Jump to content
jasonbrody

News auto

Recommended Posts

 
Alliance Renault Nissan

L’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi : le début de la fin !

 

Renault envisage de céder une partie de ses parts dans Nissan pour financer son plan d’électrification.

En effet, Bloomberg a rapporté vendredi que Renault pourrait envisager de réduire sa participation dans Nissan dans le cadre de son projet de développer des véhicules électriques.

 

Renault détient 43% de Nissan, des actions valorisées à 7,1 milliards d’euros qu’il pourrait investir directement dans son plan d’électrification.

Le constructeur automobile français Renault veut se départir d’une partie des 43% d’actions qu’il détient dans Nissan, son principal partenaire dans l’Alliance dont Mitsubishi fait également partie. Selon les informations de Bloomberg, l’entreprise automobile dirigée par Luca de Meo vise deux objectifs : d’une part, financer le plan d’électrification de Renault ; et d’autre part, améliorer les relations entre les deux entreprises, détériorées après les scandales judiciaires de l’ancien président des deux entreprises, Carlos Ghosn.

A la lumière de cette déclaration, les actions de Nissan ont chuté de 5% lundi, leur plus forte baisse en plus d’un mois, à la suite d’un rapport selon lequel l’actionnaire principal Renault pourrait envisager de réduire sa participation dans le constructeur automobile japonais. Les actions de Nissan sont tombées à 509,8 yens à Tokyo, marquant leur plus forte baisse sur une journée depuis début mars, soit une chute de près de 2% du Nikkei.

 

Rappelons que l’alliance Renault et Nissan, qui comprend Mitsubishi Motors, a été secouée par l’évasion du fondateur de l’alliance Carlos Ghosn au milieu d’un scandale financier. Les constructeurs automobiles se sont depuis engagés à renforcer leurs liens en mettant davantage en commun leurs ressources. En janvier, ils ont déclaré qu’ils travailleraient ensemble plus étroitement pour fabriquer des voitures électriques. Les deux marques avaient détaillé un plan d’investissement de 26 milliards de dollars pour les cinq prochaines années.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Renault 4 - teaser

nouvelle Renault 4 électrique arrive en Octobre !

 

La nouvelle génération de Renault 4 sera dévoilée lors du Mondial de l’Automobile de Paris, ce 17 octobre.

Selon le média espagnol Autopista, la nouvelle génération du modèle mythique de la marque au losange sera révélé lors du salon de l’automobile de Paris, qui aura lieu le 17 octobre.

 

Comme dans le cas de la Renault 5, ce sera une avant-première. La commercialisation de la nouvelle Renault 4 ne démarrera qu’en 2025 en Europe, étoffant ainsi la gamme de voitures électriques de la marque française.

Rappelons que la marque française avait révélé un teaser sous forme de silhouette de la nouvelle Renault 4 électrique. La face avant, plus précisément la calandre, a également été présentée avec un format très similaire à celui du modèle originel, qui a été produit à plus de huit millions d’unités entre 1961 et 1994.

La nouvelle Renault 4 viendrait, donc, concurrencer des modèles tels que  Peugeot e-2008, Opel Mokka-e et DS 3 Crossback E-Tense. A l’intérieur, elle disposera également de divers éléments technologiques et de connectivité typiques telles qu’on trouve dans n’importe quelle voiture moderne. 

 

La nouvelle Renault 4 suivra la version de série de la Renault 5 2023 et de la Mégane E-Tech 2022 dans le cadre des 10 nouveaux véhicules électriques lancés par Renault d’ici 2025. Elle partagera la plate-forme CMF-BEV avec la Renault 5, tout en ayant une garde au sol surélevée, des dimensions extérieures plus grandes, un habitacle plus spacieuse et un revêtement en plastique de style SUV autour de la carrosserie.

Coté motorisation, bien qu’elle soit animée par une mécanique simple, en l’occurence des blocs électriques qui ne dépasseront pas 135 ch ou 100 kW, cette nouvelle édition assurera 400 km d’autonomie. La 4L affichera un prix de base de 20.000 euros comme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Opel Corsa

40 ans d’Opel Corsa : la saga d’un succès en six actes

 

L’année 2022 est une année anniversaire pour Opel : depuis 160 ans, le constructeur poursuit sa mission de rendre l’innovation accessible au plus grand nombre. Cette année marque aussi le 40ème anniversaire de l’un des plus gros best-sellers de la marque, la Corsa.

L’Opel Corsa – la saga du succès en six actes

Acte un : Opel Corsa A de 1982 à 1993

La Corsa A offre des formes ramassées sur une longueur mesurée de 3,62 mètres. Elle dispose de larges passages de roues très affirmés, un peu dans le style d’une voiture de rallye, et affiche un coefficient de traînée exceptionnellement faible de 0,36, un véritable record dans la catégorie. Erhard Schnell, le responsable de son design, a créé une petite voiture sportive avec des lignes tendues et marquées par nombre d’arêtes, qui s’adresse clairement à « l’homme de la maison ». La gamme est couronnée par la Corsa GSi de 100 ch, et elle inaugure aussi un diesel. L’offre de carrosserie deux portes avec hayon ou avec coffre est enrichie en 1985 par l’ajout du populaire modèle cinq portes. La Corsa A a remporté un énorme succès, puisqu’elle s’est construite à 3,1 millions d’unités.

Acte deux : Opel Corsa B de 1993 à 2000

En dépit du succès remporté par la Corsa n°1, la décision est prise à Rüsselsheim de positionner son successeur de manière totalement différente, pour qu’elle devienne la véritable « chérie de ces dames ». C’est Hideo Kodama, la légende du design Opel, qui est chargé de cette tâche. Ainsi nait une Corsa beaucoup plus ronde, plus douce, dotée de phares en amande. La Corsa B mesure dix centimètres de plus et se montre beaucoup plus spacieuse à l’intérieur. Elle apporte aussi un niveau de sécurité beaucoup plus élevé dans son segment, comme le freinage ABS, les protections contre les chocs latéraux et les airbags frontaux. Sur certains marchés, à côté de la version à hayon, Opel offre une version tricorps ainsi qu’un break et un pick-up. Les moteurs essence disposent déjà de l’injection et du pot catalytique, tandis que la GSi revendique 16 soupapes et que le diesel bénéficie maintenant d’un turbo. La deuxième Corsa a été un véritable succès international et ses ventes ont franchi la barre des 4 millions d’unités vendues.

Acte trois : Opel Corsa C de 2000 à 2006

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, c’est aussi Hideo Kodama qui est chargé du design de la Corsa C. Son style est volontairement évocateur de la voiture qu’elle remplace. La nouvelle Corsa grandit encore de dix centimètres et progresse dans ses voies et son empattement, ce qui augmente considérablement son espace intérieur. Pour la première fois, la carrosserie est entièrement galvanisée. Les moteurs gagnent en sophistication avec quatre soupapes par cylindre pour les ECOTEC essence, et l’injection directe pour les nouveaux moteurs turbodiesel. Ainsi, ils affichent des puissances plus importantes, des consommations et des émissions plus faibles et toutes les versions se conforment déjà aux normes d’émissions Euro 4 plus sévères. Ce qui permet à la Corsa C de devenir elle aussi une vedette des ventes, avec 2,5 millions d’exemplaires vendus.

Acte 4 : Opel Corsa D de 2006 à 2014

A partir de cette date, les versions trois et cinq portes vont suivre chacune leur philosophie : la Corsa trois portes adopte une ligne bien à elle, évoquant un coupé, pour plaire à une clientèle sportive, à l’instar de la Corsa A des débuts. La variante cinq portes devient une véritable familiale, à l’espace généreux. La Corsa D se place encore sous la barre des quatre mètres de longueur, elle a grandi pour atteindre 3,999 mètres. La Corsa bénéficie de moteurs très sobres grâce à la technologie ecoFLEX d’Opel et du système Start/Stop. La version 1.3 CDTI ecoFLEX ne consomme que 3,3 l/100 km en cycle mixte et n’émet que 88 g/km de CO2. La quatrième génération de Corsa est diffusée à 2,9 millions d’unités.

Acte 5 : Opel Corsa E de 2014 à 2019

Dynamique, pratique et élégante, la Corsa E est aussi un best-seller puisqu’elle s’est vendue à quelque 1,3 millions d’unités. La cinquième génération de Corsa est encore une fois construite dans les usines Opel de Saragosse et d’Eisenach, en versions trois et cinq portes. Pour la première fois, la citadine star passe la barre des quatre mètres, offrant confort et technologies de pointe sur une longueur de 4,02 mètres. Volant chauffant, chauffage des sièges et climatisation automatique sont bien sûr proposés, tout comme la caméra frontale avec indicateur de distance, la reconnaissance des panneaux de circulation et l’aide au maintien dans la voie. Le conducteur d’une Corsa bénéficie d’une connexion optimale avec les systèmes d’infodivertissement IntelliLink compatibles Apple CarPlay et Android Auto, incluant un écran tactile couleur de sept pouces. La gamme est couronnée par une version sportive, d’abord la Corsa OPC de 152 kW (207 ch), remplacée ensuite par la Corsa GSi de 110 kW (150 ch).

Acte 6 : lancement d’une version électrique de la Corsa F en 2019

 

Opel prend la route du futur à toute vitesse avec la Corsa numéro 6. La dernière génération de la citadine, présentée en première mondiale au Salon international de Francfort de cette année, est également disponible pour la première fois en version 100% électrique, pour que tout le monde puisse profiter d’une mobilité électrique. Elle se dote notamment d’un éclairage adaptatif matriciel anti-éblouissement IntelliLux LED®, équipement que propose Opel pour la première fois dans le segment des citadines. En outre, elle reçoit de nombreuses aides à la conduite de dernière génération, comme l’alerte anticollision avant avec freinage d’urgence automatique et détection des piétons ou le régulateur de vitesse adaptatif à base de radar, qui rendent la conduite encore plus sûre et plus détendue.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
CUPRA Born

CUPRA Born : des recharges plus simples et plus pratiques

 

CUPRA simplifie la recharge de sa voiture électrique grâce à la technologie Plug & Charge, qui permet de recharger la CUPRA Born de manière simple et transparente en terme de coûts. Les conducteurs de CUPRA Born peuvent désormais accéder à plus de 310 000 points de charge publics dans toute l’Europe, dont 10 000 chargeurs rapides (avec une puissance de charge supérieure à 100 kW) sur plus de 3 000 sites.

