau des roues arrières. Avec un poids total de seulement 230 kg, à moins d’être sur un goudron collant, les modèles Vitesse et Pur Sang essaieront de faire tourner leurs pneus arrières Michelin de l’arrêt à la vitesse maximale de 70 km/h. En fonction du poids du conducteur, le véhicule passe de 0 à 60 km/h en à peine 6 secondes.

En matière d’autonomie, les packs de batterie lithium-ion associés au freinage régénératif surprendront également les clients habitués à la Baby originale. En faisant attention à la conduite, le modèle de base peut atteindre jusqu’à 25 km d’autonomie en une seule charge. Le plus grand pack de batterie des modèles Vitesse et Pur Sang permet de doubler cette distance, à savoir jusqu’à 50 km, sauf si vous décidez de laisser la Baby II déployer toute sa puissance. Et si ça ne suffit pas ? Les packs de batterie remplaçables peuvent être changés en quelques secondes pour continuer à vous amuser.

Pour ce qui est de la maniabilité, la Baby II est entièrement fidèle à son mythique prédécesseur, la Bugatti Type 35. Basée sur un scan en 3D d’un véhicule original du Grand Prix de Lyon, avec la même géométrie et suspension, ses adeptes n’auraient pas pu rêver d’une maniabilité plus authentique. Le seul clin d’œil à la modernité est l’ajout d’amortisseurs ajustables, ce qui permet aux clients de profiter d’une maniabilité réglable, qui n’existait pas à l’apogée de la Type 35. En effet, cet aspect de la Baby II a été ajusté sur le parcours du Prescott Speed Hill Climb, où se retrouvent les membres du club de propriétaires de Bugatti, dont la vidéo vient d’être publiée.

Parmi les autres caractéristiques qui feront plaisir aux adeptes, nous pouvons citer de fidèles répliques en état de fonctionnement des instruments de la Type 35 originale, légèrement adaptés aux conditions modernes. Par exemple, le manomètre du carburant est devenu un indicateur de niveau de batterie et en guise de clin d’œil à la Bugatti Veyron, le niveau d’huile a été remplacé par une jauge de puissance. La réplique à l’échelle du fameux volant à quatre branches est désormais à dégagement rapide, pour faciliter l’accès au cockpit. Les pédales réglables sont fabriquées en billettes d’aluminium massif, et portent fièrement le logo « EB » de Bugatti, tandis que la poignée de la pompe à essence a été reproduite avec précision mais sert à présent de manette de sélection pour la marche avant, neutre et arrière.

Le tableau de bord en aluminium bouchonné n’a pas été oublié non plus, comme sur la Type 35 originale, et des boutons personnalisés « EB » actionnent les feux à LED en mode feux de position et feux de route. Enfin, chaque véhicule arbore fièrement sur sa proue le célèbre macaron Bugatti, fait d’argent massif, une réplique à l’échelle 75 % du badge de la Chiron.

En outre, tous les propriétaires d’une Baby II deviendront automatiquement membres de The Little Car Club et du Club des propriétaires Bugatti, et pourront participer à des manifestations où ils pourront conduire leur véhicule sur de célèbres circuits de course automobile avec leurs enfants et petits-enfants.02_bugatti-baby-reborn-dsc06338-1024x60403_bugatti-baby-reborn-dsc06279-1024x68304_bugatti-baby-reborn-dsc06282-1024x68305_bugatti-baby-reborn-dsc06230-1024x68306_bugatti-baby-reborn-dsc06452-1024x68307_bugatti-baby-reborn-dsc06285-1024x68308_bugatti-baby-reborn-dsc06427-1024x68309_bugatti-baby-reborn-dsc06856-1024x68310_bugatti-baby-reborn-dsc06881-1024x68311_bugatti-baby-reborn-dsc06249-1024x683

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alejandro Mesonero Romanos, le designer de SEAT rejoint officiellement Renault !

Alejandro Mesonero Romanos
Alejandro Mesonero Romanos
 

Après neuf ans à la tête de la création de modèles pour la marque ibérique, Alejandro Mesonero Romanos, Chef de Design chez SEAT qui tte son poste, pour rejoindre Renault, pour rejoindre ainsi Luca De Meo, nouveau Directeur de la marque au losange, ex-PDG de Seat.

Alejandro Mesonero Romanos , après neuf ans à la tête de la direction du design de Seat, quittera l’entreprise pour se lancer dans un nouvel avenir, faute de communication officielle, ce sera chez Renault. Le contrat entre le designer et Seat se termine le 23 septembre et une nouvelle étape pour Mesonero y débutera. Il ira chez le groupe Renault et un ami à lui, Luca de Meo, l’y accueillera, qui depuis le 1er juillet assure la direction générale de la marque au losange.

Alejandro Mesonero-Romanos est Directeur du design de SEAT depuis 2011. Il a notamment été responsable de la conception de modèles complètement nouveaux pour la marque espagnole comme par exemple l’Ateca, l’Arona ou le Tarraco. Il est également à l’origine de la cinquième génération d’Ibiza et des dernières versions de la gamme Leon, sans oublier plusieurs concept cars et futurs modèles SEAT qui n’ont pas encore été dévoilés.

Avant de rejoindre SEAT, Alejandro Mesonero-Romanos a travaillé chez Renault à Paris, où il a dirigé plusieurs projets de design, et le département Advanced Design de 2007 à 2009. En 2009, il était nommé Directeur du design de Renault Samsung Motors Design en Corée. Puis, de 1994 à 2001, il a travaillé pour le Groupe Volkswagen et a dirigé le département du design extérieur pour plusieurs projets des marques SEAT, Volkswagen, Audi et Lamborghini. Né à Madrid en 1968, Alejandro Mesonero-Romanos est diplômé en design industriel de la ELISAVA Barcelona School of Design. Il est également titulaire d’une maîtrise en design automobile du London Royal College of Art.

Depuis qu’Alejandro Mesonero-Romanos a commencé à travailler pour l’entreprise, SEAT s’est distinguée avec des prix prestigieux en matière de design tels que le Red Dot Award, le prix Automotive Brand Contest pour la cinquième génération de l’Ibiza en 2017, ou encore le prix du meilleur prototype au Salon de Genève pour la SEAT 20V20 en 2015. De plus, la SEAT Arona s’est également vue décerner le Red Dot Award 2018 tandis que l’e-Racer s’est illustrée dans la catégorie « concept » lors du Automotive Brand Contest 2018.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mercedes-AMG GLA 45 S 4MATIC+ : un SUV Performance compact

19C1019_032-696x412.jpg
 
 
 
Un rapide tour de circuit ou un week-end à la montagne avec les affaires de sport dans le coffre : le nouveau GLA 45 S 4MATIC+ maîtrise parfaitement une multitude de disciplines avec son moteur de 2,0 litres, le plus puissant moteur turbo quatre cylindres produit en série.

Avec jusqu’à 421 ch de puissance, le tout nouveau moteur Mercedes-AMG de 2,0 litres est le plus puissant moteur turbo à quatre cylindres au monde fabriqué en grande série. Mercedes-AMG obtient ainsi un gain de puissance de 30 kW (40 ch) par rapport au modèle précédent. Le couple maximal a aussi augmenté de 475 à 500 newton-mètres. Le sprint de 0 à 100 km/h est effectué en un temps record : seulement 4,3 secondes pour le GLA 45 S 4MATIC+ qui peut atteindre une vitesse de pointe de 270 km/h départ usine. Outre ses performances, le nouveau moteur séduit également par sa spontanéité, qui garantit une agilité optimale grâce au réglage du couple (« Torque shaping ») : la valeur maximale de 500 Newton-mètres est disponible sur la plage allant de 5 000 à 5 250 tr/min. Cette conception a permis aux ingénieurs AMG d’obtenir un développement de puissance digne d’un moteur atmosphérique.

La transmission intégrale active Performance AMG 4MATIC+ entièrement variable répartit la force à l’essieu arrière, roue par roue, via AMG TORQUE CONTROL et offre ainsi la base pour une traction optimale dans toutes les conditions de conduite. Ces performances sont obtenues grâce à un nouveau différentiel arrière disposant de deux embrayages multidisques – un pour chaque roue arrière. La boîte de vitesses à double embrayage 8G-DCT SPEEDSHIFT AMG répartit la force en quelques fractions de seconde en fonction de la situation de conduite.

Le nouvel AMG RIDE CONTROL constitue le critère de base de la tenue de cap régulière et du comportement très dynamique en virage avec une faible tendance au roulis. Dans le même temps, le confort a été accru par rapport au modèle précédent. L’amortissement adaptatif RIDE CONTROL AMG propose au conducteur trois réglages différents pour le train de roulement, axés sur le confort ou à vocation sportive. Ce système fonctionne de manière 100 % automatique et adapte – selon la situation en présence – la force d’amortissement sur chacune des roues à l’état de la chaussée et aux conditions de marche. L’ajustement en continu s’opère en quelques millisecondes en fonction de caractéristiques d’amortissement étendues. Ainsi, confort de roulement et agilité élevés vont de pair.

Direction à crémaillère spécifique et démultiplication variable

La direction paramétrique AMG à commande électromécanique asservie à la vitesse affiche un comportement direct en braquage qui favorise une conduite dynamique. Elle est dotée d’une crémaillère spécifique à démultiplication variable et se distingue par deux courbes caractéristiques : en fonction du programme de conduite sélectionné par le conducteur, elle offre des sensations de conduite plutôt sportives et fermes ou plutôt confortables. La fixation rigide sur le berceau intégral assure une liaison optimale de la direction à la carrosserie, gage d’une précision directionnelle accrue.

