Par : Amiine A t-on encore besoin d’une période de rodage ? Oui, TOUTES les voitures ont encore besoin d’une période de rodage en début de carrière. En fait, le rodage consiste à faire fonctionner une voiture neuve ou des pièces neuves, en prenant des précautions, pour que les pièces s’adaptent parfaitement les unes aux autres, que ce soit le moteur ou toutes les autres pièces en mouvement. Le mythe du rodage en usine : le rodage au banc en usine représenterait une solution idéale, mais le processus industriel est lourd, il faudrait laisser tourner le moteur au banc beaucoup trop longtemps. Tous les moteurs neufs sortis de chaîne passent au banc ("le carrousel") mais ils ne font qu'une courbe de puissance de quelques minutes, pas de vrai rodage. Afin de correctement roder son moteur il faut respecter quelques règles essentielles. On considère que la période de rodage englobe habituellement les 5 000 à 6 000 premiers kilomètres, mais les 3 000 premiers d'entre eux sont d'une importance cruciale.
Jusqu'à 800/1000 kilomètres, il ne faudrait (idéalement) pas solliciter impunément le moteur en ne dépassant pas le cap des 3 000 tr/mn (au moins en évitant de dépasser la moitié de la limite maximale de «rotation» recommandée par le fabricant). Dans le livret du véhicule, vous retrouverez les différents régimes du moteur recommandés pour chacun des rapports, ne dépassez donc pas le cap de la moitié de ces régimes.
Si votre voiture est équipée d'une transmission manuelle, c'est en effet vous qui choisissez le moment pour effectuer les changements de vitesses. Il ne s'agit pas non plus de «chouchouter» votre véhicule, on peut, tout en conduisant en douceur, demeurer relativement ferme. Évitez les routes à circulation dense pour permettre à votre voiture de faire «ses exercices» : accélérations, décélérations, freinages et passages des vitesses. En montant les côtes, rétrogradez afin de faire forcer le moins possible le moteur, tout en respectant le régime prévu (ceci bien sûr, si votre voiture est équipée d'une transmission manuelle). Après chaque démarrage à froid, laissez tourner le moteur au ralenti, 1 ou 2 minutes (selon la température), le temps que l'huile circule bien dans le moteur et la température d'eau et d'huile montent doucement. ... "Ne tirez pas dedans à froid, quoi !" ... À partir de 800 à 1 000 km vous pouvez, lorsque le moteur a atteint sa température d'opération, c'est à dire environ 90°C à l'eau et 100°C à l'huile, accélérez plus vigoureusement afin de faire monter le régime un peu plus haut. Au fil de l'accumulation des kilomètres, vous augmenterez progressivement la vigueur des accélérations afin d'utiliser toute la gamme de régime. Vers 3 000 kilomètres, vous pouvez commencer à utiliser votre voiture de façon normale. Si vous avez à tirer une petite remorque, vous pouvez le faire. Rappelez-vous que le processus de rodage se poursuivra encore pour 2 000 à 3 000 kilomètres, mais à un rythme cette fois beaucoup moins accru. Pour simplifier, résumons les règles d'or du rodage :
- de 0 à 1000 km : Il s'agit d'éviter les régimes importants, les vitesses élevées et soutenues, (pas de coupures !).
- de 1000 à 2000 km : Conduite plus soutenue, avec quelques accélérations franches, mais de courte durée (ça c'est pour lui montrer qui est le patron !).
- de 2000 à 3000 km : Dans cette période, de rapides et bonnes accélérations et quelques pointes de vitesses, ne feront qu'améliorer la fin de rodage (on va voir ce qu'elle donne !).
- de 3000 à 10 000 km : Utilisation presque normale en évitant les longues périodes de pleine charge (on peut faire un run ou 2 ! ).
- > 10 000 : Ce n'est qu'après 10 000 km que votre voiture vous donnera pleine satisfaction et que vous pourrez utiliser le moteur en pleine charge pendant de longs trajets. Le moteur n'est pas le seul qui « vous sera reconnaissant » d'un bon rodage. On peut dire que tous les rouages d'entraînements, les amortisseurs, les freins et même les pneus retirent profit de bons soins témoignés en cette période. Il faudra donc aussi éviter les départs en trombe, les arrêts brusques, les virages serrés ou les changements rapides de vitesses (boîte manuelle) dans la mesure du possible. Un dernier conseil : Pendant le rodage ... et même après : Avant de couper le contact, laissez tourner le moteur pendant quelques secondes à la vitesse normale du ralenti, surtout les moteurs avec un turbo. En conclusion : Le rodage est primordial pour la vie d'un moteur neuf, il est déterminant pour sa longévité.    Si t'as aimer l'article veuillez cliquer sur le Cœur a droite, Merci                                                                                                              =========>