UPRA continue d’innover en électrifiant sa gamme de véhicules. Avec la CUPRA Born, la marque redéfinit la façon de charger sa voiture 100 % électrique qui s’impose comme un challenger non conventionnel. 

 

Grâce au Plug & Charge, la recharge sera améliorée pour apporter plus de confort aux utilisateurs. Totalement transparente et facilitant la recharge de la CUPRA Born, cette technologie est soutenue par des entreprises telles que IONITY et Aral/bp, tandis que d’autres sont désormais impatientes de rejoindre la plate-forme.

Une fois branchée à la borne, la voiture s’identifie simplement à l’aide d’une norme cryptée, puis le processus de charge se lance automatiquement. L’utilisateur n’a donc plus besoin d’utiliser son téléphone portable ou de badger sa carte RFID. Cette fonctionnalité sera disponible à partir du milieu de l’année.

« CUPRA rend la recharge de la CUPRA Born aussi simple et intuitive que la conduite de sa compacte sportive 100 % électrique », a déclaré Carlos Galindo, responsable global du Marketing Produit chez CUPRA. « Plug & Charge offre par exemple une approche transparente en terme de coût de la recharge, plus en phase avec le monde actuel ».

 

Dans le même temps, le Groupe Volkswagen ne cesse d’étendre son réseau de recharge en Europe. Les conducteurs de CUPRA Born peuvent désormais accéder à plus de 310 000 points de charge publics. Et pour aller encore plus vite, le réseau comprend également 10 000 chargeurs rapides sur plus de 3 000 sites, qui offrent une puissance de charge supérieure à 100 kW.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Kia Europe

Kia Europe enregistre le meilleur trimestre de son histoire

 

Selon les nouveaux chiffres publiés par l’Association Européenne des Constructeurs Automobiles (ACEA), Kia a enregistré les meilleures ventes trimestrielles de toute son histoire – avec 145 222 véhicules immatriculés au premier trimestre, soit une hausse de 27,6% par rapport à la même période de 2021. Cette progression a dopé la part de marché de Kia en Europe qui atteint le taux exceptionnel de 5,3% ce trimestre, et s’établit pour le seul mois de mars à 5,2%.

Ce succès de Kia, qui tranche avec le recul général du marché, illustre les progrès réalisés par la marque depuis son renouveau initié l’année dernière (stratégie « Plan S »), et démontre que la priorité qu’elle accorde aux solutions de mobilité durables trouve un réel écho auprès des clients européens. À la clôture du premier trimestre 2022, les immatriculations de Kia dans l’UE, l’AELE et au Royaume-Uni avaient grimpé à 145 222 unités, contre 113 812 au premier trimestre 2021. Cette croissance de 27,6% en glissement annuel contraste très nettement avec l’évolution générale du marché qui a accusé un recul de 10,6%.

 

Au premier trimestre, les modèles Kia qui se sont le mieux vendus en Europe sont ceux de la gamme Ceed avec 24 369 unités, suivis de près par le Niro et le nouveau Sportage avec respectivement 22 897 et 22 299 unités. Les véhicules hybrides, hybrides rechargeables et électriques de Kia ont représenté près de 50% des ventes totales de la marque en Europe, contre 28,4% au premier trimestre 2021.

Kia France a grandement contribué au succès européen, grâce à sa part de marché de 3,1% au premier trimestre 2022. Kia France a immatriculé 11 235 unités sur cette période, ce qui représente une hausse du volume de 3,9% et de la part de marché de 0.63 points par rapport au premier trimestre 2021. Cette réussite est en grande partie le résultat des ventes du Kia Sportage avec 2 416 unités, de la famille Niro avec 2 052 unités écoulées et du crossover Kia EV6 avec 1 163 unités réalisées. Le succès de Kia en France a été particulièrement porté par les ventes de véhicules électrifiés, qui ont représenté 48,7% des ventes au premier trimestre 2022.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bugatti Type 57 SC Atlantic

Bugatti Type 57 SC Atlantic présentée à l’exposition du musée Guggenheim Bilbao

 

La pièce maîtresse de Jean Bugatti, et l’un des deux exemplaires originaux encore existants de la Type 57 SC Atlantic, prêtée par le Mullin Automotive Museum de Californie, devient l’œuvre d’art automobile centrale de la dernière exposition du musée Guggenheim Bilbao, « Motion. Autos, Art, Architecture », qui se tiendra jusqu’au 18 septembre 2022.

Le talent artistique coule depuis longtemps dans les veines de la famille Bugatti. Le monde de l’art considère Rembrandt Bugatti – frère du fondateur de l’entreprise, Ettore – comme l’un des sculpteurs les plus remarquables et les plus indépendants artistiquement du début du XXe siècle. Ses œuvres sont aujourd’hui présentées dans plusieurs collections et musées à travers le monde. Ettore Bugatti voyait la créativité derrière ses véhicules légendaires comme un processus artistique, une passion qu’il a transmise à son fils Jean et qui a mené ce dernier à concevoir quelques-unes des formes automobiles les plus élégantes et intemporelles jamais créées. La Type 57 SC Atlantic, considérée par beaucoup comme la plus grande réussite de Jean et vue comme le véhicule le plus précieux et le plus exclusif au monde, est désormais sur le devant de la scène au musée Guggenheim Bilbao , dans le cadre d’une nouvelle exposition automobile.

 

L’architecture en titane du musée Guggenheim Bilbao, situé au cœur de la ville de Bilbao, au nord de l’Espagne, fait de ce bâtiment l’un des plus spectaculaires d’Europe continentale. Renommé pour ses expositions d’art moderne et contemporain, le musée Guggenheim Bilbao accueille actuellement une nouvelle exposition intitulée « Motion. Autos, Art, Architecture », organisée personnellement par le célèbre architecte britannique Norman Foster, qui célébre et étudie les parallèles entre le monde automobile et celui de l’art.

Ses proportions à couper le souffle ont permis à la légendaire Type 57 SC Atlantic de Bugatti de faire partie de cette sélection de voitures triées sur le volet, qui rassemble une quarantaine des créations de l’industrie automobile les plus belles, les plus exclusives et les plus innovantes techniquement. L’ingénierie d’excellence et les lignes fluides caractéristiques de la Type 57 SC Atlantic, conçue par les artisans Bugatti – des artistes à part entière – ont également attiré l’attention lorsque la voiture, présentée dans la galerie « Sculptures » de l’exposition, a été sélectionnée. Dans le musée Guggenheim Bilbao, la Type 57 SC Atlantic est placée à côté de la célèbre sculpture « Walking Panther » de Rembrandt Bugatti lui-même.

 

La Type 57 SC Atlantic en question est l’un des deux exemplaires d’origine encore existants. Prêtée à l’exposition par le Mullin Automotive Museun en Californie, ce véhicule datant de 1936 est le premier exemplaire à avoir été fabriqué, à l’origine pour le banquier britannique Victor Rothschild. Le designer de mode Ralph Lauren est le propriétaire de la dernière Atlantic produite – sur un total de quatre – et seul autre modèle original encore existant. Le troisième exemplaire a été impliqué dans une grosse collision qui l’a presque entièrement détruit en 1955. Il a depuis été restauré avec autant de pièces d’origine que possible, mais de nombreux composants ont dû être refabriqués.

Le deuxième exemplaire de l’Atlantic, enfin, a été créé par Jean Bugatti pour sa propre utilisation. Désormais tristement connu sous le nom de « La Voiture Noire », il a disparu en 1938, présumé perdu durant la Seconde Guerre mondiale. Sa disparition est l’un des plus grands mystères de l’histoire de l’automobile. Les experts estiment la valeur de cette Atlantic à plus de 100 millions d’euros – si elle réapparaissait un jour.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Dacia Jogger

Dacia Jogger E-Tech full hybrid : prix et date de lancement !

 

La première voiture Dacia à propulsion hybride sera présentée au public en octobre lors du mondial de l’automobile de Paris, selon le site roumain Profit.ro.

Le Mondial de l’Automobile de Paris, qui se déroulera du 17 au 23 octobre, sera le lieu où le Dacia Jogger E-Tech fera officiellement ses débuts devant le public. Une première pour la marque roumain, car le Jogger E-Tech sera le premier modèle équipé du moteur hybride E-Tech, que l’on retrouve actuellement sur la Renault Clio.

Il convient de mentionner que la motorisation E-Tech Hybrid 145 ch est composée d’un moteur thermique 4 cylindres essence 1.6 nouvelle génération issu de l’Alliance. Ce dernier est adapté à la technologie hybride et il est doté d’un filtre à particules pour limiter ses rejets polluants. Ce système s’appuie sur une solution révolutionnaire qui a fait l’objet de plus de 150 brevets et bénéficie de l’expertise Renault en Formule 1 notamment en matière de récupération et régénération d’énergie.

 

Rappelons que dans les derniers résultats du Groupe Renault, qui correspondent au premier trimestre 2022, Dacia est à nouveau au top des ventes du groupe français, avec son dernier lancement, le Dacia Jogger. Ainsi, alors que la marque au losange Renault, connait une baisse de 26 %, faute de micropuces et la perturbation de la chaîne d’approvisionnement, la branche roumaine progressait de 5,8 %.

Par ailleurs, le seul bémol de ce modèle familiale qui partageant la même plate-forme que la Sandero Stepway reste sa fiabilité vis à vis la sécurité. Le Jogger n’a obtenu qu’une seule étoile sur cinq lors de son crash-test de l’Euro NCAP.

Le break familial Jogger qui s’empare du titre de la première voiture hybride de la marque roumaine arrivera aux showroom 2023, son prix serait en-dessous des 20.000 euros.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Nouvelle Peugeot 408

Peugeot 408 Cross 2023 : nouvelles images, nouveaux détails !

 

Peugeot travaille sur un SUV Coupé, actuellement connu sous le nom de 4008 ou 408 Cross, qui concurrencera, une fois sur le marché, la Renault Arkana et de la Citroën C5 X. 