Un large éventail de programmes de conduite

Les six programmes de conduite DYNAMIC SELECT AMG « Chaussée glissante », « Confort », « Sport », « Sport + », « Individual » et « RACE » (de série) permettent un plus large étagement des caractéristiques du véhicule, du mode confortable au mode hautement dynamique. De nombreux paramètres sont alors modifiés :

  • Motorisation : courbe caractéristique de la pédale d’accélérateur, temps et moment d’enclenchement dans les modes Reduced, Moderate, Sport ou Dynamic
  • AMG DYNAMICS : fonctions de dynamisation telles que la régulation de la transmission intégrale, la gestion de la courbe caractéristique de la direction et les fonctionnalités ESP Basic, Advanced, Pro ou Master.
  • Train de roulement : en mode Confort, Sport, Sport+
  • Système d’échappement : sonorité et fonctions sonores Balanced ou Powerful

Surcroît d’agilité et stabilité élevée avec AMG DYNAMICS

Le nouveau GLA 45 4MATIC+ dispose avec AMG DYNAMICS d’une fonction dans le cadre des programmes de conduite DYNAMIC SELECT AMG. Cette régulation de l’agilité intégrée élargit les fonctions de stabilisation de l’ESP® à des interventions dynamisantes dans la régulation de la transmission intégrale, la courbe caractéristique de la direction et les fonctions supplémentaires de l’ESP®. En conduite dynamique dans les virages, une brève intervention de freinage sur la roue arrière située à l’intérieur de la courbe permet d’appliquer un couple de lacet défini sur l’axe vertical pour une inscription spontanée et précise en virage.

Le choix s’étend du mode axé sur une sécurité maximale à un programme hautement dynamique. Le nouveau symbole DYNAMICS AMG avec l’extension correspondante s’affiche sur l’écran multimédia à la sélection des programmes de conduite.

  • « Basic » est réservé aux programmes de conduite « Chaussée glissante » et « Confort ». Les sportives compactes affichent dans ce mode un comportement de marche très stable avec nette atténuation des mouvements de lacet.
  • « Advanced » est activé dans le programme « Sport ». Les modèles 45 offrent un comportement de marche équilibré et neutre. Les mouvements d’embardée atténués, l’effort de braquage moindre et l’agilité accrue favorisent les manœuvres dynamiques comme lors de la conduite sur des routes secondaires sinueuses.
  • « Pro » (abréviation de « Professionnel ») est rattaché au programme « Sport+ ». « Pro » fournit au conducteur une assistance encore accrue lors des manœuvres dynamiques ; l’agilité et la précision en virage s’en trouvent encore renforcées.
  • Le programme de conduite « Master » est couplé au programme « RACE ». Le mode « Master » s’adresse aux conducteurs qui souhaitent goûter à un dynamisme et un plaisir de conduire maximal sur circuits fermés. « Master » offre un réglage véhicule légèrement survirant, un effort de braquage réduit et une agilité accrue de la direction. « Master » garantit ainsi une agilité maximale et met idéalement en valeur le potentiel dynamique du véhicule. Pour accéder au mode « Master », le conducteur doit régler l’ESP® en activant le mode de pilotage ESP® SPORT ou ESP® OFF via une touche séparée située sur la console centrale.

Dans le programme de conduite « Individual », le conducteur peut paramétrer lui-même les niveaux DYNAMICS AMG « Basic », « Advanced », « Pro » et « Master ». En outre, le réglage peut être directement sélectionné via les touches au volant AMG.

Lire aussi : Nouveau Mercedes-Benz GLA : plus de caractère, plus d’espace, plus de sécurité

Extérieur athlétique et musculeux

Le nouveau GLA 45 suscite également l’émotion avec son design extérieur : un capot moteur allongé avec bossages stylisés, la partie supérieure compacte de l’habitacle et des épaules musclées au-dessus du passage des roues arrière présentent clairement les gènes d’une voiture de sport. La calandre AMG avec ses lamelles verticales identifie clairement le nouvel arrivant comme membre de la famille Performance AMG. Les phares LED hautes performances de série éclairent la chaussée. Les ailes avant avec les grandes prises d’air avec inserts chromés dans les lamelles contribuent également à cette forte présence. Le splitter avant chromé optimise le flux d’air et les performances aérodynamiques.

Lorsque l’on regarde le véhicule de profil, ce sont les jantes alliage de 19″ à 10 branches et à l’aérodynamique optimisée (modèle S : 20″ à 5 doubles branches) et les panneaux de porte avec inserts chromés ou en finition noir brillant (en option) qui attirent l’attention. Si le client le souhaite, le SUV Performance compact peut également être équipé de jantes alliage de 21″.

La partie arrière se distingue par deux doubles sorties d’échappement rondes (82 mm de diamètre) et une large jupe arrière. Le modèle S se différencie par des sorties d’échappement ovales, plus imposantes, de 90 mm de diamètre, à surface intérieure cannelée et dotées du monogramme AMG. L’effet de largeur dégagé par l’arrière est encore accentué par les feux arrière effilés et divisés en deux. Le diffuseur à quatre ailettes verticales contribue aux performances aérodynamiques. L’arête déflectrice dans le ton carrosserie sur le déflecteur de toit apporte la touche finale.

Les touches jaunes soulignent le caractère sportif du véhicule inspiré des modèles de course

Dans le modèle S, des touches jaunes sont disséminées dans l’habitacle et soulignent le caractère sportif inspiré des circuits des modèles plus puissants. La dotation de série comprend en outre le volant Performance AMG en cuir Nappa/microfibre DINAMICA avec surpiqûre contrastée jaune, repère 12 h jaune, touches au volant AMG et logo AMG, ainsi qu’un éclairage d’ambiance.

La console centrale en finition laque avec pavé tactile de série est complétée sur tous les modèles d’un autre bloc de commandes avec contacteurs supplémentaires pour le pilotage de l’ESP® à 3 niveaux, du mode manuel de la boîte de vitesses, de l’amortissement réglable adaptatif RIDE CONTROL AMG et du système Real Performance Sound AMG.

 

 

19C1019_004.jpg19C1019_011.jpg19C1019_032-1.jpg19C1019_043.jpg19C1019_046.jpg19C1019_047.jpg19C1019_049.jpg19C1019_050.jpg19C1019_054.jpg20C0325_010.jpg20C0325_011.jpg20C0325_012.jpg20C0325_015.jpg20C0325_019.jpg20C0325_021.jpg20C0325_022.jpg20C0325_027.jpg20C0325_029.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

Toyota Avalon 2021 : design époustouflant, des technologies de pointe et bien plus encore

2021 Toyota Avalon Limited AWD
2021 Toyota Avalon Limited AWD

Exprimez votre amour pour la qualité de fabrication, les performances et le confort avec la Toyota Avalon 2021. Faites votre choix entre deux configurations distinctes : l’Avalon XSE au style résolument athlétique, maintenant dotée d’un volant chauffant, ou l’Avalon Limited luxueusement équipée, qui ne manque de rien et qui offre la traction intégrale afin de garantir des performances assurées quelles que soient les conditions météo. Toyota a lancé la cinquième génération de l’Avalon en 2019, injectant à sa berline porte-étendard un style plus audacieux, des performances et une maniabilité bonifiées ainsi qu’une longue liste de caractéristiques haut de gamme et de luxe.

Longue, large et dotée d’un centre de gravité bas, l’Avalon présente une posture athlétique et une carrosserie aux lignes à la fois dynamiques et élégantes qui évoquent celles d’un coupé. Et cette berline grand format n’est pas que belle. Elle a aussi été soigneusement conçue pour offrir une maniabilité, une stabilité et un aérodynamisme optimaux afin de fendre l’air avec un minimum de turbulence, ce qui optimise le rendement énergétique tout en contribuant à créer un habitacle où règnent la quiétude et la sérénité.

À l’intérieur, le meilleur de la tradition Toyota en matière de qualité de fabrication et de souci du détail est pleinement évident. Des détails authentiques tels des garnitures en bois véritable, des panneaux de portières matelassés et un cuir exquis accueillent le conducteur et jusqu’à quatre passagers dans un monde de confort et de commodités. Sous la silhouette élégante de l’Avalon, on trouve un espace impressionnant pour tous, y compris les occupants des places arrière. Chacun bénéficie d’un ample et très confortable dégagement aux jambes, aux épaules et à la tête. Le conducteur dispose pour sa part d’un volant bien conçu et d’une console centrale flottante qui place toutes les commandes à portée intuitive et naturelle de sa main, tandis qu’un siège à 8 réglages assistés lui permet de trouver facilement la position de conduite idéale. Un toit ouvrant assisté ajoute à la sensation d’ampleur qui règne dans l’habitacle, alors que le système automatique de contrôle de la température à deux zones contribue au confort de chacun tout au long de l’année.

Tous les modèles Avalon 2021 établissent une nouvelle référence en matière de technologies puissantes, mais intuitives. Les Services connectés par Toyota mettent le monde extérieur à votre portée avec un ensemble de services multimédia avancés ainsi qu’avec la compatibilité avec Apple CarPlayMC et – en nouveauté pour 2021 – Android AutoMC. Toujours sur le plan des technologies, l’Avalon comprend la connectivité Bluetooth, la radio satellite SiriusXM intégrée, un système audio à écran de 9 pouces, un écran multifonction de 7 pouces et le système de recharge sans fil Qi, plus quatre prises USB et une prise de courant de 12 volts.

Comme c’est une Toyota, l’Avalon 2021 offre également une sécurité grand format et sans compromis. D’abord, avec la suite Toyota Safety Sense P, qui comprend le système précollision avec détection des piétons, le régulateur de vitesse dynamique à radar, l’alerte de sortie de voie avec assistance à la direction et les phares de route automatiques. Tous les modèles sont en outre dotés du Système de sécurité Star de Toyota, qui comprend le système de freins antiblocage, l’assistance au freinage, le répartiteur électronique de force de freinage, la technologie d’arrêt intelligent, le contrôle de la stabilité du véhicule et le régulateur de traction, de 10 coussins gonflables et d’un moniteur d’angles morts avec alerte de circulation transversale arrière. Même le système multimédia contribue à la sécurité, car les Services connectés par Toyota incluent Safety Connect (essai d’un an) avec la notification automatique de collision, la localisation de véhicule volé, l’assistance routière améliorée et une touche d’assistance en cas d’urgence.

