Jump to content

Aventador

Moderators
  • Content count

    11698
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    739

Aventador last won the day on September 29

Aventador had the most liked content!

Community Reputation

7085 Excellent

About Aventador

  • Rank
    Closer To The Road

Recent Profile Visitors

61920 profile views
  1. Aventador

    Peugeot 206 ou 306 ?

    Entièrement d'accord avec vous, les vendeurs honnêtes sont très rares de nos jours. La plupart des escrocs ( sauf quelques-uns seulement ) . Le souge est devenue nimporte quoi ! Récemment Clio Campus 2012 vendue 190 u ( pas du tout propre ) .
  2. Aventador

    News auto

    Citroen OLI Citroën oli [all-ë] est un manifeste qui prend la forme d’un concept surprenant fourmillant d’idées intelligentes pour bousculer le status quo. Une feuille de route pour une mobilité électrique, optimiste et fonctionnelle, afin d’améliorer le quotidien de tous dans un avenir proche. Autant dire que le Citroen OLI, est clairement la réponse direct au concept Dacia Manifesto, autant cette machine futuriste, qui reçoit en avant première le nouveau logo de la marque aux chevrons, met l’accent sur la future vision de la marque français. Doté d’une posture et d’une silhouette inhabituelles, Citroën oli s’affirme sans complexe en dégageant personnalité, productivité et positivité pour une emprunte similaire à celle d’un SUV compact de 4,20 m de long, 1,65 m de haut et 1,90 m de large. En tant qu’ « appareil électrique » utile , il peut s’intégrer naturellement et harmonieusement dans un écosystème électrique en créant un lien essentiel entre les panneaux solaires d’une maison (susceptibles de produire par intermittence un excédent d’énergie renvoyé au réseau), les besoins en électricité d’un consommateur en déplacement ou à la maison, (en cas de coupure de courant par exemple) et le réseau électrique. Équipé du dispositif intelligent « Vehicle to Grid » (V2G), oli peut non seulement stocker l’énergie excédentaire produite par des panneaux solaires de la maison pour la redistribuer aux fournisseurs d’énergie, mais aussi aider à résoudre des problèmes d’alimentation en cas de pic de demande ou de panne sur le réseau. De plus, grâce à son système « Vehicle to Load » (V2L), Citroën oli est la preuve qu’un véhicule peut servir de maison loin de chez soi, en vacances à la mer ou lors d’un week-end de camping en montagne. Avec sa batterie de 40 kWh et sa prise de courant de 3,6 kW (l’équivalent d’une prise domestique de 230 V 16 A), oli peut théoriquement alimenter un appareil électrique de 3 000 W pendant environ 12 heures. Le cadre caractéristique du pare-brise est recouvert d’un film « infrarouge », une nouvelle couleur signature très vive que Citroën utilisera en lien avec sa nouvelle identité de marque. Le contraste entre l’horizontale et la verticale est saisissant dans la conception ingénieuse des panneaux latéraux et des fenêtres. Suivant l’exemple d’AMI, les portes avant sont identiques de chaque côté, bien que montées différemment. Elles sont plus légères, quoique solides, et beaucoup plus faciles à fabriquer et assembler. La réduction de la complexité et la simplification de la construction permettent d’économiser 20 % du poids par porte par rapport à un bicorps familial standard Citroën Oli comprend moitié moins de composants, et la suppression du haut-parleur, du matériel d’insonorisation et du câblage électrique a permis de gagner environ 7 kg par porte. Plus simple à assembler, le panneau extérieur de la porte a été imaginé dans l’idée de maximiser