Le prochain crossover de Peugeot, qui a été espionné à nouveau, pourrait adopter le nom de 408 Cross. Selon les dernières informations, le nouveau modèle pourrait recevoir le nom de 408 Cross, au lieu de « 4008 », pour mieux le distinguer de la gamme SUV de Peugeot.

 

Bien que les détails de conception restent cachés, nous pouvons clairement voir la ligne de toit plongeante menant à un aileron arrière intégré. La garde au sol semble avoir été surélevée par rapport à une berline conventionnelle, mais la silhouette est plus aérodynamique qu’un SUV, créant ainsi l’effet crossover sportif. On peut également voir les blocs optiques à LED minces, avec des graphismes arrière similaires à la 308 GT Line.

La nouvelle Peugeot 408 Cross serait toujours développée sur la dernière évolution de la plateforme EMP2 du Groupe Stellantis, une architecture qui sert déjà de base aux nouvelles Peugeot 308, DS 4, Opel Astra ou encore Citroën C5 X. 

La Peugeot 408 Cross adoptera probablement des motorisations hybrides douces et hybrides rechargeables, conformément à la stratégie d’électrification de la marque française. Une version entièrement électrique est également au programme puisque la plate-forme est compatible avec les BEV.

 

On suppose également que la version haut de gamme, comme c’est le cas aujourd’hui avec le Peugeot 3008, sera l’hybride rechargeable qui associe un moteur essence PureTech de 1,6 litre à un ou deux moteurs électriques, capables de produire un total compris entre 180 et 225 ch dans les versions à traction avant, et jusqu’à 355 ch avec la transmission intégrale.

La nouvelle Peugeot 408 Cross fera ses débuts fin 2022, ou début 2023.

Nouvelle Peugeot 408 - crédit image AutocarNouvelle Peugeot 408 - crédit image CarscoopsNouvelle Peugeot 408 - crédit image CarscoopsNouvelle Peugeot 408 - crédit image AutocarNouvelle Peugeot 408 - crédit image CarscoopsNouvelle Peugeot 408

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Volkswagen Polo Track - teaser

Volkswagen tease la Polo Track

 

Volkswagen a publié le premier teaser de la Polo Track, une version économique de la supermini conçue pour l’Amérique du Sud qui devrait remplacer la Gol. Le modèle basé sur la plate-forme MQB sera produit au Brésil, avec un lancement sur le marché prévu pour 2023.

Alors que le nom Track suggérerait un crossover, le Polo Track est une citadine cinq portes ordinaire. Le teaser sombre révèle qu’elle partage la plupart de ses panneaux de carrosserie avec le Polo conventionnelle qui est également commercialisée au Brésil. Cependant, cette nouvelle déclinaison est livrée avec quelques modifications de conception, notamment des graphismes de phares plus simples, une calandre plus épaisse et un pare-chocs redessiné avec un motif en nid d’abeille sur les prises d’air de type sport.

 

L’approche d’entrée de gamme du Polo Track est liée à des mesures de réduction des coûts qui la rendront plus abordable. La Polo Track pourrait partager certains éléments avec la Skoda Fabia et sera ainsi dénudée très probablement les options de finition les plus chères de la Polo. En termes de moteurs, les médias locaux annonce que le trois cylindres de 1,0 litre sera de la partie.

Volkswagen a déclaré que la Polo Track est la première d’une nouvelle famille de voitures compactes pour le «segment d’entrée de gamme» qui sera déployée dans la région après un investissement de 1 milliard d’euros d’ici 2026. Le modèle sera produit dans le Usine de Taubaté au Brésil,

Volkswagen se concentre désormais sur la numérisation et la décarbonisation en Amérique du Sud, dans le but de devenir neutre en carbone d’ici 2050. En tant qu’alternative locale à l’électrification jusqu’à ce que les réseaux de recharge se généralisent dans la région. D’autre part, Volkswagen investit dans les biocarburants comme le bioéthanol qui peut réduire les émissions de carbone jusqu’à 90 % par rapport à l’essence.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
FORD E-TRANSIT CUSTOM 2022

Ford Pro dévoile le tout nouveau E-Transit Custom 100% électrique

 

Ford franchit aujourd’hui une nouvelle étape majeure dans sa transformation vers l’électrification en dévoilant les premiers détails du tout nouveau E-Transit Custom 100% électrique.

Dans la foulée de l’E-Transit 100% électrique, premier des cinq véhicules utilitaires tout électrique que Ford Pro introduira d’ici 2024, l’E-Transit Custom est conçu pour devenir une nouvelle référence dans le segment des fourgons d’une tonne en Europe.

 

Le successeur 100% électrique du fourgon 1,2 le plus vendu en Europe est conçu pour s’intégrer parfaitement à l’écosystème de solutions Ford Pro visant à améliorer la productivité. L’E-Transit Custom sera soutenu par l’ensemble de l’écosystème Ford Pro Intelligence, Charging, Services et Financements pour augmenter la disponibilité et à réduire les coûts d’exploitation.

Connecté pour une meilleure productivité

Le plus récent des véhicules de la nouvelle gamme électrifiée de Ford Pro sera un élément clé de l’engagement de Ford visant à atteindre l’objectif de zéro émission pour toutes les ventes de véhicules Ford en Europe ainsi que la neutralité carbone sur l’ensemble de son empreinte européenne d’ici 2035.

L’architecture 100% électrique de l’E-Transit Custom permet d’offrir une autonomie ciblée allant jusqu’à 380 km3, une charge rapide et une capacité de remorquage complète. L’E-Transit Custom utilise également une connectivité sophistiquée pour améliorer la productivité de ses utilisateurs. 

L’électricité à portée de main

La technologie Ford Pro Power Onboard fournira une alimentation mobile (un générateur intégré) pour les outils, les lumières et les appareils sur site offrant à l’E-Transit Custom une expérience client inégalée et une optimisation de l’espace de chargement.

Avec des proportions rééquilibrées, une allure statutaire et un éclairage entièrement à LED, le nouveau modèle Ford établira une nouvelle référence de conception dans le segment des fourgons d’une tonne. Le E-Transit Custom est le fourgon que les entreprises de toutes tailles seront fières d’exploiter au quotidien.

 

D’ici 2024, 3 autres nouveaux véhicules 100% électriques rejoindront la gamme de véhicules utilitaires : Ford Transit Courier, Tourneo Custom et Tourneo Courier. L’E-Transit Custom 100% électrique entrera en production au second semestre 2023. De plus amples informations sur le produit seront publiés en septembre prochain. 

La gamme du Transit Custom sera produite par Ford Otosan – la coentreprise de Ford en Turquie – sur leur site de Kocaeli, le berceau de la fabrication du Transit européen, avec un investissement de 2 milliards d’euros annoncé précédemment par Ford Otosan dans ses installations. Ford, SK On Co., Ltd. et Koç Holding ont également signé récemment un protocole d’accord pour une coentreprise de pointe visant à créer l’une des plus grandes installations de batteries pour véhicules commerciaux d’Europe, avec pour objectif un démarrage de la production au milieu de la décennie et une capacité annuelle de l’ordre de 30 à 45 gigawattheures.

FORD E-TRANSIT CUSTOM 2022FORD E-TRANSIT CUSTOM 2022FORD E-TRANSIT CUSTOM 2022FORD E-TRANSIT CUSTOM 2022FORD E-TRANSIT CUSTOM 2022FORD E-TRANSIT CUSTOM 2022

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Skoda Fabia

Nouvelle Skoda Fabia reçoit le ‘Red Dot Award’ pour son design

 

La ŠKODA FABIA a remporté pour la troisième fois le célèbre prix Red Dot récompensant son design. Elle l’avait déjà reçu en 2008 et en 2015. La FABIA de quatrième génération se retrouve ainsi sur un pied d’égalité avec l’emblématique OCTAVIA du constructeur tchèque. Les véhicules ŠKODA ont désormais remporté 17 prix dans la catégorie design produit du célèbre concours. Le jury international a récompensé le design saisissant de la FABIA, son espace et son équilibre général.

La ŠKODA FABIA de quatrième génération marque des points pour son habitabilité, son design émotif et ses proportions athlétiques. Les phares avant angulaires, équipés de série de la technologie LED, se prolongent jusqu’à la calandre ŠKODA. Tout comme les feux arrière à LED, ils présentent des structures cristallines inspirées de l’art du cristal de Bohème. Un autre hommage au pays d’origine de la FABIA apparaît sur les portes avant, avec des lignes de carrosserie stylisant le triangle caractéristique du drapeau tchèque.

 

Dans son résumé, le jury d’experts du Red Dot Award a souligné : « La FABIA dégage une impression de sportivité et de sympathie grâce à son design extérieur. L’intérieur donne une impression d’espace étonnamment généreux ». Le tableau de bord au design symétrique, l’écran central indépendant et les garnitures décoratives horizontales soulignent la largeur de l’intérieur et mettent en valeur l’espace généreux de la FABIA.

Le jury est composé de 48 experts en design de 23 pays différents

Le Red Dot est l’un des concours de design les plus connus et les plus prestigieux au monde. 48 membres du jury issus de 23 nations, dont des professeurs, des designers, des journalistes et des consultants, ont évalué de manière indépendante chaque entrée en fonction de nombreux critères, notamment le niveau d’innovation, la fonctionnalité, l’ergonomie et le respect de l’environnement. En 2022, le Red Dot sera décerné pour la 67ème fois. La cérémonie officielle de remise des prix aura lieu lors du Gala Red Dot le 20 juin 2022 à Essen (Allemagne).

 

La Nouvelle FABIA a obtenu ce label de qualité très convoité pour ŠKODA pour la 17ème fois. Le constructeur tchèque a reçu son premier Red Dot Award pour l’OCTAVIA COMBI II en 2006. Après avoir reçu quatre autres Red Dot Awards dans la catégorie « Brand and Communication Design », ŠKODA AUTO a également remporté le prix dans la catégorie « Interface & User Experience » pour la première fois l’année dernière pour l’application pour smartphone MyŠKODA et le système de design numérique ŠKODA Flow.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Peugeot Partner

Peugeot Partner Rapid 2023 : lancement imminent !