L’Avalon 2021 est offerte dans les deux configurations distinctes suivantes :

La Toyota Avalon XSE 2021 redéfinit la berline de luxe pleine grandeur en adoptant une personnalité de routière sportive axée sur les performances. Ce modèle à traction avant est construit autour d’un V6 de 3,5 litres à injection directe de 301 chevaux, couplé à une boîte automatique Direct Shift à 8 rapports avec palettes de changement de vitesses au volant. Les ingénieurs ont affiné le système de suspension de la XSE pour mettre l’accent sur la réactivité et la dynamique en virage, alors qu’un générateur de son rend plus expressive la sonorité du moteur au démarrage, pendant l’accélération et lorsque le sélecteur de mode de conduite est réglé sur « Sport ». Nouveauté cette année, la XSE est équipée d’un volant chauffant et du système Audio Plus avec Remote, qui inclut Remote Connect (essai d’un an), Safety Connect (essai d’un an) et Service Connect (essai de 10 ans). Parmi les autres caractéristiques de ce modèle, mentionnons des roues en alliage de 19 pouces, une calandre et un aileron arrière sport, des sièges avant chauffants, des sièges recouverts de SofTex avec garnitures en ultrasuède et 8 haut-parleurs.

La Toyota Avalon Limited 2021 met l’accent sur le confort et le luxe pour que même le plus long trajet soit une expérience agréable et relaxante. Ce modèle offre le tout premier système de traction intégrale à équiper une Avalon. La traction intégrale à contrôle dynamique du couple fournit une traction efficace par mauvais temps en dirigeant jusqu’à 50 % du couple moteur vers les roues arrière lorsque nécessaire. Quand la traction intégrale n’est pas requise, le système désaccouple automatiquement le train arrière pour optimiser le rendement énergétique, alternant tout en douceur entre les modes traction intégrale et traction avant selon le besoin. Le groupe propulseur de l’Avalon Limited emploie également une transmission automatique Direct Shift à 8 rapports ainsi qu’un moteur 4 cylindres de 2,5 litres à haut rendement d’une puissance de pointe de 205 chevaux qui contribue à la traction impressionnante de la voiture tout en offrant un rendement énergétique exemplaire. Parmi les autres caractéristiques notables de ce modèle, mentionnons des phares haut de gamme à DEL, des roues en alliage de 18 pouces, un volant chauffant, des sièges en cuir semi-aniline, chauffants et ventilés à l’avant, avec mémorisation pour le conducteur. Les améliorations technologiques incluent un affichage tête haute de 10 pouces, un système audio JBL haut de gamme avec 14 haut-parleurs et technologie Clari-Fi, ainsi que le système Premium Audio avec Remote, qui inclut la navigation intégrée, Destination Assist (essai d’un an), Remote Connect (essai d’un an), Safety Connect (essai d’un an) et Service Connect (essai de 10 ans). Les fonctions de sécurité spécifiques à ce modèle comprennent le système de visionnement en plongée, le moniteur d’angles morts avec freinage en cas de détection de circulation transversale arrière, et le sonar de dégagement intelligent.2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD2021 Toyota Avalon Limited AWD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Zagato IsoRivolta GTZ, série limitée à 19 exemplaires

FB_IMG_1596622940341-696x392.jpg
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

Zagato veut faire renaitre l’Iso Rivolta, une marque mythique qui a connu ses heures de gloire dans les années 60 et dévoile la IsoRivolta GTZ, une série limitée à 19 exemplaires dont 9 ont déjà été vendus.

Se voulant un hommage à l’IsoRivolta A3/C de 1963, l’IsoRivolta GTZ adopte une carrosserie en fibre de carbone ignée Zagato qui prend base sur la Chevrolet Corvette Z06, avec l’utilisation de son V8 porté à 6,8 litres, contre 6,2 sur la Z06 et dont la puissance et les performances ne sont pas encore dévoilées.

Iso Rivolta était un petit constructeur italien qui, en plus d’être derrière la conception de la BMW Isetta, avait produit quelques uns des modèles sportives et Gran Turismo les plus intéressants des années 60/70 et qui, à leur époque, rivalisaient avec ceux de Ferrari et Aston Martin, se caractérisant par un design italien au cœur US, la marque utilisant toujours des V8 américains.

Ce n’est pas la première fois que Zagato se penche sur cette marque disparue participant aux premiers pas d’une tentative de renaissance de la marque avec la Iso Grifo 90 mais qui fut par la suite abandonnée puis avec Zagato IsoRivolta Vision Gran Turismo concept, un prototype virtuel crée pour le jeu Gran Turismo Sport. Petite info “people”, Andrea Zagato, visage parlant du carrossier milanais et l’époux de Marella Rivolta-Zagato, descendante directe de Renzo Rivolta, l’homme qui fut à l’origine d’Iso Autoveicoli Spa en 1952, devenu Iso Rivolta en 1962, puis d’Iso Motors en 1973 avant de disparaitre une année plus tard.FB_IMG_1596622942805-1024x576.jpgFB_IMG_1596622944953-1024x576.jpgFB_IMG_1596622947203-1024x576.jpg

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Premiers détails du restylage de la Kia Stinger

566978_v1-696x401.jpg
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

Kia Motors dévoile les premiers détails et les images restylage de sa berline Stinger tout en gardant un peu de suspense en ne soufflant mot sur les changements qu’elle pourrait apporter sous le capot.

Nouveau design, plus de personnalisation et de technologie, c’est ainsi que se présente la Kia Stinger 2021. Esthétiquement, la face avant se contente des feux redessinés avec un fond des blocs qui devient noir tandis que la partie arrière adopte une ligne lumineuse qui va de part et d’autre pour s’offrir une nouvelle signature lumineuse ainsi qu’un diffuseur plus sportif rehaussé par des sorties d’échappement plus grosses qu’avant et qui devrait équiper la version GT. Un spoiler discret au-dessus du coffre, de nouvelles jantes 18″ et 19″ et les packs extérieur (Dark Package et Black Package) complètent le style.

Lire aussi : Kia Stinger GTS, pour les amateurs du Drift

Au sein de l’habitacle, la Stinger s’offre un écran tactile du système d’info-divertissement plus grand (10,25 pouces), un volant retravaillé te recevant une nouvelle finition métallique, un rétroviseur sans cadre ainsi que de nouvelles selleries.

Kia ne dévoile aucune information sur les nouvelles dotations et les motorisations de la Stinger, se contentant de donner rendez-vous pour plus de détails.566976_v1-1024x622.jpg566980_v1-1024x558.jpg566977_v1-1024x682.jpg566979_v1-1024x783.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hyundai dévoile l’Elantra N-Line

Large-42635-2021ElantraNLine-696x464.jpg
 

Le constructeur sud-coréen dévoile l’Elantra N-Line qui offre une puissance de 204 chevaux issus de son GDI 1.6 suralimenté.

Dévoilé le mois dernier, la septième génération de la berline Elantra accueille la finition sport N Line, le constructeur sud-coréen Hyundai dévoilant toutes les informations et les photos la concernant et ce quelques semaines après un premier jet de photos dévoilant uniquement l’extérieur.

La Hyundai Elantra N-Line 2021 prend logiquement base sur la berline standard tout en s’offrant les attributs de la finition sport N Line qui se distingue par des éléments de design extérieurs et intérieurs empruntés à la gamme N, laquelle regroupe les modèles haute performance de Hyundai. Boucliers spécifiques dont celui de l’arrière abritant une double sortie d’échappement, une calandre dédiée, des jantes spéciales.

AU sein de l’habitacle, on retrouve un esprit plus “Racing” avec un volant au design en cuir perforée rehaussé de touches métallique, des sièges sportifs en cuir, le levier de vitesse avec des éléments chromés et un pédalier en alu.

Sous le capot, l’Elantra N-Line ambraque un 10 T-GDI 1.6 de 204 chevaux et 264Nm de couple associé soit à une boîte manuelle à 6 rapports oit à une boîte DCT (Double Clutch Transmission) à 7 rapports.2020_08_13_1000_Large-42577-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42578-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42583-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42584-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42587-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42589-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42590-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42592-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42593-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42596-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42598-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42599-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42602-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42604-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42605-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42607-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42623-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42624-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42626-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42629-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42641-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42642-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42644-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42646-2021ElantraN2020_08_13_1000_Large-42736-2021ElantraN

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ford GT Heritage Edition pour fêter la victoire aux 24H de Daytona 1966

maxresdefault-18-696x392.jpg
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

En hommage à la Ford GT40 qui remporta les 24 Heures de Daytona, Ford dévoile une GT Heritage Edition habillée d’une d’une livrée inspirée par celle de 1966.

Tout comme la Ford GT Heritage Edition “Gulf”, cette nouvelle édition limitée à 40 unités s’habille d’un pack d’options de fibre de carbone d’options habille de fibre de carbone. Carrosserie en teinte “Frozen White”, museau et capot avant en fibre de carbone noire, jantes dorées exclusives 20″, étriers de freins rouge caractérisent un style extérieur qui ne pouvait se passer également des bandes « Race Red » asymétriques sur les cotés. On notera quelques infidélités à la version de 66, comme l’absence des bandes latérales de bas de caisse et un numéro “98” gris dans un cercle noir au lieu de noir dans un cercle blanc.

Au sein de l’habitacle, le volant et le tableau de bord sont revêtus d’Alcantara, tout comme les sièges qui adopte un Alcantara rouge assorti aux palettes au volant.

Sous le capot , on retrouve le V6 3.5 L EcoBoost fort de 647 chet 746 Nm associé à une boite de vitesse DCT à 7 rapports pour un 0 à 100 km/h qui est expédié en à peine 3.0 secondes et une vitesse maximale de 347 km/h.2021-Ford-GT-Heritage-Edition-01-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-02-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-03-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-04-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-05-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-06-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-07-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-08-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-09-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-15-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-16-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-17-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-18-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-19-1024x572021-Ford-GT-Heritage-Edition-20-1024x57

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

RENAULT CLIO FETE SES 30 ANS

RENAULT CLIO FETE SES 30 ANS
RENAULT CLIO FETE SES 30 ANS

Trente ans d’évolutions stylistiques et technologiques, trente ans à tenter de répondre au mieux aux besoins d’une clientèle active, trente ans de tranches de vie. Aujourd’hui, qui ne connait pas Clio ? Mieux, presque tout le monde à une histoire, de près ou de loin, avec celle qui accompagne petits et grands trajets depuis trois décennies.

Depuis sa première apparition en 1990, Clio est devenue le best-seller du Groupe Renault à travers le monde avec plus de 15 millions d’exemplaires commercialisés. Celle qui a le plus souvent été sacrée voiture préférée des français s’est même hissée, depuis 2013, au rang de leader du segment B en Europe. Mais au-delà de la performance commerciale, Clio symbolise avant tout une aventure humaine, autant au sein de Renault qu’en dehors.