l’espace de rangement à l’intérieur. Des courbes douces épousent les côtés du véhicule jusqu’en haut de la vitre latérale. La partie inférieure des grandes fenêtres horizontales est légèrement inclinée vers le sol afin d’atténuer les effets des rayons du soleil et, comme sur AMI, leur système d’ouverture à pantographe très simple d’utilisation permet une ventilation naturelle. Plus étroites, les portes arrière antagonistes sont dotées de vitres en verre verticales pour donner aux passagers plus de lumière et de visibilité. La forme différente des portes avant et arrière a également permis d’ajouter une prise d’air passive assurant la ventilation des passagers à l’arrière. Lorsque les portes sont ouvertes, l’accès au spacieux habitacle est large, dégagé et sans obstacle. Idéal lorsque le conducteur doit faire monter rapidement tous les membres de la famille. A l’extérieur, les modules d’éclairage avant et arrière sont, là encore, simples mais uniques : ils jouent également sur le contraste entre deux lignes horizontales et une section verticale. Ce trait de design deviendra la signature lumineuse distinctive de Citroën sur les futurs véhicules de série. Au lieu d’un tableau de bord complet avec de multiples écrans et ordinateurs dissimulés, oli est doté d’une seule barre en forme de tube qui s’étend sur toute la largeur du véhicule, sur laquelle sont intégrés, d’un côté, la colonne de direction et le volant, et au centre, un socle pour smartphone et cinq boutons pour le système de climatisation. Ainsi, la planche de bord d’oli ne compte que 34 pièces, alors que le tableau de bord et la console centrale d’une berline familiale compacte comparable en dénombre habituellement environ 75. Le tube comporte un rail électrifié sur lequel peuvent coulisser des prises USB pour y brancher des accessoires. Très astucieux pour alimenter des appareils ou brancher sa machine à café en attendant que les enfants sortent de l’école ! Deux bouches d’aération, l’une devant le conducteur, l’autre devant le passager, permettent de proposer un système de ventilation direct moins volumineux et ainsi d’améliorer l’efficience et de réduire le poids. Sur cette planche de bord s’étire le « sofa », composé d’Elastollan® (BASF), un espace de rangement en polyuréthane thermoplastique (TPU) recyclable imprimé en 3D orange vif, doté de « champignons » flexibles qui permettent de maintenir en place des objets, tels que tasses à café ou canettes de soda. Une grande économie d’espace Au lieu des imposants fauteuils qui bloquent la lumière et occupent toute la place dans l’habitacle, les sièges avant d’oli, sont peu encombrants et requièrent près de 80 % de pièces en moins que ceux d’un SUV équivalent (seulement 8 au lieu de 37). Les sièges avant orange vif sont constitués d’un solide cadre tubulaire sur lequel est assemblé un confortable coussin recouvert de textile en polyester 100 % recyclé et 100 % recyclable. Inspirés du mobilier de bureau, les dossiers innovants en maille, imprimés en 3D, comportent un appui-tête intégré et répondent parfaitement aux contraintes ergonomiques. Ils sont fins, très efficaces, confortables et rigides, et répondent parfaitement aux attentes. Co-imaginés avec BASF, ces sièges sont fabriqués à partir de polyuréthane thermoplastique (TPU) léger 100 % recyclable, recouvert d’un revêtement orange pour garantir une apparence et un toucher agréables. Les dossiers en maille contribuent à la sensation d’espace et de lumière à l’intérieur du véhicule, deux facteurs essentiels au confort et au bien-être des occupants.
  3. Aventador