 

Peugeot dévoilera son nouveau Partner Rapid 2023 ce mois-ci. Ce nouveau-né sur base de Fiat Fiorino rejoindra la gamme utilitaire de la marque au lion, à savoir Boxer, Expert et e-Expert, commercialisée au Brésil. 

En effet, Peugeot lancera en mai au Brésil le nouveau Peugeot Partner Rapid, premier projet aligné sur la plateforme Stellantis. La marque au lion, qui a accumulé expertise, technologie et leadership dans le développement de véhicules utilitaires légers au cours de ses long années d’existence, compte conquérir de nouvelles parts de marché en Amérique latine.  

 

Le Partner Rapid, ou doit-on dire la Fiat Fiorino badgée Peugeot est produit au niveau de l’usine Stellantis de Betim dans la province du Minas Gerais au Brésil. ‘’Le Peugeot Partner Rapid est doté d’évolutions technologiques au même niveau que la gamme de véhicules touristiques. Il devient le partenaire idéal et répond aux besoins de mobilité de tous les professionnels, qu’ils soient propriétaires de grandes flottes ou indépendants qui choisissent un véhicule polyvalent et performant pour leurs activités. Nous sommes convaincus que le Rapid Partner dépassera les attentes de nos clients, notamment grâce à notre capacité à proposer des services après-vente de haute qualité’’. a déclaré Felipe Daemon, responsable de Peugeot Amérique du Sud.

Selon Daemon, le Peugeot Partner Rapid 2023 attirera l’attention des consommateurs très exigeant qui ont besoin d’un véhicule fiable conçu pour couvrir les besoins d’espace de chargement, de performances mécaniques et de confort. Actuellement, Peugeot propose le Boxer, l’Expert et sa version électrique e-Expert, qui constituent une gamme complète de véhicules utilitaires légers, s’inscrivant dans la tradition de la marque française, capables de satisfaire les demandes d’entreprises et de professionnels.

 

Sur un autre registre, rappelons que Peugeot continue à occuper la première place des constructeurs en France sur le mois d’avril et au cumul 2022. La Peugeot 208 reste le véhicule le plus vendu en France, en VP+VU, au cumul 2022. La bonne tenue des six modèles leader de leur segment : PEUGEOT 208, 2008, 3008, 308, 5008 et 508 contribuent à ces bons résultats.

nouveau Peugeot Partner RapidFiat FiorinoFiat Fiorino

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Honda ZR-V

Honda ZR-V (2023) : le rival du Dacia Bigster arrive en Europe

 

Honda a confirmé le nom de son nouveau SUV de segment C : le ZR-V. Ce nouveau modèle, dont la commercialisation sur le marché européen est prévue pour 2023, trouvera sa place entre le HR-V et le CR-V au sein de la gamme Honda. 

En effet, le constructeur japonais va lancer un nouveau SUV du segment C en Europe. Son nom est ZR-V, il aura un moteur hybride et fera ses débuts sur le marché en 2023. Vous l’avez compris Honda annonce sa couleur, en proposant un sérieux rival au prochain Bigster, le best-seller présumé du segment B, qui arrivera lui aussi en 2023. Par conséquent, L’entrée de la marque roumaine Dacia de plain-pied sur le segment C, symbolisée par Bigster, ne sera pas sans risques, car le grand frère du Duster s’est déjà fait des ennemis. 

 

Le ZR-V sera équipé de la remarquable motorisation hybride intégrale e:HEV et viendra élargir le choix de modèles Honda électrifiés pour les clients.On parle d’un SUV du segment C qui se positionnera dans la gamme entre HR-V et CR-V. Honda n’a pas divulgué trop de détails, mais a mentionné que le futur ZR-V sera équipé d’un système de propulsion hybride. Reste à savoir s’il prendra le relais de celui disponible sur le HR-V ou sur le modèle Civic. Pour ceux qui sont curieux de savoir à quoi ressemblera le nouveau SUV, jetez un coup d’œil sur le nouveau ZR-V, qui vient d’être lancé en Chine. Très probablement, la version européenne sera en grande partie la même.

Le SUV présenté dans le pays asiatique est construit par GAC-Honda et est équipé d’un seul moteur, à savoir le turbo de 1,5 litre, connecté à une transmission CVT.

 

Cette annonce marque le lancement d’une nouvelle étape dans la stratégie d’électrification européenne de Honda. Alors que plusieurs modèles SUV électrifiés devraient suivre et que la marque se concentre davantage sur ce segment à forte croissance, la sortie du ZR-V représente une évolution importante dans la gamme Honda

Share this post


Link to post
Share on other sites
Renault Samsung Motors XM3

Renault Samsung Motors : le groupe français cède sa filiale sud-coréenne

 

Le groupe Renault cède plus d’un tiers des actions de sa filiale sud-coréenne au géant chinois Geely Automobile Holdings.

En début d’année, le Groupe Renault et Geely Auto ont annoncé qu’ils développaient une nouvelle gamme de voitures 100% électriques spécialement destinée au marché sud-coréen. Aujourd’hui, par l’intermédiaire de sa filiale ‘Centurion Industries Limited’, la société mère de ‘Geely Auto’, baptisée ‘Geely Holding Group’, acquiert désormais 34,02% des actions de la filiale sud-coréenne de Renault, Renault Korea Motors, également connue sous le nom de Renault Samsung Motors. Cette transaction à hauteur de 196 millions servira, entre autres, à financer le plan d’électrification adopté par le constructeur français. 

 

Le groupe Renault et Geely vont développer toute une série de voitures entièrement électriques pour le marché sud-coréen, mais cela ne s’arrête pas là. Les deux géants de l’automobile travailleront également au développement de nouvelles voitures hybrides et de modèles à moteur thermique conventionnel. Les fabricants indiquent qu’ils étudient si les nouveaux venus peuvent également être vendus en dehors de la Corée du Sud. Les voitures à développer doivent à terme être construites à partir de 2024 au niveau de l’usine de Busan, en Corée du Sud.

Il convient de mentionner que la collaboration entre Renault Korea Motors, ou Renault Samsung Motors, remonte à 1994 lorsque la jointe-ventre avait été fondé simplement sous le nom de Samsung Motors. Samsung Motors était alors encore un partenariat avec Nissan, depuis 2000 cette joint-ventre a reçu le statut de filiale de Renault. Renault Korea Motors vend actuellement les Zoe et Master avec les logos Renault en Corée du Sud. La filiale sud-coréenne propose également les SM6, QM6 et XM3, réplique identique des Talisman, Koleos et Arkana.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Nouveau Range Rover Sport

Le nouveau Range Rover Sport se dévoile (vidéo)

 

Le nouveau Range Rover Sport a marqué sa première apparition mondiale par la spectaculaire ascension d’un barrage en Islande.

L’épique ascension a vu le nouveau Range Rover Sport affronter le torrent d’eau qui déferlait sur la rampe du barrage de Karahnjukar – le plus grand au monde en son genre – avec un débit de 750 tonnes minute. Toute perte de traction dans la pente périlleuse aurait entraîné la chute, 90 m plus bas, à la base du déversoir et jusqu’au fond de la vallée.

L’ascension réussie du barrage a été projetée pour la première fois lors du lancement exclusif au Centre de création de produits avancés de Jaguar Land Rover à Gaydon, au Royaume-Uni.

L’architecture innovante de Land Rover, MLA-Flex, s’allie aux tout derniers systèmes de châssis pour offrir le dynamisme le plus élevé jamais vu sur un Range Rover Sport. Le contrôle de châssis intégré régit l’ensemble de ces technologies et les coordonne toutes, depuis le tout dernier système de suspension pneumatique à volume variable jusqu’à notre système de contrôle actif électronique du roulis Dynamic Response Pro

La montée du déversoir était le dernier obstacle du parcours, depuis le fond de la vallée jusqu’au sommet du barrage, après le lit inondé de la rivière, les tunnels en béton du barrage hydroélectrique et le mur rocheux du barrage. Le dernier tronçon de 294 mètres, le déversoir lui-même, est incliné à 40 degrés et grimpe de 193 mètres, l’eau en cascade constituant l’ultime test pour la motricité et pour la confiance du conducteur.

Le nouveau Range Rover Sport est basé sur l’architecture longitudinale modulaire avancée de Land Rover (MLA-Flex), qui assure les bases fondamentales de son dynamisme exceptionnel et de son raffinement sans égal. La gamme de ses moteurs puissants et sobres comprend deux modèles six-cylindres hybrides rechargeables, qui offrent jusqu’à 114 km d’autonomie en mode purement électrique et des émissions de CO2 aussi faibles que 18 g/km1.

Le nouveau V8 Twin Turbo de 530 chevaux offre des performances de voiture de sport, avec des accélérations de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes, Dynamic Launch enclenché. Le choix comporte aussi de puissants moteurs Ingenium à hybridation légère, tandis qu’un modèle 100% électrique sera disponible en 2024, Land Rover poursuivant son processus d’électrification.

Le nouveau design minimaliste du Range Rover Sport s’applique aussi au tout nouvel intérieur. Il présente une nouvelle interprétation, dans un esprit “cockpit”, de l’emblématique poste de commande Range Rover. Les toutes dernières technologies de confort et d’assistance à la conduite se combinent aux meilleurs matériaux pour faire de chaque trajet une expérience à savourer.    

S’ajoutant à la solidité intrinsèque de l’architecture de caisse MLA modulaire, faite de plusieurs métaux, une collection complète d’outils dynamiques apporte les sensations de conduite les plus savoureuses. Une série de technologies, régies par le système de contrôle de châssis intégré de Land Rover, fonctionnent en harmonie pour des réponses plus instantanées et pour plus d’agilité.

Le nouveau Pack Stormer Handling offre une combinaison ultime de technologies de châssis pour une conduite plus dynamique et plus vive. Il comprend Dynamic Response Pro, les quatre roues directrices, un différentiel actif électronique avec vectorisation du couple par freinage, ainsi que des programmes configurables.

Dynamic Response Pro est un système électronique, sur 48 volts, de contrôle actif du roulis, qui applique jusqu’à 1400 Nm de couple de part ou d’autre de chaque essieu, pour une conduite plus assurée et un contrôle des mouvements de caisse et de la stabilité en virage d’un niveau inédit. Les quatre roues directrices confèrent une agilité et une maniabilité inégalées à basse vitesse, ainsi qu’une stabilité supérieure à haute vitesse.