Renault a su conserver au fil des ans l’ADN qui a fait le succès de sa citadine star pour proposer aujourd’hui une cinquième génération plus Clio que jamais. Toujours plus moderne, plus athlétique, Clio V reprend les atouts des quatre générations précédentes qui ont construit la saga :

  • De la première Clio, elle a « tout d’une grande ». Comme elle, Clio V a emprunté des technologies apparues sur des véhicules de segment supérieur.
  • De Clio II, elle a repris les très hauts standards d’habitabilité et de confort.
  • Comme Clio III, elle a changé de dimension en termes de qualité perçue.
  • De Clio IV, elle a hérité d’un design fort, qui a inspiré l’ensemble de la gamme récente Renault

L’actuelle Clio V prolonge sa tradition de véhicules parfaitement sûrs et adaptés à leur époque et le prouve grâce à ses 5 étoiles EuroNCAP.

Aujourd’hui, Clio va encore plus loin et écrit une nouvelle page de son histoire en proposant une technologie E-TECH Hybrid innovante. Elle électrise le quotidien et s’adapte aux besoins de mobilité du plus grand nombre grâce à sa polyvalence reconnue.

A l’occasion de cet anniversaire, l’équipe digitale de Renault a mis en place une opération baptisée #CLIOGENERATION. Le principe est simple : chacun, ou presque, à une histoire avec Clio. Durant le mois d’aout, les réseaux sociaux du Groupe Renault ont donc vibré au rythme de Clio : photos et vidéos d’archives, interviews d’insiders et surtout plein de belles histoires en Clio partagées par notre communauté. Des tranches de vie que vous pouvez retrouver sur Instagram, Facebook et Twitter.

Depuis le 23 août, Renault a lancé la campagne publicitaire « The next chapter of a great story ». Clio a traversé les générations, cette nouvelle campagne Européenne réalisée par Publicis raconte l’histoire d’une mère et de son fils qui évoluent ensemble avec Clio, depuis la première génération jusqu’à la toute dernière Clio E-TECH Plug-In.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Version hybride pour le restylage de la Porsche Panamera

P20_0430_a4_rgb-696x399.jpg
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

La Porsche Panamera profite de son passage par la case restylage pour s’offrir une offre hybride rechargeableavec la Panamera 4S E-Hybrid offrant une puissance de 560 ch.

Avec ses 630 ch (463 kW), la Panamera Turbo S, le nouveau fleuron de la gamme, surpasse nettement les performances de la précédente Panamera Turbo et permet à Porsche de consolider son statut de leader du segment en matière de performances. La marque poursuit également la mise en œuvre de sa stratégie E-Performance avec l’introduction de la Panamera 4S E-Hybrid. La nouvelle variante hybride rechargeable de la gamme est dotée d’un groupe motopropulseur entièrement nouveau développant une puissance cumulée de 560 ch (412 kW). L’autonomie en mode électrique de la nouvelle Panamera hybride augmente sensiblement et peut atteindre jusqu’à 30 % supplémentaire par rapport aux précédents modèles hybrides de la gamme. Enfin, l’optimisation du châssis et de ses systèmes de réglage, mais aussi le nouveau système de direction assistée et les pneumatiques de nouvelle génération contribuent également à améliorer la sportivité et le confort des nouveaux modèles.

Turbo S : 100 km/h départ arrêté en 3,1

Avec une puissance de 630 ch (463 kW) et un couple de 820 Nm, la nouvelle Panamera Turbo S développe 80 ch (59 kW) et 50 Nm de plus que la précédente Panamera Turbo, qui était la variante à moteur thermique la plus puissante de la gamme précédente. Les performances de conduite sont éloquentes : en mode Sport Plus, la Turbo S abat le 0 à 100 km/h en 3,1 s. Développé à Weissach et produit à Zuffenhausen, le V8 biturbo de 4,0 l, qui a déjà fait ses preuves sur d’autres modèles, a été nettement optimisé, permettant notamment à la berline d’atteindre une vitesse de pointe de 315 km/h. Afin de maîtriser au mieux la transmission de cette puissance phénoménale et d’améliorer les performances en courbe, les différents systèmes de réglage du châssis ont été adaptés en conséquence. Les systèmes optimisés sur la nouvelle Panamera sont notamment la suspension pneumatique à trois chambres, le système de suspension active Porsche Active Suspension Management (PASM) ou encore la stabilisation des mouvements de roulis Porsche Dynamic Chassis Control Sport (PDCC Sport) avec contrôle vectoriel du couple Porsche Torque Vectoring Plus (PTV Plus).

La nouvelle Panamera Turbo S a déjà fait la démonstration de son potentiel dynamique hors pair sur la légendaire Boucle nord du Nürburgring : le pilote d’essai Lars Kern a expédié les 20,832 km du circuit le plus exigeant au monde au volant de la Turbo S en 7:29,81, établissant le nouveau record au tour dans la catégorie « Berlines haut de gamme ».

Un gain de sportivité et de confort grâce à l’optimisation des systèmes de réglage du châssis
La Panamera GTS est équipée d’un V8 biturbo optimisé pour offrir une formidable montée en puissance. Avec ses 480 ch (353 kW) et ses 620 Nm, la nouvelle Panamera GTS développe 20 ch (15 kW) de plus que sa devancière. La Panamera GTS développe sa puissance de manière linéaire jusqu’à atteindre pratiquement le régime maximal, avec une courbe de montée en puissance comparable à celle d’une voiture de sport classique équipée d’un moteur atmosphérique. Par ailleurs, la signature sonore du V8 est encore plus prononcée grâce au nouveau système d’échappement sport fourni de série, avec ses silencieux arrière asymétriques.

Les nouvelles Panamera et Panamera 4 sont équipées du V6 biturbo de 2,9 l, déjà largement éprouvé, qui développe 330 ch (243 kW) et 450 Nm.

Tous les nouveaux modèles Panamera sont dotés également de systèmes de réglage du châssis conçus pour offrir une expérience de conduite résolument sportive, mais aussi un confort hors pair. Certains systèmes ont été entièrement reconfigurés. Ainsi, le système de suspension active Porsche Active Suspension Management (PASM) a été optimisé pour offrir une amélioration notable du confort d’amortissement, tandis que le système de stabilisation active des mouvements de roulis Porsche Dynamic Chassis Control Sport (PDCC Sport) améliore la stabilité de la caisse. Enfin, les nouveaux modèles bénéficient également d’un nouveau système de direction assistée et de pneumatiques de nouvelle génération.

Fonctions supplémentaires et systèmes d’assistance : un gain de confort et de sécurité
Le système Porsche Communication Management (PCM) comprend des fonctions supplémentaires, comme la commande vocale optimisée et la connectivité sans fil Apple® CarPlay. Par ailleurs, la Panamera est également dotée d’un large éventail de systèmes d’assistance et d’éclairage innovants, notamment le système actif de maintien de la trajectoire (Lane Keeping Assist), désormais proposé de série, ou encore le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistance à la vision nocturne, l’assistance de changement de voie (Lane Change Assist), les phares à LED matriciels avec PDLS Plus, l’assistance parking avec vision 360° et l’affichage tête hauteP20_0390_a4_rgb-1024x768.jpgP20_0392_a4_rgb-1024x768.jpgP20_0393_a4_rgb-1024x691.jpgP20_0395_a4_rgb-1024x768.jpgP20_0401_a4_rgb-1024x768.jpgP20_0404_a4_rgb-1024x768.jpgP20_0405_a4_rgb-1024x768.jpgP20_0433_a4_rgb-1024x682.jpg

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hyundai donne plus d’informations sur le sélecteur Terrain Mode du New Santa Fe

Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020
Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020

Hyundai a révélé plus d’informations sur le nouveau sélecteur Terrain Mode. Le New Santa Fe est le premier SUV Hyundai en Europe à être équipé de cette technologie de contrôle intégré. Par simple rotation d’un bouton, ce système offre aux conducteurs une meilleure performance de conduite sur différentes surfaces comme le sable, la neige et la boue. Perfectionnement de la technologie de contrôle de la traction intégrale HTRAC de Hyundai, le nouveau sélecteur Terrain Mode permet une expérience de conduite encore plus confortable, même dans des terrains difficiles. Combinaison des mots «Hyundai» et «traction», le HTRAC permet de distribuer, de façon individuelle, le couple entre les roues avant et arrière, en fonction des conditions de conduite et des modes «conduite» et «terrain» choisis.

«Chez Hyundai, nous sommes sans cesse en train de chercher de nouveaux moyens pour améliorer la qualité de nos véhicules et offrir à nos clients des produits encore plus premium», expliqueAndreas Christoph-Hofmann, vice-président Marketing & Produits chez Hyundai Motor Europe. «Avec de nouveaux équipements comme le sélecteur Terrain Mode, le New Santa Fe est plus compétitif en termes de technologie et d’agrément, tout en restant fidèle à son héritage de SUV robuste et en demeurant un véhicule fiable sur de nombreux terrains.»

Modes «conduite» et «terrain» sélectionnables par simple rotation d’un bouton

Le New Santa Fe est équipé d’un bouton de commande rotatif, situé sur la console centrale, qui permet au conducteur de choisir entre quatre modes de conduite et trois modes de terrain. Pour passer de l’un à l’autre, il lui suffit de presser sur le poussoir au centre du bouton. Le conducteur peut voir dans quel mode de conduite et de terrain il se trouve à la fois sur le cluster digital et sur l’écran AVN.

Modes «conduite»:

  • Comfort: conduite normale avec consommation modérée.
  • Sport: performances accentuées, modifications des réglages de la direction, des changements de rapports et de la réponse de l’accélérateur.
  • Eco: optimisation de la consommation pour un style de conduite respectueux de l’environnement, modification de la réponse de l’accélérateur, de la commande de changement de rapports et de la climatisation.
  • Smart: le système choisit automatiquement entre Eco, Comfort et Sport en fonction du style de conduite.

Alors que les modes «conduite» sont conçus pour améliorer les performances et optimiser la consommation en fonction du style de conduite, les modes «terrain» visent à optimiser la conduite en fonction des conditions de route en ajustant automatiquement les paramètres du couple moteur, du mode de changement des rapports de la boîte, du contrôle de la traction et de la répartition du couple entre chacune des quatre roues motrices.

Modes «terrain»:

  • Snow (neige): Optimise les contrôles importants en réduisant le patinage des roues pour améliorer la conduite sur des routes glissantes et recouvertes de neige.
  • Sand (sable): Optimise les démarrages en douceur et la performance de conduite dans des terrains mous à haute résistance au roulement.
  • Mud (boue): Optimise tous les facteurs importants pour parvenir à conduire sur des routes glissantes et à haute résistance au roulement.

À propos du New Santa Fe

Version améliorée du vaisseau-amiral des SUV Hyundai en Europe, le New Santa Fe propose plusieurs mises à jour premium. Il est pour la première fois disponible en version hybride ou plug-in hybrid. C’est aussi le premier véhicule Hyundai en Europe à être construit sur la base de la nouvelle plateforme de troisième génération, ce qui lui confère de meilleures performances, une consommation optimisée et une sécurité encore améliorée. Il inaugure un nouveau design affirmé et distingué. Il est équipé de nombreuses nouvelles technologies et de nombreux nouveaux systèmes de sécurité.

Ces améliorations arrivent juste à temps pour le 20e anniversaire du SUV Hyundai le plus expérimenté. Vendu en Europe depuis 2001, ce SUV de segment D a toujours été réputé pour son confort, son espace à bord généreux, son riche équipement de base et le design fonctionnel de son habitacle. La dernière série d’améliorations apportées au New Santa Fe en font un véhicule encore plus premium tout en conservant intact son héritage de SUV grâce à des nouvelles fonctionnalités comme le sélecteur Terrain Mode.

Le nouveau sélecteur Terrain Mode sera également installé sur les futurs SUV Hyundai dont les sorties seront annoncées dans les mois à venir.Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020Nouvelle Hyundai Santa Fe 2020

Share this post


Link to post
Share on other sites

Abarth 595 Scorpioneoro et 595 Monster Energy Yamaha, les deux nouvelles éditions limitées d’Abarth

2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

Abarth présente deux nouvelles séries spéciales en édition limitée – 2 000 exemplaires chacune, qui incarnent la dualité de son âme : « Style » et « Performance ».

Abarth présente deux séries spéciales époustouflantes – l’exclusive Abarth 595 Scorpioneoro et l’Abarth 595 Monster Energy Yamaha bourrée d’adrénaline – qui incarnent la double âme de la marque, ainsi que deux de ses valeurs fondamentales : Heritage et Fun.L’Abarth 595 Scorpioneoro est une édition limitée produite à seulement 2000 exemplaires, qui rend hommage à l’exclusive A112 Abarth « Gold Ring » mieux connue des fans sous le nom d’A112 Abarth « Targa Oro ». Une version véritablement exclusive, produite à seulement 150 exemplaires en 1979, tous dotés d’une livrée noire, de détails dorés, et d’une large gamme d’équipements de série, conformément à la tradition italienne des « granturismo ».

La deuxième série spéciale, l’Abarth 595 Monster Energy Yamaha, exprime parfaitement les valeurs que partagent la marque au Scorpion et Yamaha, ancrées dans la performance, la course, la technologie et le plaisir.

Ce partenariat, initié en 2015, a plaisir à surmonter les obstacles sportifs et compétitifs, en « descendant dans les rues » avec des séries spéciales bourrées d’adrénaline : l’Abarth 595 Yamaha Factory Racing Edition (2015), l’Abarth 695 Yamaha Factory Racing Edition (2015) deux places et, enfin, la Limited Edition Abarth 695 XSR Yamaha (2017). Aujourd’hui, le relais est donné à la nouvelle série Abarth 595 Monster Energy Yamaha, dans son édition limitée à 2 000 exemplaires, pour poursuivre le voyage entrepris ensemble, désormais avec un « boost énergétique » supplémentaire grâce à la nouvelle collaboration avec Monster, la célèbre boisson énergétique qui partage la quête de défi, l’amour du sport et la recherche d’émotions d’Abarth et Yamaha.

Abarth 595 Scorpioneoro

L’exclusive Abarth 595 Scorpioneoro représente la combinaison parfaite de l’art de vivre et de la performance, conçue pour ceux qui veulent du confort dans leur utilisation quotidienne de la voiture et des détails sophistiqués, sans renoncer aux performances. Sous le capot, les 165 ch offrent un rapport poids/puissance de 6,5 kg/ch et une accélération de 0 à 100 km/h en 7,3 secondes. Son moteur 1.4 T-jet homologué Euro6D TEMP est associé à une boîte mécanique, mais il est possible d’équiper à la demande une boîte séquentielle robotisée Abarth, avec palettes de changement de vitesses au volant. Ses performances bourrées d’adrénaline s’harmonisent parfaitement avec un look unique et distinctif, rendant hommage à l’A112 Abarth « Gold Ring » exclusive de 1979. Ce modèle était caractérisé par sa livrée noire, ses détails dorés autour de sa carrosserie, ainsi que ses jantes en alliage doré brillant. Les rares modèles restants sont très recherchés par les collectionneurs.

La série spéciale Abarth 595 Scorpioneoro est tout aussi impressionnante que ce « collector », produite dans une édition limitée et embarquant dans son poste de conduite une prestigieuse plaque numérotée. La nouvelle série spéciale présente des détails exclusifs. De l’extérieur, elle est reconnaissable à sa livrée scorpion noire – disponible sur demande en Podium Blue, Racing White et Record Gray. Le toit noir mat à damier situé sur le toit est parfaitement assorti à la finition « gris goudron » des poignées, des coques de rétroviseurs, ainsi que des diffuseurs avant et arrière. Pour souligner davantage le style, cette nouvelle série spéciale inclut des détails dorés, comme le scorpion sur le capot, la garniture de caisse et les jantes en alliage de 17″, également disponibles sur demande en finition noire, avec un scorpion doré habillant l’enjoliveur.

À l’intérieur, les nouveaux sièges sport Abarth « Scorpionflage » avec garnissage en cuir noir et siège arrière en matériau technique pour mieux maintenir lors d’une conduite sportive. Sur les appuie-têtes des sièges avant, on retrouve l’inscription « Scorpioneoro » brodée avec le drapeau italien et la broderie Abarth. Les nouveaux sièges se combinent au tableau de bord Scorpion Black aux détails noir mat, ainsi qu’à la plaque dorée du tunnel central et aux tapis personnalisés.

Pour couronner le tout, l’Abarth 595 Scorpioneoro offre le meilleur infodivertissement du marché : le système Uconnect 7″ HD, avec Apple CarPlay et Google Android Auto* – une plateforme rapide dotée d’un écran haute définition, du GPS et de la radio numérique DAB – ainsi que le système audio sophistiqué BeatsAudio™. Ce dernier, d’une puissance totale de 480 W, comprend un amplificateur numérique huit canaux, dont l’algorithme d’égalisation ultramoderne permet de reproduire le spectre sonore complet d’un enregistrement studio.

Enfin, une montre chronographe spéciale en édition limitée a été créée par Breil, dédiée à la nouvelle série spéciale Abarth 595 Scorpioneoro, qui comprend une incision du logo Scorpion doré.

Abarth 595 Monster Energy Yamaha

La nouvelle série spéciale Abarth 595 Monster Energy Yamaha est spécialement conçue pour les jeunes clients et les fans de sport motorisés, avec un produit passionnant et exclusif, ainsi que les performances ultra élevées de toute Abarth.

Produite en édition limitée à 2 000 exemplaires, la nouvelle série spéciale célèbre le partenariat entre les deux marques, qui dure depuis 2015. Un lien basé sur des valeurs communes : performance, compétition, technologie et fun.

Esthétiquement inspiré par la livrée de la YZR-M1 de la Monster Energy Yamaha MotoGP 2020, l’extérieur de la nouvelle série spéciale arbore une teinte bicolore noire et bleue – également disponible en noir sur demande, portant le logo « Monster Energy Yamaha MotoGP » sur le flanc inférieur, juste au-dessus du logo « 595 ». Le capot de l’édition spéciale arbore la « griffe » Monster, signe de la nouvelle collaboration entre le Scorpion et la célèbre boisson énergisante, un « boost énergétique » pour l’image de la nouvelle série spéciale. Les couleurs sombres sont contrastées par les finitions « gris goudron » des poignées de porte et des diffuseurs avant et arrière.

À l’intérieur, le modèle arbore les nouveaux sièges sport spéciaux Abarth aux finitions bleues et le logo « Monster Energy Yamaha MotoGP » sur les appuie-têtes. La garniture bleue se distingue du tableau de bord noir. Reflétant ainsi la livrée bicolore, tandis que la plaque numérotée est placée sur le tunnel central.

L’Abarth 595 Monster Energy Yamaha est équipée d’un moteur 1.4 T-jet de 165 ch homologué Euro6D TEMP, associé à une boîte manuelle. Il est possible de choisir en option une boîte séquentielle robotisée Abarth, avec palettes de changement de vitesse.

Celui-ci comprend de série un volant sport à méplat, dont les contours supérieurs sont agrémentés d’une bande centrale, particulièrement utile pour la conduite d’une voiture de sport. Le bouton « Sport » contrôle la distribution maximale du couple, l’étalonnage de la direction assistée et la réaction de l’accélérateur, et last but not least, suivi par le son de l’échappement Record Monza, à soupape active. Le système de freinage – conçu spécialement pour Abarth – offre une sécurité optimale en décélération via les disques avant et arrière ventilés de 284 mm et 240 mm. La suspension arrière Koni est également de série, avec la technologie d’amortissement sélectif selon la fréquence (FSD) pour augmenter la tenue de route, la maniabilité et la stabilité, ce qui en fait une expérience de conduite unique.