La suspension Dynamic Air introduit pour la première fois, en série sur toutes les versions du nouveau Range Rover Sport, des ressorts pneumatiques à volume variable. Ce système intelligent augmente la gamme de fréquences traitées par la suspension en variant la pression à l’intérieur des coussins gonflables. En résulte une synthèse entre le confort caractéristique des véhicules de la famille Range Rover et le dynamisme que l’on attend du Range Rover Sport

La puissante architecture électrique de Land Rover (EVA 2.0) prend en charge un écosystème de technologies connectées sans faille, y compris le dispositif de mise à jour à distance Software Over The Air (SOTA). La technologie intelligente actualise 63 modules électroniques, garantissant que le nouveau Range Rover Sport reste tout au long de sa vie à la pointe de l’innovation, de la technologie moderne et des services.

Le système multimédia Pivi Pro, maintes fois primé, est doté d’un écran tactile flottant haute résolution à réponse haptique de 13,1 pouces, placé au centre du tableau de bord, très design. Contrôlant tout, depuis la navigation jusqu’aux paramètres media et aux réglages de la voiture, il apprend et mémorise les habitudes de l’utilisateur et personnalise intelligemment l’expérience à bord, devenant un assistant personnel vraiment intuitif.

Amazon Alexa apporte un niveau inédit de caractère pratique, par la possibilité de contrôler divers paramètres et fonctionnalités à l’aide de commandes vocales, réduisant davantage les distractions potentielles.

Le nouveau Range Rover Sport est la version la plus dynamique du SUV performant de luxe de Land Rover et le plus compétent lorsque l’on s’aventure en off road. En utilisant la toute dernière transmission Intelligent All-Wheel Drive (iAWD) et en intégrant le dernier cri des innovations et des technologies tout-terrain de Land Rover, il déploie toute l’étendue de ses capacités dynamiques.

Le régulateur de vitesse tout-terrain adaptatif fait ses débuts sur le nouveau Range Rover Sport. Il aide le conducteur à progresser en terrain difficile, maintenant la constance de la progression quel que soit le sol rencontré. Le conducteur peut sélectionner l’un des quatre niveaux de confort et le système ajuste intelligemment la vitesse, ce qui permet de se concentrer sur la conduite.

Le nouveau Range Rover Sport sera produit exclusivement dans l’usine de Solihull au Royaume-Uni, lieu de production historique de Range Rover, au côté du nouveau Range Rover. Il est disponible à la commande des à présent.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Suzuki S-Cross VU

Suzuki S-Cross hybrid : nouvelle version 2-places pour les professionnels désormais disponible en France 

 

Lancé en toute fin d’année dernière, le nouveau S-CROSS HYBRID s’adresse désormais également aux professionnels. Une version utilitaire 2-places offrant un important volume de chargement est désormais disponible dans le réseau Suzuki. Un choix stratégique pour la Marque, pour qui les ventes à professionnels ont quasi-doublé en 2021.

Les ventes aux professionnels sont un axe stratégique de développement de Suzuki France. Grâce aux efforts conjugués de la Marque et de son réseau, elles ont progressé de 92 % entre 2020 et 2021. Pour Suzuki, les clients professionnels représentent désormais presque une vente sur cinq en France. Dans le cadre de cette stratégie, le nouveau S-CROSS lancé fin 2021 est désormais proposé en version utilitaire.

Un volume de chargement de 1 340 dm3

La transformation du SUV familial de Suzuki en VU a été conçue en collaboration avec la société Jocquin, basée dans la Somme, partenaire de longue date de Suzuki France. La banquette arrière et le plancher du coffre sont remplacés par un nouveau plancher renforcé qui occupe tout l’espace ainsi libéré, offrant une longueur de chargement de 1,44 m et une largeur maxi de 1,25 m. Le volume utile atteint ainsi 1 340 dm3. Un arrêt de charge métallique, peint ou recouvert de moquette au choix, protège les passagers avant de tout glissement du chargement. Une grille de séparation et une tablette couvre-bagages sont disponibles en option.

Hybridation, AllGrip, connectivité, technologies : tout le S-Cross pour les professionnels

Au-delà de ces aménagements spécifiques, le Suzuki S-CROSS VU est strictement identique à la version VP, et proposé avec les trois mêmes niveaux de finition. Il bénéficie ainsi de l’efficience de la motorisation hybride Suzuki 1,4 l. BOOSTERJET HYBRID de 129 ch. A la rentrée, il pourra également être doté de la nouvelle motorisation hybride auto-rechargeable conçue et développée par Suzuki.

La transformation en VU peut être effectuée sur toutes les versions de S-CROSS, 2 et 4 roues motrices. Les clients professionnels peuvent ainsi bénéficier de l’équipement très complet de ce SUV, notamment en termes de connectivité et de sécurité.

Suzuki S-Cross VUSuzuki S-Cross VUSuzuki S-Cross VUSuzuki S-Cross VUSuzuki S-Cross VUSuzuki S-Cross VU

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Volkswagen ID.5

Volkswagen ID.5 obtient le score maximal aux tests d’assistance au conducteur Euro NCAP

 

Les experts Euro NCAP accordent à Volkswagen le score maximal (« très bien ») pour sa technologie d’assistance de pointe sur l’ID.5.

Les technologies d’assistance dernier cri de l’ID.5 ont obtenu la mention « très bien » et reçu le score maximal de 4 points sur 4 aux tests Euro NCAP (programme européen d’évaluation des nouveaux véhicules). Les testeurs ont été impressionnés par les systèmes novateurs de l’ID.5 100 % électrique, gages d’un confort optimal et d’un excellent niveau d’assistance. Avec son « test d’assistance au conducteur », Euro NCAP étoffe son panel d’essais au-delà des crash tests classiques et met en place un schéma d’évaluation et de classification structuré en matière de confort et de systèmes d’assistance. Objectif : offrir aux consommateurs une vision réaliste des performances des dispositifs d’aide à la conduite les plus perfectionnés.

Les procédures de test supplémentaires en matière d’assistance du véhicule incluent quelques scénarios critiques de conduite sur autoroute, notamment des manœuvres courantes de rabattement et de déboîtement. Elles vérifient ainsi que les systèmes aident efficacement le conducteur à éviter les accidents. Le test de la « compétence d’assistance » évalue l’engagement du conducteur, c’est-à-dire la collaboration entre le conducteur et le système, ainsi que la capacité de ce dernier à maintenir le conducteur engagé dans la conduite. Quant au test de la « sécurité auxiliaire », il examine les performances du véhicule en matière de prévention des collisions et d’atténuation des conséquences potentielles en cas d’accident. Dans son évaluation, Euro NCAP souligne : « Le VW ID.5 allie une assistance du véhicule optimale à un niveau d’engagement du conducteur similaire. Combiné à une excellente sécurité auxiliaire, le système dans son ensemble assure une très bonne assistance sur l’autoroute. »

Sur l’ID.5, Volkswagen utilise des systèmes d’assistance innovants 100 % connectés. L’option « Travel Assist avec échange de données » en est le meilleur exemple. Dans les limites du système, il est capable de maintenir activement le véhicule dans la voie, mais aussi de conserver la distance par rapport au véhicule qui précède et de respecter la limitation de vitesse définie par le conducteur. Il utilise notamment la fonction de guidage de voie adaptatif afin que le véhicule reste automatiquement au centre de la voie. Le « Travel Assist avec échange de données » s’adapte au style de conduite et peut aligner le véhicule plus à gauche ou plus à droite dans la voie, selon les besoins.

Sur l’autoroute, le « Travel Assist avec échange de données » est capable de participer activement au changement de voie à partir d’une vitesse de 90 km/h – et au-delà. Lorsqu’il est activé, le changement de voie peut être initié et réalisé d’une simple pression sur la manette du clignotant. Si les capteurs ne détectent aucun véhicule dans la zone environnante et que le volant capacitif détecte les mains du conducteur, le véhicule se dirigera alors de lui-même vers la voie souhaitée. Le conducteur peut intervenir à tout moment pour prendre le contrôle de la manœuvre.

L’assistant est également équipé d’un régulateur de vitesse prédictif et d’une aide au virage. La vitesse du véhicule peut être adaptée aux limitations applicables et au parcours (virages, intersections, etc.). Si des données anonymes provenant d’autres véhicules Volkswagen sont disponibles, le nouveau « Travel Assist avec échange de données » est également en mesure d’apporter son aide sur les routes qui ne possèdent qu’une seule ligne de marquage – par exemple, sur les routes de campagne sans marquage de voie central.

Le « Travel Assist avec échange de données » est désormais disponible en Europe sur tous les nouveaux modèles de la gamme ID. équipés du logiciel ID. 3.0. Ainsi, Volkswagen tient une fois encore ses promesses en proposant des technologies de haute qualité sur toutes les catégories de véhicules.

Au total, Euro NCAP a évalué de nombreuses fonctions d’assistance au conducteur, notamment les fonctions standard telles que l’assistant au freinage d’urgence « Front Assist » et l’assistant de maintien de trajectoire « Lane Assist ». Les systèmes de confort facultatifs Predictive ACC, Side Assist ou encore Emergency Assist ont également été soumis à l’examen des experts de sécurité.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Peugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCA

Peugeot Boxer : une version camping-car ‘hors norme’ !

 

L’agence d’architecture française ‘Atelier JMCA’ a transformé un fourgon Peugeot Boxer en un camping-car, offrant, entre autres, un espace de travail très confortable. 

L’intérieur du véhicule a été transformé avec des panneaux de contreplaqué de bouleau de 15 cm d’épaisseur. L’espace aménagé comprend un bureau qui sert d’espace de travail, une table de cuisine pliante et un canapé-lit. Derrière le lit se trouve l’armoire composée d’étagères verticales avec des élastiques pour maintenir les objets en place. Un espace de rangement supplémentaire se trouve à l’arrière, accessible via les portières arrières. Le tout dans un espace central de 3×2 mètres qui évolue tout au long de la journée selon les besoins de chaque instant.