Le système Uconnec 7″ HD avec Apple CarPlay et Google Android Auto™, c’est-à-dire les meilleures solutions de mise en miroir de smartphone pour iOS et Android, est également inclus de série dans l’Abarth 595 Monster Energy Yamaha. Cette plateforme unique intègre le système Abarth Telemetry, permettant aux conducteurs de mesurer leurs performances. Enfin, cette série spéciale comprend également un écran de démarrage dédié, affichant le logo Monster Energy Yamaha MotoGP. 2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Monster-Energ2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-2020_08_30_1000_Abarth-595-Scorpioneoro-

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Targa Florio, Type 35 et Bugatti Divo, trois légendes enfin réunies

rp-bugatti-divo-03-696x391.jpg
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

Aucun circuit automobile n’est si étroitement liée à Bugatti que la Targa Florio. Le constructeur français y a gagné cinq fois. La nouvelle Divo et une Bugatti Type 35 se rencontrent pour la première fois sur cette piste historique.

Bugatti parcourt le célèbre circuit automobile sicilien avec une Bugatti Divo. Également de la partie : une Type 35, la voiture de course la plus célèbre de tous les temps. Une rencontre d’un genre très particulier. Entre 1925 et 1929, Bugatti domine la course d’endurance en Sicile avec la Type 35. C’est en particulier en 1928 et 1929, qu’un pilote fait la démonstration de son savoir-faire : Albert Divo.

En son honneur, Bugatti a conçu et développé une voiture hyper sportive limitée à seulement 40 exemplaires. Personnalisée au maximum, performante et exclusive. « La Divo est d’ores et déjà un jalon dans les 110 ans d’histoire de Bugatti », déclare Stephan Winkelmann, président de Bugatti. « Avec la Divo fin prête pour quitter l’usine, Bugatti entre dans une nouvelle ère de la construction automobile moderne. C’est un chef-d’œuvre individualisé de l’artisanat automobile, une légende en devenir. »

En limitant volontairement la vitesse de pointe à 380 km/h, les ingénieurs génèrent plus de déportance et ceci a pour effet d’augmenter l’agilité et la dynamique latérale. Techniquement et optiquement parlant, cela donne naissance à un modèle indépendant. La prise d’air NACA avec l’arête centrale du toit fournit l’air d’admission au moteur W16 de 8,0 litres développant 1 500 ch, et améliore le flux d’air. Elle dirige l’air avec précision sur l’aileron arrière de 1,83 m de large et minimise les turbulences. Avec ses lignes plus élancées, ses prises d’air supplémentaires, une surface frontale réduite, un becquet avant plus fin, des phares à LED plus plats et des feux arrière complexes en 3D, la Divo a un look minimaliste et dynamique. Les premiers modèles de la Divo, d’un tarif de 5 millions d’euros, ont été récemment remis à leurs propriétaires. Les 40 exemplaires seront tous livrés aux clients d’ici la fin du premier trimestre 2021.

Bugatti Type 35

La Bugatti Type 35 est une voiture de course pure souche et, comme sa nouvelle émule, un chef d’œuvre technique : Début des années 1920, Bugatti associe pour la première fois un double roulement à rouleaux et un triple roulement à billes – le vilebrequin est considéré comme un chef d’œuvre d’ingénierie. Un régime pouvant atteindre 6 000 tr/min met en mouvement les huit pistons du moteur d’une cylindrée de seulement 2,0 litres à l’origine. Deux carburateurs alimentent le moteur huit cylindres en carburant en quantité suffisante pour atteindre environ 95 ch et un embrayage multidisque humide assure la transmission de puissance. Les premiers modèles de la Type 35 roulent à plus de 190 km/h, les véhicules suivants, de Type 35 B avec moteur huit cylindres de 2,3 litres, développent jusqu’à 140 ch grâce à un compresseur. Des vitesses supérieures à 215 km/h sont ainsi envisageables. En plus de leurs performances élevées, les moteurs impressionnent également par leur fiabilité et leur longévité, des paramètres idoines pour les courses d’endurance comme la Targa Florio à la fin des années 1920.rp-bugatti-divo-05.jpg

Trois légendes se rencontrent enfin : la Bugatti Divo, suivie de son prédécesseur historique, la Bugatti Type 35 sur le cirvuit de Targa Florio

Andy Wallace, pilote de test et de développement

Quelque 90 ans plus tard, Andy Wallace pilote la Type 35 et s’active au volant. Virages étroits, pentes raides et pistes poussiéreuses. La piste exige beaucoup du pilote de course, lauréat du Mans et pilote officiel de Bugatti. « Ce que les pilotes de course comme Albert Divo ont réalisé à l’époque est incroyable. Même si la Type 35 est facile à conduire pour son âge, elle exige un travail musculaire permanent. Les nombreux virages sont serrés, la piste est confuse et l’asphalte est en très mauvais état. Il est impossible de doubler », déclare Wallace. Le Britannique s’y connaît en matière de voitures rapides. Depuis 2011, il conduit et teste les voitures Bugatti. Pendant 33 ans, il a pris le volant en tant que pilote de course et remporté de célèbres courses d’endurance telles que les 24 Heures du Mans et de Daytona et les 12 Heures de Sebring.

La Divo, conçue pour une meilleure maniabilité dans les virages, se sent à l’aise sur la piste de l’historique Targa Florio. « Je suis profondément impressionné par la façon dont la Divo, qui est conçue pour des vitesses nettement plus élevées en raison de sa dynamique, fait face à ces routes parfois très mauvaises et aux distances réduites entre deux virages. La direction, les ressorts, les amortisseurs, les systèmes de contrôle, la transmission et les freins répondent très directement et précisément à chaque manœuvre. Même après de grosses bosses, les ressorts absorbent l’énergie très rapidement, de sorte que la Divo ne perd jamais le contact avec le sol – une performance exceptionnelle des concepteurs », explique Andy Wallace.

Course d’endurance Targa Florio

Au siècle dernier, la Targa Florio en Sicile était l’une des courses d’endurance les plus importantes, mais aussi l’une des plus difficiles et des plus dangereuses. En 1906, des conducteurs internationaux se sont mesurés pour la première fois dans les rues de la famille d’entrepreneurs siciliens Florio, d’où le nom de l’épreuve. Bientôt, tous les grands constructeurs de voitures de sport y participent. Les vainqueurs prouvent automatiquement leur rapidité et leur fiabilité – un argument de vente supplémentaire.

Au début, un tour du « Piccolo circuito delle Madonie » compte environ 148 kilomètres, et à partir de 1919 cette distance tombe à 108 kilomètres. Les pilotes se lancent dans le sens contraire à celui des aiguilles d’une montre et doivent négocier environ 1 400 virages. Cinq tours représentent 540 kilomètres – sur des routes de montagne publiques, bosselées et poussiéreuses. La Targa Florio reste une piste dangereuse lors de chaque course et n’est réservée qu’aux vrais as au volant. Les équipes sont autorisées à faire le plein et à changer les pneus n’importe où sur la piste, mais les changements de pilotes avec un pilote de remplacement préalablement nommé ne sont autorisés qu’à la fin d’un tour et en présence d’un directeur de course.

En 1925, le directeur de course et pilote Meo Constantini gagne pour la première fois au volant d’une Bugatti Type 35, un an plus tard il renouvelle sa victoire. En 1927, Emilio Materassi gagne sur une Type 35 C. En 1928, Albert Divo remporte la course d’endurance avec une Type 35, et renouvelle cette victoire un an plus tard. Sa deuxième victoire constitue également un record : Jamais auparavant un constructeur automobile n’avait remporté la course d’endurance cinq fois de suite. Une réussite unique jusqu’à la fin des dernières courses officielles en 1977.

L’ancienne piste du « Piccolo circuito delle Madonie » longe la voie des stands historiques de Floriopoli en passant par Cerda à l’ouest. La piste originale passe par Caltavuturo au sud, à une altitude de 500 mètres au-dessus du niveau de la mer, pour revenir dans la vallée, puis par des routes de haute montagne, en passant par Collesano et en redescendant vers Campofelice di Roccella. Le long de la mer Méditerranée, la piste remonte vers Cerda sur quelques kilomètres. « C’est une sensation incroyable d’être ici sur la légendaire Targa Florio avec la voiture de course historique de l’époque, la Bugatti Type 35, et la nouvelle Divo. Pour moi, la boucle est bouclée » déclare Andy Wallace.

Le talent exceptionnel d’Albert Divo

Albert Eugène Diwo, dit Albert Divo, ce qui signifie « étoile » en italien, est non seulement l’éponyme de la nouvelle création de Bugatti, mais également le possesseur d’un talent exceptionnel. Né le 24 janvier 1895, le Français s’intéresse à la technologie dès son enfance et commence une formation de mécanicien naval à l’âge de 13 ans. Il cerne rapidement la complexité des systèmes techniques et les améliore. Au début du XIXe siècle, l’aviation, qui en est encore à ses débuts à cette époque, suscite son intérêt. Pendant la Première Guerre mondiale, il défend son pays en tant que pilote de chasse et améliore les avions au sol.

Dès lors accro à la vitesse et à la technologie, Divo se met en quête de véhicules de substitution en temps de paix. Il trouve ce qu’il cherche dans les voitures de course à partir de 1919. Divo fait rapidement preuve de son talent même avec les voitures rapides. Il commence chez Sunbeam et Talbot-Darracq, remporte le Grand Prix d’Espagne à Sitges en 1923, un an plus tard il passe chez Delage, où il continue à connaître le succès. En 1928, il est engagé par Bugatti, se fait appeler Divo et gagne la Targa Florio la même année et en 1929 sur une Type 35. En l’espace de 20 ans, il s’impose dans de nombreuses courses, dont six Grands Prix. Il reste chez Bugatti jusqu’en 1933, et y travaille comme pilote et concepteur. Même après la Seconde Guerre mondiale, Divo reste étroitement associé au sport automobile, en tant que directeur de course pour un producteur de pétrole. Albert Divo meurt en France en 1966.

En 2018, Bugatti le met à l’honneur et annonce que la nouvelle Bugatti Divo portera le nom du pilote de course. Un hommage à sa performance au service de la marque française – comme sur le légendaire circuit de Targa Florio.rp-bugatti-divo-00-1024x641.jpgrp-bugatti-divo-01-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-02-1024x670.jpgrp-bugatti-divo-04-1024x669.jpgrp-bugatti-divo-06-1024x670.jpgrp-bugatti-divo-07-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-08-1024x684.jpgrp-bugatti-divo-09-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-10-1024x664.jpgrp-bugatti-divo-11-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-12-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-13-1024x642.jpgrp-bugatti-divo-14-1024x653.jpgrp-bugatti-divo-15-1024x667.jpgrp-bugatti-divo-16-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-17-1024x659.jpgrp-bugatti-divo-18-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-19-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-20-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-21-1024x673.jpgrp-bugatti-divo-22-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-23-1024x672.jpgrp-bugatti-divo-24-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-25-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-26-1024x568.jpgrp-bugatti-divo-27-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-28-1024x662.jpgrp-bugatti-divo-29-683x1024.jpgrp-bugatti-divo-30-1024x684.jpgrp-bugatti-divo-31-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-32-1024x666.jpgrp-bugatti-divo-33-1024x684.jpgrp-bugatti-divo-34-683x1024.jpgrp-bugatti-divo-35-1024x671.jpgrp-bugatti-divo-36-1024x678.jpgrp-bugatti-divo-37-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-38-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-39-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-40-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-41-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-42-1024x657.jpgrp-bugatti-divo-43-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-44-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-45-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-46-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-47-1024x684.jpgrp-bugatti-divo-48-1024x669.jpgrp-bugatti-divo-49-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-50-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-51-1024x684.jpgrp-bugatti-divo-52-1024x662.jpgrp-bugatti-divo-53-1024x662.jpgrp-bugatti-divo-55-1024x683.jpgrp-bugatti-divo-54-1024x683.jpg


 

  • Like 1
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis un peut old school.  La meilleur Bugatti et la plus belle selon moi je pense que la legendaire type 57 SC Atlantic et sans doute la plus belle des Bugatti 

1097476359_images(1).jpeg.45f64f54fec170ef32897641976455a8.jpeg

2074082689_images(2).jpeg.d02490f76a88c5192712589331f7df37.jpeg

Sinon la DIVO sans commentaire 😍

complication-presse-divo-mai-2020__seite_3-1024x542.thumb.jpg.1e79fd558e0b1f17a45e911b9d15a935.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Audi RS 6 Avant “RS Tribute edition” en hommage à l’Audi RS2 Avant

7654-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN
 
 
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

Audi USA lance une série limitée de 25 unités sur la RS 6 Avant en hommage au quart de siècle de l’Audi RS 2 Avant.

Profitant du lancement de la RS 6 Avant sur le marché américain, Audi profite pour proposer une série spéciale des plus limitées, 25 unités seulement, inspirée de l’Audi RS 2 de 1994, développée par Porsche, à l’image de la teinte bleu Nogaro Blue. Une livrée rehaussée, elle l’était déjà avec son approche RS, par des éléments de carrosserie en teinte noire comme la grille de calandre, le diffuseur, les rails de toit ainsi que des jantes de 22 pouces abritant des étriers de freins rouges

L’habitacle profite également de touches spécifiques et s’offre du cuir Valcona , des sièges sport, un volant recouvert de cuir perforé ainsi que des éléments en finition carbone et des surpiqures en Nogaro Bleu.

Sous le capot, la RS 6 Avant embarque le bloc V8 4.0 doté d’une ligne d’échappement sport offrant une puissance de 605 ch et 800 Nm associé à une boîte automatique à 8 rapports, pour un 0 à 100 km/h en 3.7 secondes, et une vitesse maximale de 305 km/h.7652-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7653-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7639-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7640-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7641-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7642-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7643-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7644-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7645-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7646-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7647-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7648-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7649-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7650-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7651-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN7638-2021AudiRS6AvantRSTributeEditioninN

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

Aston Martin Victor By Q : nouvelle supercar V12 inspirée de la Vantage 70/80

 

Aston Martin-Victor

Aston Martin-Victor

La division Q d’Aston Martin a dévoilé sa supercar sur mesure au Concours d’élégance de Londres sous la forme de la nouvelle Victor.

Juste à temps pour le 70e anniversaire de la Vantage, la dernière supercar unique de la société s’inspire de l’emblématique V8 Vantage des années 70 et 80, ainsi que du DBS V8 des années 70.

Sous sa peau musclée d’inspiration rétro, le nouveau Victor est propulsé par un moteur V12 de 7,3 litres qui a été mis au point par Cosworth pour produire 836 ch 821 Nm de couple.

Mais la chose la plus surprenante à propos de la création unique d’Aston est que ce moteur monstrueux est associé à une transmission manuelle à six vitesses. Cela fait du nouveau Victor le modèle le plus puissant jamais conçu par Aston Martin.

La nouvelle Aston Martin Victor a été créée sur une monocoque en carbone entièrement rénovée à partir d’un One-77, avec Q mélangeant également des morceaux du Vulcan. La société affirme que l’ensemble du châssis et de la carrosserie du Victor pèse moins qu’un One-77 d’origine.

La suspension est dotée des mêmes ressorts et amortisseurs intérieurs que le Vulcan pour piste uniquement, offrant six réglages différents pour rendre le Victor plus compatible avec des conditions de conduite sur route optimales. 

Parce que le Victor est également entièrement autorisé sur la route, du moins au Royaume-Uni. Les roues sont des éléments à verrouillage central tandis que les freins en carbone-céramique mesurent 380 mm de diamètre à l’avant et 360 mm à l’arrière.

La carrosserie est également en fibre de carbone et est finie en vert Pentland tandis que l’intérieur est habillé de cuirs de haute qualité Forest Green et Conker Bridge of Weir, avec du cachemire utilisé pour la garniture de toit.Aston Martin-VictorAston Martin-VictorAston Martin-VictorAston Martin-VictorAston Martin-VictorAston Martin-Victor

 
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dacia dévoile l’extérieur des Sandero, Sandero Stepway et Logan

2020-Nouvelles-Dacia-SANDERO-SANDERO-STE
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

Dacia lève le voile sur la troisième génération de sa triplette Sandero, Sandero Stepway et Logan et donne rendez-vous le 29 septembre 2020 pour les découvrir en détail

En 15 ans, la marque Dacia s’est imposée , dans le secteur automobile, comme le fer de lance d’un mouvement, celui de modèles centrés sur ce qui compte pour les clients à des prix qui se veulent imbattables.

Devenu le modèle emblématique et un best-seller, Sandero est la voiture la plus vendue en Europe aux particuliers depuis 2017 et, comme ses deux comparses, se réinvente en une une 3ème génération complètement revisitée au design réinventé. Elle s’offre un design plus moderne avec une nouvelle face avant qui se distingue par des feux fins et une signature lumineuse en forme de Y. La ligne générale est cependant plus fluide, grâce à un pare-brise plus incliné, un pavillon plus bas, une ligne de toit fuyante et une antenne radio placée à la fin du toit. Malgré une garde au sol inchangée, Nouvelle Sandero semble plus basse, plus campée sur ses appuis, notamment grâce à des voies élargies et des roues affleurantes.

Avec sa garde au sol surélevée, Sandero Stepway est la baroudeuse polyvalente de la gamme Dacia. L’image et l’ADN crossover de Nouvelle Sandero Stepway sont renforcés par une différenciation accrue par rapport à la nouvelle Sandero et identifiable à l’avant par un capot spécifique, nervuré et plus bombé, le logo Stepway chromé sous une calandre différente et des ailettes bombées au-dessus des feux antibrouillards.

Entièrement redessinée, la silhouette de Nouvelle Logan est plus fluide et dynamique, légèrement allongée. La ligne de toit fuyante, l’antenne radio placée à la fin du toit et une légère diminution des surfaces vitrées latérales contribuent à dynamiser la ligne générale. La signature lumineuse en Y, les roues affleurantes et le design plus qualitatif de certains éléments comme les poignées de porte sont des attributs identiques à ceux de Nouvelle Sandero.2020-Nouvelles-Dacia-SANDERO-et-SANDERO-2020-NouvellDacia-SANDERO-1024x747.jpgNouvelle-Dacia-SANDERO-STEPWAY3-1024x7292020-Nouvelles-Dacia-SANDERO-et-SANDERO-2020-Nouvelles-Dacia-SANDERO-et-SANDERO-2020-Nouvelles-Dacia-SANDERO-SANDERO-STE

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelles Dacia Sandero et Logan 2021 seront produites au Maroc

Dacia Sandero 2020 maroc
Dacia Sandero 2020 maroc
 
 

Renault aurait choisi ses usines de Tanger et Casablanca au Maroc pour la production des nouveaux modèles Dacia Sandero, Sandero Stepway et Logan de troisième génération.

Renault mobilise ses infrastructures au Maroc pour accueillir les nouvelles Dacia Sandero, Sandero Stepway et Logan. Ces trois nouveaux modèles sortiront des lignes de l’usine de Tanger et celui de Casablanca dans les mois à venir. Il faut rappeler que 90% de la production de Renault Maroc est exportée vers 74 pays dans le monde. Avec l’introduction du nouveau trio de Dacia, la firme compte renforcer sa position et son leadership grâce à des véhicules à des prix imbatables.

Les premières images officielles des nouveaux modèles Dacia ont été dévoilées lundi dernier, on en saura beaucoup plus le 29 septembre prochain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

MC20, la nouvelle hypercar signée Maserati dévoilée

Small-16992-MMXXTimetobeAudacious-TheSho
 
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

La supercar Maserati tant attendue et portant le nom de MC20, qui signifie Maserati Corse 2020, a été officiellement dévoilée lors de l’évènement «MMXX: Time to be audacious».

La Maserati MC20 affiche une grande personnalité et ses formes caractéristiques lui permettent de se faire sa propre place dans une segment de niche élitiste qui ne manquent pas de concurrence. Élégante et sportive, ce coupé bi-place à moteur central se caractérise surtout par des portières “Papillons”. On notera également les feux optiques effilés, la calandre étroite, les jantes spécifiques et la chute de toit prononcée. La MC 20 est proposée en six teintes. Tandis que le blanc Blanco Audace s’inspire des glaciers, le jaune Giallo Genio rappelle la ville de Modène. Le bleu Blu Infinito est issus du principe de l’anodisation, et le rouge Rosso Vincente est influencé par la couleur d’un volcan. Le gris Grigio Mistero rappelle la carrosserie nue des voitures ; le noir Nero Enigma est quant à lui brillant et presque liquide.