A l’avant, juste derrière les sièges, se trouvent la cuisine et la salle de bain. Les architectes ont effectué un scan 3D du véhicule pour créer un dessin CAO précis de la carrosserie et tirer parti de chaque espace disponible. Le véhicule est autonome grâce aux deux panneaux solaires de 330W placés sur le toit de la voiture, ainsi que deux réservoirs d’eau de 80L pour l’eau douce et les eaux usées. 

En outre, le Bureau Nomade dispose d’une isolation thermique et d’un système de chauffage, ce qui lui permet d’être utilisé à tout moment de l’année. Selon le studio de design, le fourgon assure également une bonne isolation grâce à une couche fine de liège et de panneaux à base de chanvre, de lin, de coton et de laine.

l’Atelier JMCA n’a pas fourni de détails quant au cout de transformation de ce camping-car. Pourtant, pour ceux qui recherchent l’inspiration pour leur prochain bureau mobile, le bureau nomade fera très bien l’affaire.

Il convient de mentionner que l’atelier JMCA est un studio de création pluridisciplinaire crée par Angélique Maillard et Julien Cottier, en 2011. L’agence développe et expérimente les problématiques de l’espace à diverses échelles. De l’architecture, au design en passant par la scénographie.Peugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCAPeugeot Boxer - camping-car by Atelier JMCA

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Audi A1 allstreet

Audi A1 citycarver a un nouveau nom : Audi A1 allstreet !

 

Pas moins de quatre modèles des Quatre Anneaux recevront des mises à jour pour la nouvelle année. La compacte Audi A1 citycarver ouvre la marche avec un nouveau nom de modèle – avec effet immédiat, l’Audi A1 allstreet. La voiture polyvalente de la catégorie moyenne, l’Audi A4 allroad quattro, reçoit elle un nouveau pack d’optiques sportifs qui met des accents noirs sur l’extérieur. Dans la catégorie luxe, Audi élargit les équipements de série de l’Audi Q7 et Q8, qui seront désormais toutes deux disponibles en trois nouvelles couleurs métallisées.

Nouveau nom, même intensité
Le modèle le plus individuel de la série compacte d’Audi reçoit un nouveau nom. L’Audi A1 citycarver s’appelle désormais l’Audi A1 allstreet. Avec ses lignes sportives et aérodynamiques inspirées de l’Audi A1 Sportback, la voiture compacte restera fidèle à son look populaire et robuste de tout-terrain. Toutes les options d’équipements et de personnalisation proposées, ainsi que les combinaisons moteurs/transmissions disponibles jusqu’à présent, seront également conservées sauf pour la couleur Bleu Firmament qui sera remplacée par le Bleu Navarre.  Le prix en France reste également le même, à partir de 26 180 euros.

Audi A4 allroad quattro avec un nouveau pack d’équipements
Avec le nouveau pack Black Optics Pro, l’Audi A4 allroad quattro dévoile un nouveau pack d’équipements pour 2023. Spécialement conçu pour l’A4 allroad quattro, ce nouveau pack offrira aux clients encore plus d’options de personnalisation. Le pack optionnel comprend un contour de pare-brise, des rétroviseurs extérieurs et des sorties d’échappement soulignés en noir brillant. De plus, les éléments verticaux, le contour de la calandre Singleframe, les clips des prises d’air latérales avant, la garniture du diffuseur arrière et la garniture du hayon entre les feux sont également en noir brillant. Le caractère expressif de l’A4 allroad quattro est encore souligné par quatre anneaux noirs brillants à l’avant et à l’arrière ainsi que par l’inscription « A4 allroad ».

Audi livre également les barres de toit en noir. Le pare-chocs, qui est Gris Mat dans la version standard, est maintenant disponible en option en Gris Manhattan métallisé. Les clients peuvent commander le pack Black Optics Pro pour l’Audi A4 allroad quattro à partir du 12 mai en Allemagne pour 775 euros. Malheureusement, ce pack d’équipement ne sera pas disponible en France.

Par contre, la nouvelle couleur Gris Chronos métallisée viendra remplacer le Gris Quantum dans la gamme déjà très étendue de couleurs disponibles. 

Equipements standards élargis pour l’Audi Q7 et l’Audi Q8
Les deux SUV premium, les Audi Q7 et Q8, reçoivent un nouveau look accentué. A partir de mai 2022, les deux modèles seront proposés avec une nouvelle couleur extérieure : la teinte métallisée Argent Satellite. Elle vient remplacer l’ancienne teinte Argent Fleuret. À l’intérieur, les deux modèles seront équipés de série d’élégantes surpiqûres contrastées sur la planche de bord de l’ensemble des finitions.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Nissan, nissan qashqai, nissan qashqai 2022, qashqai

Le Nissan QASHQAI obtient la mention « Très Bien » lors de l’évaluation de ses assistances à la conduite par EURO NCAP

 

Le système d’aide à la conduite ProPilot avec Navi-link équipant le nouveau Nissan Qashqai reçoit la mention « très bien » décernée par Euro NCAP.  L’évaluation des systèmes d’aide à la conduite par Euro NCAP concerne deux domaines, « Assistance competence » et « Safety backup ».

Un score de 74% pour « Assistance competence »

Le nouveau QASHQAI a obtenu un score de 74% sur l’item « assistance competence » au global. Il a obtenu 20 points sur 25 pour la clarté des informations disponibles pour les consommateurs sur le système ProPilot avec Navi-Link, tandis que la visibilité de l’état du système par le conducteur a obtenu 20,9 points sur 25.

Le maximum de 25 points a été attribué au chapitre « collaboration à la conduite », dans lequel le système est évalué sur la façon dont il interagit avec le conducteur, par exemple lorsque ce dernier doit éviter un obstacle

Concernant les performances du régulateur de vitesse adaptatif de ProPilot avec Navi-Link, le système a géré avec succès des scénarios où le QASHQAI s’est approché d’une voiture en mouvement mais plus lente, d’une voiture lui coupant la route et d’une voiture sortant soudainement de la voie devant lui et dévoilant une autre voiture. Le fait que l’assistance reste active après l’arrêt complet de la voiture a également été validé.

Sur un maximum de 35 points, 30 ont été obtenus au chapitre assistance à la direction après que le système aie dirigé avec succès la voiture dans un « S » jusqu’à 100 km/h.

Un score de 93% pour « safety backup » (sécurité auxiliaire)

Au chapitre « safety backup », le niveau de sécurité du système est évalué lorsque le conducteur ne réagit par un événement critique.

Dans la série d’évaluations concernant l’évitement des collisions, Euro NCAP a attribué au QASHQAI 48,4 points sur 50 possibles. Les tests ont mesuré la capacité du QASHQAI équipé de ProPilot avec Navi-Link à éviter une collision à l’approche d’une voiture arrêtée dans un virage, d’une voiture qui freine juste devant, d’une voiture qui roule lentement, d’une voiture s’engageant dans la voie juste devant lui ainsi que d’une voiture sortant soudainement de la voie devant lui et dévoilant une autre voiture.

ProPilot avec Navi-Link a obtenu le score maximum de 25 points au test de défaillance du système, qui simule un capteur bloqué compromettant son fonctionnement. Il a été constaté que ProPilot avec Navi-Link avait donné des avertissements en temps opportun, permettant au conducteur de savoir que le système ne serait pas en mesure d’offrir le niveau d’assistance complet.

Pour éviter que le conducteur ne soit tenté de trop se fier au système d’assistance à la conduite et détourne son attention de la route, le système ProPilot avec Navi-Link surveille en permanence que le conducteur a au moins une main sur le volant. Et si aucune main n’est détectée, un avertissement visuel et sonore est activé. Si les mains du conducteur ne touchent plus le volant, la voiture amorce une décélération et s’arrête. Le ProPilot avec Navi-Link du QASHQAI a obtenu 20 points sur un potentiel de 25 pour le fonctionnement de cette sécurité.

Développé pour la tranquillité d’esprit

Nissan présente sur le nouveau QASHQAI, pour la première fois en Europe, un affichage tête haute permettant au conducteur de surveiller sa vitesse, la limitation de vitesse en vigueur et les indications du système de navigation, sans quitter la route des yeux.

Les phares intelligents, dont la forme du faisceau s’ajuste pour éviter d’éblouir les conducteurs venant en sens inverse, sont un autre exemple de technologie innovante qui améliore la sécurité sur le QASHQAI.

Ce modèle est également équipé du Blind Spot Intervention qui détecte lorsqu’un autre véhicule situé dans l’angle mort n’a pas été vu par le conducteur et éloigne le QASHQAI du danger. Le Rear Cross Traffic Alert évite les collisions lorsque l’on sort en marche d’une place de stationnement sans pouvoir voir si un véhicule arrive latéralement.

David Moss, Senior Vice President, Regional Research & Development, Nissan Technical Center Europe, a déclaré : « Nous sommes ravis que les nombreuses fonctionnalités intégrées du système avancé Pro-Pilot avec Navi-Link de Nissan aient été évaluées de manière approfondie par Euro NCAP. La mention « Très bien » reflète notre objectif de développer une technologie d’assistance intuitive et efficace pour réduire le stress et les risques liés à la conduite quotidienne. »

David Moss a ajouté : « Lors du développement du QASHQAI, nous avons adopté une approche visant à déterminer comment la technologie peut mieux assister le conducteur dans les situations où sa charge de travail est élevée. L’intervention se fait par étapes, la première étape étant l’information, puis l’alerte et enfin l’intervention, au cas où le conducteur ne prendrait pas d’action corrective ».

La gamme Nissan QASHQAI sera bientôt élargie avec l’ajout de la motorisation électrifiée e-Power exclusive de Nissan, conciliant performances, efficience et agrément.

Euro NCAP teste des voitures de manière indépendante depuis 1997, évaluant la plupart des nouveaux modèles mis en vente sur des critères en constante évolution. En plus d’évaluer la résistance physique réelle des voitures lors de diverses collisions simulées, l’organisme teste et note également les technologies de prévention des accidents.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Ford x Harley-Davidson

Ford devient partenaire mobilité de Harley-Davidson : deux partenaires puissants unissent leurs forces

 

Désormais partenaire officiel de Harley-Davidson à partir de 2022, Ford assurera une présence forte lors des événements légendaires du constructeur de motos en Allemagne, Autriche et Suisse. À cette fin, Ford fournit huit Ford Ranger comme véhicules tracteurs et de spectacle pour les événements. Leader sur le marché des utilitaires légers, le pick-up Ford Ranger reflète les valeurs des deux marques : liberté, passion et aventure.