La monocoque en fibre de carbone ultra-légère et de haute technologie a été conçue pour rendre la MC20 plus solide, plus rapide et plus sûre. Sa haute résistance à la flexion et à la torsion la rend également impressionnante d’un point de vue dynamique, annonce le constructeur tout en précisant qu’elle affiche un Cx de 0.38.

L’habitacle est, il n’en pouvait être autrement, luxueux et sportif. Un intérieur uniquement équipé de l’essentiel, où chaque élément a une fonction pratique. Inspiré des montres de luxe, le sélecteur de mode de conduite mécanique orne la console centrale en fibre de carbone, et rappelle à tous les passagers qu’ils sont à bord d’une Maserati. Un minimalisme de la course associé au luxe caractéristique de Maserati, jusqu’au choix des cuirs les plus raffinés, de l’Alcantara et de la fibre de carbone. Dans l’air du temps, la MC20 adopte une interface nouvelle génération avec écran TFT personnalisable de 10.25″, et système connecté d’infotainment de 10.25″. Enfin, la MC20 est la première Maserati à être équipée d’un système audio ultra premium Sonus Faber.

Un cœur battant de 630 ch

La MC20 est doté du moteur Nettuno 100% maison et issu de la technologie F1, un V6 90° biturbo de 3,0 litres à carter sec, habituel dans le sport automobile, disposant d’une préchambre de combustion placée entre l’électrode centrale et la chambre de combustion classique, et d’un système de bougie double pour améliorer son rendement et diminuer les émissions de CO2. Il affiche une puissance de 630ch à 7500 tours/min et 730 Nm de couple à partir de 3000 trs/min, soit une puissance de 210 chevaux au litre. La boîte de vitesse à huit rapports à double embrayage de la MC20 est couplée à un différentiel à glissement limité mécanique (standard) ou électronique (en option).

La MC20 dispose également en option du Lift Systèm qui, lorsqu’une plus grande garde au sol est nécessaire pour par exemple pour passer des obstacles, permet à l’aide d’un simple bouton de lever l’essieu avant de 50 mm et ce à des vitesses pouvant aller jusqu’à 40 km/h. Quatre modes de conduite sont également proposés, à savoir GT, Sport, Corsa et Wet.

Pesant 1500kg, la MC20 affiche un 0 à 100km/h en 2,9 secondes, le 0 à 200km/h en 8,8s et une vitesse maximale de 325 km/h.2020_09_13_1000_16802-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16803-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16804-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16805-MaseratiMC20Corsam2020_09_13_1000_16806-MaseratiMC20Corsam2020_09_13_1000_16807-MaseratiMC20Sportm2020_09_13_1000_16808-MaseratiMC20Sportm2020_09_13_1000_16809-MaseratiMC20GTmode2020_09_13_1000_16810-MaseratiMC20GTmode2020_09_13_1000_16811-MaseratiMC20Wetmod2020_09_13_1000_16812-MaseratiMC20Wetmod2020_09_13_1000_16813-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16814-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16815-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16816-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16817-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16818-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16819-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16820-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16821-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16822-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16823-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16824-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16825-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16826-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16827-MaseratiMC20-inter2020_09_13_1000_16828-MaseratiMC20-770x12020_09_13_1000_16829-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16830-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16831-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16833-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16834-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16835-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16836-MaseratiMC20-768x12020_09_13_1000_16837-MaseratiMC20-768x12020_09_13_1000_16838-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16839-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16840-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16841-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16842-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16843-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16844-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16845-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16846-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16847-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16848-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16849-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16850-MaseratiMC20-768x12020_09_13_1000_16851-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16852-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16853-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16854-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16855-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16856-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16857-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16858-MaseratiMC20-1024x2020_09_13_1000_16859-MaseratiMC20-1024x

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nissan Z PROTO, mélange de muscle moderne et de design rétro

Nissan_Z_Proto-696x464.jpg
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

La prochaine génération des coupés Nissan Z est en marche avec la présentation, durant la nuit, du concept-car Z Proto, prélude de la 400Z.

En levant le voile sur le nouveau Z Proto, Nissan annonce son intention de lancer une nouvelle génération de son légendaire coupé sportif. Le prototype au design totalement nouveau, a été présenté lors d’un évènement virtuel diffusé dans le monde entier depuis de Pavillon Nissan de Yokohama. Le Nissan Z Proto est doté d’une motorisation V6 biturbo et d’une boîte manuelle.

L’équipe de design japonaise qui a dessiné et développé le Z Proto a combiné une esthétique moderne avec une silhouette qui rend hommage aux modèles originels. Sa carrosserie de couleur jaune vif nacré, en hommage à l’une des teintes emblématiques de deux anciennes générations de la série Z, le 240Z S30 et le 300ZX Z32, est surmontée d’un toit noir. La ligne du capot, tout comme les phares à LED en forme de gouttes, rappellent sans équivoque le 240Z originel. La calandre est rectangulaire et a les mêmes dimensions que celle du 370Z, mais sa grille constituée d’ovales lui confère un design plus contemporain. De profil, le Z Proto démontre davantage encore sa filiation avec le modèle 240Z avec une ligne de fuite légèrement plus basse que les ailes. Les feux arrière sont inspirés de ceux du 300ZX Z32, naturellement revisités pour s’adapter au monde d’aujourd’hui. Il s’agit de LED encadrées dans un rectangle noir qui habille la poupe de la voiture sur toute sa largeur. Enfin, les jupes latérales ainsi que les boucliers avant et arrière sont renforcés de fibre de carbone et les jantes en alliage de 19’’ et la double sortie d’échappement renforcent l’allure racée du Nissan Z Proto.

L’habitacle suit la même approche en combinant technologie moderne et touches rétro. Ainsi, toutes les informations capitales figurent sur l’écran de 12,3 pouces du tableau de bord digital, organisées de façon à ce que le conducteur puisse les appréhender d’un coup d’œil. Le nouveau volant épais permet un accès rapide aux commandes. Les équipes de Nissan design ont toutefois choisi de lui conférer une esthétique vintage. Des touches de jaune, rappelant la couleur de la carrosserie, éclairent l’habitacle, à l’instar des surpiqûres sur le tableau de bord. On retrouve également du jaune sous forme d’accents et de rayures dégradées sur les sièges, ce qui accentue visuellement leur profondeur.

Sous son capot, la Nissan Z Proto abrite un V6 biturbo amélioré, associé à une boîte de vitesses manuelle à six rapports. Et si Nissan ne donne pas d’informations sur sa puissance, des bruits de couloirs laissent entendre que c’est le même qui équipe Infiniti Q60 Red Sport 400 avec une puissance de 404 chevaux…ce qui expliquerait la dénomination 400Z.200916-01_027-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_031-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_032-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_036-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_037-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_039-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_024-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_023-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_074-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_076-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_077-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_075-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_025-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_041-source-1-1024x683.jpg200916-01_073-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_047-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_015-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_044-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_070-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_071-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_069-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_017-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_046-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_018-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_019-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_043-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_013-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_010-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_049-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_048-1200x800-2-1024x683.jpg200916-01_016-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_051-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_056-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_059-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_062-1200x800-1-1024x683.jpg200916-01_064-1200x800-1-1024x683.jpg

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La BMW 128ti termine ses tests de roulage

P90400017_highRes-696x376.jpg
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

BMW peaufine les réglages de la 128ti, une sportive de 265 chevaux à… traction et qui viendra se positionner sous la M135i xDrive.

Il existe des choses dont on n’aime pas en parler et voir une BMW en traction en est une et c’est le cas avec l’arrivée de la BMW 128ti qui se positionne sous une M135i xDrive qui avait déjà franchit le pas en passant à la transmission intégrale intelligente BMW, comme la BMW 120d xDrive, le reste de la gamme avait déjà annoncé la couleur avec les roues avant motrices.

La BMW 128ti est équipée d’un 4 cylindres turbo de 2 litres développant 265 chevaux associé à une boite automatique sport Steptronic à 8 rapports et à un différentiel à glissement limité Torsen.

Pesant 80 kg en moins que la M135i xDrive dont elle reprendra l’estéhtique, la 128ti affiche un 0 à 100km/h en 6,1 secondes et pour plus de sportivité, BMW lui a adjoint des pneus sport et des freins M sport.P90400000_highRes-1024x683.jpgP90400001_highRes-1024x683.jpgP90400002_highRes-1024x683.jpgP90400003_highRes-1024x683.jpgP90400004_highRes-1024x683.jpgP90400005_highRes-1024x683.jpgP90400006_highRes-1024x683.jpgP90400007_highRes-1024x683.jpgP90400008_highRes-1024x683.jpgP90400010_highRes-1024x683.jpgP90400011_highRes-1024x683.jpgP90400012_highRes-1024x683.jpgP90400013_highRes-1024x683.jpgP90400014_highRes-1024x683.jpgP90400015_highRes-1024x683.jpgP90400017_highRes-1-1024x553.jpgP90400018_highRes-1024x683.jpgP90400020_highRes-1024x683.jpgP90400021_highRes-1024x683.jpgP90400022_highRes-1024x683.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Swace, la Corolla badgée Suzuki

suzuki-swace-1.-696x381.jpg
 
lg.php?bannerid=0&campaignid=0&zoneid=15

Suzuki présente la nouvelle Swace

La Swace est le deuxième véhicule Suzuki fourni par Toyota Motor Corporation, après le SUV Across, dans le cadre de l’accord commercial de l’accord commercial de collaboration entre les deux marques .

Comme pour le SUV Across et le RAV4, on est juste devant un “rabadging” de la Corolla Touring Sports à une petite différence au niveau de la calandre, plus petite sur la Swace et ornée de prises d’air… et c’est tout puisque même l’intérieur est strictement identique, logo exclu

Sous le capot, la Suzuki Swace s’offre également la motorisation de la Corolla Touring Sport pour proposer une offre hybride associant un bloc essence 1,8 litre à un moteur essence, le tout développant 122 chevaux au total, tandis que le moteur inédit 2.0 litres 180ch 100 % hybride reste exclusif pour la Toyota.suzuki-swace-2.-1024x724.jpgsuzuki-swace-4.-1024x724.jpgsuzuki-swace-5.-1024x614.jpgsuzuki-swace-6.-1024x552.jpgsuzuki-swace-7.-1024x849.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×