Ford accompagnera Harley-Davidson lors de nombreux événements importants en 2022 avec un total de huit Ford Ranger, le pick-up le plus vendu en Europe. Six Ford Ranger Stormtrak, une édition spéciale à double cabine propulsée par un moteur diesel 2,0 litres EcoBlue Bi-turbo de 156 kW (213 ch) à boîte automatique à 10 vitesses et d’un couple de 500 Nm, seront utilisés comme véhicules tracteurs. Le Ford Ranger Raptor avec la même motorisation (2,0l avec 156 kW/213 ch) ainsi qu’un Ranger Wolftrak avec cabine supplémentaire, 2,0 litres EcoBlue 125 kW (170 ch) et boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, seront utilisés comme véhicules de démonstration lors d’événements, en gris Conquer et avec un branding Harley-Davidson bien visible.

 

Le coup d’envoi de cette présence commune sera donné le 6 mai 2022 avec le Harley-Davidson Tour au cours duquel les Ford Ranger seront utilisés comme véhicules tracteurs en Allemagne, Autriche et Suisse.

« Nous, chez Harley-Davidson, nous représentons la quête intemporelle de liberté et d’aventure, mais aussi l’évolution et l’innovation. Il nous a donc paru logique de faire appel à une marque forte comme Ford, qui défend des valeurs similaires, pour notre Experience Tour de cette année, a déclaré Kolja Rebstock, vice-président EMEA et directeur général de Harley-Davidson Allemagne, Autriche et Suisse. Avec la Harley-Davidson® Sportster™ et la famille Ford Mustang, nous proposons respectivement les produits les plus pérennes et les plus légendaires dans le secteur de l’automobile. Je me réjouis à la perspective des nombreuses occasions que nous aurons cette année, avec Ford, d’offrir des expériences grandioses et émotionnelles à notre immense communauté de fans. »

 

Les Ford Ranger feront une autre apparition aux Hamburg Harley Days, du 24 au 26 juin, aux Swiss Harley Days à Lugano, du 1er au 3 juillet, avant un autre événement phare, l’European Bike Week, du 6 au 11 septembre, au lac Faaker en Autriche.

« Nos marques vont tout simplement à la perfection ensemble. Toutes les deux sont synonymes de liberté et d’aventure ainsi que de produits iconiques extrêmement émotionnels. Et, à l’instar de Ford, Harley-Davidson se positionne pour un avenir électrifié et numérique, déclare Christian Weingärtner, Managing Director pour Ford Allemagne, Autriche et Suisse. Prenons par exemple la Ford Mustang Mach-E et la sous-marque LiveWire de Harley-Davidson, entièrement électrique, ou encore la nouvelle moto d’aventure Pan America et notre Ford Ranger – les points communs de thèmes et des territoires sont considérables. Nous nous réjouissons donc énormément des premiers projets communs. »

Avec leur style de vie et leur histoire américains, des modèles tels le Ford Ranger et l’Explorer ainsi que les motos Sportster, LiveWire et Pan AmericaTM de Harley-Davidson suscitent une véritable envie d’aventure parmi leurs clients et assouvissent leur soif de liberté.

L’électrification est un autre objectif commun aux deux marques. Après le lancement réussi de la Mustang Mach-E tout électrique en 2021, de la Mustang Mach-E GT et des E-Transits cette année, Ford prévoit de lancer sept autres véhicules électriques en Europe d’ici à 2024 – trois voitures particulières et quatre utilitaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
BMW M4 CSL

La toute nouvelle BMW M4 CSL – La réédition d’une légende

 

Pour marquer son 50e anniversaire, BMW M GmbH présente une édition spéciale basée sur ses modèles hautes performances à succès dans le segment des véhicules premium de taille moyenne. La nouvelle BMW M4 CSL invoque la passion de la course à l’ancienne et les technologies innovantes pour créer une expérience de performance inimitable.

Avec sa puissance supérieure et sa conception légère intelligente, sa configuration biplace, les mises à niveau de châssis spécifiques au modèle et ses équipements spécialement sélectionnés, la nouvelle BMW M4 CSL est née pour la conduite sur piste. L’ADN qu’elle partage avec la BMW M4 GT3, qui elle est axée sur la compétition, se reflète également dans ses attributs de performance. Lors de ses essais sur la Nordschleife du Nürburgring, la BMW M4 CSL a signé le meilleur temps au tour pour une voiture du groupe BMW produite en série. Sur la version du circuit traditionnellement utilisée à des fins de comparaison – qui s’étend sur 20,6 kilomètres et ne comprend pas la ligne droite à la section T13 – le bolide a réalisé un chronomètre de 7 min et 15,677 s. Son temps de tour officiel sur le circuit de 20,832 kilomètres (le tour complet) est de 7 min et 20,207 s. Ses capacités d’accélération – 3,7 secondes de 0 à 100 km/h et 10,7 secondes de 0 à 200 km/h – sont tout aussi impressionnantes.

 

« Compétition, sport, légèreté » : une formule ancrée dans la tradition.

 

Le caractère sportif décapant de la BMW M4 CSL s’appuie sur un concept éprouvé qui réunit une expertise de pointe en matière de développement et les dernières technologies pour créer un produit final fascinant. « CSL » signifie « compétition, sport, légèreté », en référence au rôle crucial de la réduction du poids dans les performances automobiles. La BMW 3.0 CSL, développée par BMW Motorsport GmbH selon ce même principe, a remporté le Championnat d’Europe des voitures de tourisme dès sa première participation en 1973. La M4 CSL suit également les traces de ses prédécesseurs en optant pour des pneus en édition spéciale empruntés aux générations précédentes des BMW M3/M4, notamment la légendaire BMW M3 CSL de 2003 et la BMW M4 GTS dévoilée en 2016.

La première mondiale de la nouvelle BMW M4 CSL au Concorso d’Eleganza Villa d’Este (du 20 au 22 mai 2022) sera l’un des temps forts des festivités du 50e anniversaire de BMW M GmbH. Cette édition spéciale sera produite dans une série limitée de 1000 exemplaires à l’usine du groupe BMW Dingolfing, en Allemagne, à partir de juillet 2022.

BMW M4 CSL : un design léger et intelligent tant au niveau des fondamentaux que des détails.

Son talent en matière d’innovation et son savoir-faire en matière de voitures de course ont permis à BMW M GmbH de limiter le poids en ordre de marche DIN de l’édition spéciale à 1625 kg. Un rapport poids/puissance de 2,95 kg/ch (4,01 kg/kW) constitue la plateforme idéale pour une expérience de conduite dynamique et sublimée.

 

Les sièges baquets en carbone M réduisent leur poids d’environ 24 kg par rapport aux sièges de série de la BMW M4 Competition Coupé. Une économie de 21 kilogrammes a été réalisée en retirant les sièges arrière et les ceintures de sécurité, en intégrant une cloison et en apportant les modifications nécessaires au compartiment à bagages. Les modifications apportées au niveau du châssis, dont l’ajout de freins M carbone-céramique extra-légers et de jantes, de ressorts et de jambes de force en alliage spécial léger, permettent de gagner encore 21 kilos supplémentaires. La réduction du niveau d’insonorisation et le passage à une isolation acoustique ultra-légère ont permis d’économiser environ 15 kilogrammes, tandis que l’utilisation de composants en plastique renforcé par des fibres de carbone (PRFC) déleste quelque onze kilogrammes du poids total. En effet, le toit, le capot et le coffre de la BMW M4 CSL sont taillés dans ce matériau high-tech léger, tout comme sa console centrale. À l’arrière, le silencieux en titane soustrait plus de quatre kilos du poids du système d’échappement. Enfin, plusieurs modifications esthétiques, notamment la calandre BMW, les feux arrière, les tapis de sol et la climatisation automatique permettent au véhicule de se défaire de quatre autres kilos.

Teinte extérieure et caractéristiques de design exclusives.

La carrosserie de la BMW M4 CSL se pare d’une teinte métallisée exclusive Frozen Brooklyn Grey de série. Elle s’associe aux surfaces exposées en fibre de carbone et aux accents rouges pour créer une apparence visuelle expressive de pureté sportive. Les clients peuvent également spécifier leur nouvelle M4 CSL en finition unie Alpine White ou métallisée Sapphire Black.

 

La structure en fibre de carbone des composants de la carrosserie est visible dans différentes zones, y compris les deux encoches ciselées dans le capot. Les surfaces des empreintes – qui ne sont pas peintes dans la couleur de la carrosserie – sont également soulignées par des contours rouges. Des lignes d’accent rouges mettent l’accent sur les deux ailettes du toit PRFC de la nouvelle BMW M4 CSL, les contours de ses seuils latéraux, les badges de modèle noirs et les séparateurs PRFC et les inserts de rideau d’air spécifiques au modèle sur la jupe avant.

BMW Laserlight : phares jaunes et feux arrière innovants.

Les phares BMW Laserlight disponibles en option donnent un accent inédit à l’avant de la nouvelle BMW M4 CSL. Dans l’effet d’accueil déclenché au moment du déverrouillage des portières, et lorsque les feux de route et de croisement sont allumés, ces phares s’allument en jaune plutôt qu’en blanc, rappelant l’apparence des voitures de course GT performantes.

Les feux arrière à LED de la nouvelle BMW M4 CSL sont équipés de série d’une technologie qui fait ses débuts dans une voiture produite en série. Leurs couvercles en verre intègrent des fils de lumière entrelacés et complexes qui s’éclairent à l’aide de la technologie laser, apportant une structure vibrante à la surface des lumières. Il en résulte une signature lumineuse vraiment distinctive, reconnaissable de loin dans l’obscurité.

Moteur six cylindres en ligne au caractère axé sur la course.

L’unité de puissance spécifique au modèle de la BMW M4 CSL est basée sur le même moteur six cylindres en ligne à haut régime doté de la technologie M TwinPower Turbo que l’on retrouve à bord de la voiture de course BMW M4 GT3. Ses importantes réserves de performance ont permis une montée en puissance importante sans avoir à faire de concessions en termes de stabilité ou de durabilité. Ce gain de puissance s’appuie sur une augmentation de la pression de charge maximale des deux turbocompresseurs simple volute de 1,7 bar à 2,1 bar, ainsi que sur des ajustements spécifiques au modèle pour la gestion du moteur. Le moteur de la BMW M4 CSL développe un couple maximal de 650 Nm (479 lb-pi) entre 2750 et 5950 tr/min. Il délivre une puissance maximale de 405 kW/550 ch à 6250 tr/min.

La conception du moteur de 3,0 litres, directement inspirée du monde de la course, est résolument axée sur les hauts régimes et le développement maximal de la puissance. La structure fermée du carter de vilebrequin sans manchon contribue à le rendre extrêmement rigide, tandis que le vilebrequin léger forgé lui permet de gérer des niveaux de couple extrêmement élevés. Autre particularité spécifique aux modèles M : le cœur de culasse fabriqué à l’aide de techniques d’impression 3D.

 

Les systèmes de refroidissement et d’alimentation en huile sont conçus pour répondre aux défis particuliers posés par la conduite sur piste. Le système d’échappement à double sortie avec volets à commande électrique et silencieux arrière en titane léger génère en outre une note de moteur d’inspiration sportive et engageante créée spécialement pour la nouvelle BMW M4 CSL.

Le couple moteur est transmis aux roues arrière de la nouvelle BMW M4 CSL via une boîte de vitesses M Steptronic à huit rapports avec Drivelogic. Des fixations spécifiques au modèle pour le moteur et la transmission aident à traduire la puissance en performances dynamiques de manière exceptionnellement rapide et directe. La connexion plus ferme du moteur et de la boîte de vitesses à la structure de la voiture est clairement perceptible, surtout dans des situations de conduite plus difficiles.

Rigidité de caisse optimisée et technologie de châssis spécifique au modèle.

À l’instar du moteur de la nouvelle BMW M4 CSL, sa technologie de châssis bénéficie d’une série d’améliorations détaillées – adaptées aux caractéristiques de performance de l’unité de puissance. Ces modifications prennent également en compte la réduction substantielle du poids du véhicule et les améliorations spécifiques en matière de rigidité de la carrosserie, ce qui permet de combiner agilité de tenue de route, dynamisme et précision, des caractéristiques qui font la réputation des voitures BMW M.

Dans le compartiment moteur, une composition de barres de jambe de force avant entièrement développées à partir de zéro augmente la rigidité de la carrosserie de la nouvelle BMW M4 CSL. La géométrie des éléments en fonte d’aluminium entre les tours de jambe de force et l’avant a été adaptée avec précision à l’aide de modèles numériques aux forces exercées dans différentes situations de conduite.

La cinématique d’essieu réglée individuellement et les réglages de carrossage des roues, des amortisseurs, des ressorts auxiliaires et des barres antiroulis spécifiques au modèle optimisent la précision de la direction, la transmission des forces de commande latérales en virage, la réponse du ressort et de l’amortissement et l’emplacement des roues. La suspension spécifique au modèle s’accompagne d’une hauteur de caisse réduite de huit millimètres par rapport à la BMW M4 Competition Coupé. La liste des équipements de série de l’édition spéciale comprend également une suspension M adaptative avec amortisseurs à commande électronique, une direction M Servotronic électromécanique à rapport variable et des freins M en carbone-céramique. Une version M spécifique du système de freinage intégré offre au conducteur une excellente sensation de contrôle de la pédale, même en repoussant les limites dynamiques et dans des conditions de route défavorables.

M Traction Control optimisé pour la piste.

La fonction M Traction Control équipée de série avec réglage circuit spécifique au modèle permet au conducteur de définir des seuils d’intervention individuels pour la limitation du patinage des roues. Sur les surfaces sèches, les niveaux 1 à 5 du M Control Traction aident le conducteur à exécuter des dérapages contrôlés. Les crans 6 à 10 sont basés sur l’application développée pour les voitures de tourisme et tiennent compte des conditions de surface et de la température des pneus pour maximiser l’adhérence et la stabilité directionnelle.

Les jantes M forgées en alliage léger sont également de série dans un design exclusif à rayons transversaux (19 pouces sur l’essieu avant et 20 pouces sur l’arrière). Elles sont équipées de pneus haute performance spécialement mis au point pour l’édition spéciale aux formats 275/35 ZR19 (avant) et 285/30 ZR20 (arrière).

 

Équipement conçu pour fournir des sensations de course et une fonctionnalité au quotidien.

Les équipements spécifiques au modèle confèrent à la BMW M4 CSL un équilibre distinctif entre le purisme de la voiture de sport, la facilité d’utilisation au quotidien sans restriction et la substance premium exclusive. Les sièges baquets en carbone M pour le conducteur et le passager avant se distinguent par leur structure PRFC autoportante et le rejet ciblé des fonctions améliorant le confort. Ils présentent un angle de dossier fixe, des réglages avant/arrière réalisables manuellement, tandis que la hauteur du siège peut uniquement être réglée dans un atelier à l’aide d’une tringlerie à vis à trois étages. Les sièges baquets en carbone M disposent également d’appuie-tête amovibles et permettent l’intégration d’un système de ceinture à six points.

Le volant M Alcantara, le ciel de pavillon anthracite, les inserts esthétiques en fibre de carbone, les badges « CSL » sur les sièges, la console centrale et le panneau arrière, ainsi que les écrans spécifiques M contribuent également à parfaire l’habitacle pour un plaisir de conduite optimal. Les garnissages en cuir Merino avec fonctionnalités étendues et les ceintures de sécurité M sont également de série. Deux rangements de casque sont situés dans le compartiment arrière.

Le système de commande spécifique aux modèles M comprend le bouton M Setup pour accéder directement à de nombreux paramètres du véhicule et deux boutons M sur le volant pour stocker les configurations préférées. L’équipement de série comprend également le système M Drive Professional, avec M Drift Analyser et M Laptimer, ainsi que le bouton M Mode pour activer les réglages ROUTE, SPORT et PISTE.

Le BMW Live Cockpit Professional, également de série, comprend un ensemble d’affichages entièrement numériques composé d’un combiné d’instruments haute résolution avec diagonale d’écran de 12,3 pouces, implanté derrière le volant, et d’un écran de contrôle de 10,25 pouces. Parmi ses fonctions, on retrouve le système de navigation BMW Maps, le BMW Intelligent Personal Assistant, l’intégration de smartphone, la téléphonie avec recharge sans fil et une interface Wi-Fi. L’affichage tête haute BMW, avec éléments spécifiques M, et le BMW Drive Recorder peuvent être commandés en option.

La gamme d’équipements améliorant le confort et les systèmes d’aide à la conduite de la BMW M4 CSL se concentrent sur l’essentiel, conformément à son design léger et intelligent ainsi qu’à son concept de véhicule épuré. La spécification de série comprend la climatisation automatique, le Park Distance Control, l’avertisseur de risque de collision, l’avertissement de franchissement de ligne et l’indicateur de limitation de vitesse. La climatisation automatique à deux zones, une alarme et les systèmes Driving Assistant et Parking Assistant sont disponibles en option.

 

BMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSLBMW M4 CSL

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Kangoo VAN E-Tech 2022

Nouveau Renault Kangoo Van E-Tech Electric, pour ceux qui ne s’arrêtent jamais

 

Elu International Van Of The Year 2022, le nouvel utilitaire Renault Kangoo Van a su se renouveler avec son volume utile jusqu’à 3.9 m3, ses nombreux ADAS et son lot d’innovations, dont « Sésame ouvre-toi par Renault » offrant la meilleure ouverture latérale du marché avec 1,45 m.

10 ans après la première version électrique de Kangoo Van et ses 70 000 unités vendues, Renault reste le pionnier et le leader des véhicules électriques sur le marché européen grâce à une gamme complète de véhicules particuliers et utilitaires reconnus et adaptés à chaque besoin.

L’année 2022 marque le renouveau de la gamme utilitaire 100 % électrique avec comme fer de lance le Nouveau Renault Kangoo Van E-Tech Electric, bientôt rejoint par la nouvelle version 52 kWh de Master E-Tech Electric.

Disposant d’une autonomie record de 300 km (en cycle WLTP), cette version électrique ne fait aucun compromis sur le volume de chargement et les innovations de Kangoo Van thermique tout en apportant des solutions de mobilité flexibles qui le rendent aussi bien à l’aise dans les milieux urbains qu’en dehors. 

Renault revient en télévision avec une nouvelle campagne qui célèbre les professionnels.

Le film réalisé par Tom Kuntz, récompensé par le Director’s Guild Of America, ainsi que le directeur photographie Linus Sandgren oscarisé pour le film Lalaland, mêle transitions créatives et effets spéciaux pour nous plonger dans le quotidien intense d’un artisan couvreur. Le tout rythmé par la nuit Américaine de Georges Delerue.

La caméra suit tout au long de la journée le personnage principal qui bondit de chantier en chantier, dans des décors aussi variés qu’époustouflants : des toits de Paris au bord de mer en passant par la campagne et les quartiers d’affaires, pour finaliser ses chantiers.

Dans ce rythme effréné, le professionnel a besoin d’un véhicule à la hauteur de ses ambitions, un allié indéfectible « pour ceux qui ne s’arrêtent jamais » : Kangoo Van E-Tech Electric.

« Initié avec les campagnes de lancement de l’utilitaire Renault Kangoo Van « Open Sésame – Ouvre-toi » et de Trafic Van « Voyez les choses en grand », le nouveau territoire d’expression de la marque Renault pour les véhicules utilitaires prend tout son sens quand il s’agit de valoriser les professionnels et leur réussite.

Kangoo Van E-Tech Electric marque le début d’une nouvelle saga publicitaire sur les véhicules utilitaires électriques par Renault avec une qualité de réalisation exceptionnelle impliquant les meilleurs talents, et cela tout en conservant la cohérence musicale qui fait notre force d’impact sur tous les marchés » Sophie Jaguelin, directeur Expert Brand Content Renault.

Diffusée en TV comme en digital, la campagne internationale sera déployée dès le mois de juin en Europe, puis dans le reste du monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×