    News auto

    Peugeot 2008 reçoit un nouveau moteur 1.0 Turbo La deuxième génération de la Peugeot 2008 sera produite en Argentine avec le moteur Fiat Pulse 1.0 Turbocompressé de 120 ch, rapport le média brésilien Quatro Rodas. En effet, la nouvelle génération de 2008 sera produite en Argentine et aura un nouveau bloc sous son capot. La marque au lion a décidé et la produira en Argentine au coté de la Peugeot 208, qui est fabriquée depuis un certain temps à ‘El Palomar’. Selon la même source, les ingénieurs de Stellantis travaillent déjà sur le développement du nouveau 2008. La nouvelle génération aura pour but principal de séduire les admirateurs du Volkswagen T-Cross. Ceci, grâce aux nouveautés importantes qu’il recevra sous son capot, qui lui permettront d’être plus compétitif. En revanche, le modèle proposera des motorisations différentes, puisque le système européen 1.2 PureTech ne sera pas présent dans la gamme commercialisée en Argentine. Le bloc qui viendra se poser sous son capot sera le nouveau 1.0 turbocompressé de 120 ch et 200 Nm de couple, que l’on retrouve dans la Fiat Pulse. La production du modèle en question commencera l’année prochaine ou en 2024, au plus tard. Par ailleurs, Peugeot a aussi l’intention de commercialiser une version entièrement électrique, qui pourrait arriver l’année prochaine. Dans tous les cas, l’idée est de réduire légèrement le coût final du véhicule par rapport au modèle européen. Les Peugeot 208 et 2008 bénéficient d’une nouvelle commande de boite de vitesses automatique pleine d’allure ! Respectivement leader en 2021 du marché Européen tous segments (VP + VU) et du segment B-SUV (VP + VU), les PEUGEOT 208 et 2008 sont désormais équipées d’une nouvelle commande de boîte de vitesses automatique épurée et pleine d’allure, plus ergonomique et d’un usage plus facile. Exit le levier protubérant : la nouvelle commande consiste en un élégant poussoir à impulsion parfaitement intégré à la console centrale.
  4. Aventador

    News auto

    Smart #1 : la bonne surprise 2022 Après 8 ans sans nouveauté à présenter, Smart sort de son chapeau un SUV urbain 100 % électrique surpuissant, doté d’une grosse batterie, à des tarifs somme toute hyper compétitifs ? En plus, il est premium nous-dit-on… Voyons cela, avec l’essai d’une version Premium 200 kW. Cela faisait presque 8 ans que Smart n’avait pas sorti de vrai nouveau modèle. Une éternité dans le monde automobile. L’année 2022 est donc celle d’une sorte de renaissance. Car la marque sort donc un tout nouveau modèle, et s’attaque de plus, avec le #1 (prononcez "hashtag one"), à un segment inconnu pour elle. En effet, avec 4,27 m de long et 1,64 m de haut, ce #1 est déjà, et de très loin le plus grand des véhicules commercialisé par Smart. Mais c’est aussi clairement un crossover. Un SUV urbain, concurrent, par exemple, des DS 3 E-Tense, Peugeot e-2008, Opel Mokka-e, ou encore Hyundai Kona électrique. Mais la marque le positionne en alternative premium. Alors ? Mieux fini ? Mieux équipé ? Plus puissant et performant que ses concurrents ? C’est ce que nous nous sommes attelés à vérifier lors de cet essai, au Portugal, dans la belle région de Lisbonne et Cascais. Avec 4,27 m de long et 1,64 m de haut, le #1 est en plein dans la catégorie des SUV urbains. Regardez comme le toit flottant est vraiment... flottant ! Il peut d'ailleurs être de couleur contrastée. Un style qui sort des sentiers battus Mais commençons par le style. Les habitués de Caradisiac le connaissent déjà, nous vous l’avions déjà fait découvrir en statique en avril 2022. Et c’est peu de dire qu’il ne ressemble à aucun autre, même s’il reprend des éléments de style vus ailleurs, sous forme d’hommage bien entendu. Ainsi, l’élément qui frappe le plus à la découverte de ce #1, c’est bien sûr son pavillon flottant, dont la couleur peut contraster avec celle de la carrosserie, qui semble complètement séparé du reste. Une casquette qui, dans sa partie arrière, évoque feue l’Opel Adam. Et les optiques avant, comme les feux arrière, reliés par un bandeau lumineux, c’est du typique Mercedes, y compris même dans la forme de ceux de la poupe, qui font très Mercedes EQA. La face avant propose une grande calandre décorative, et des optique ici Matrix LED, reliées par un bandeau lumineux. Et ça fait très Mercedes (ou Kia !). A l'arrière, des surfaces très lisses, et des feux, eux aussi reliés par un bandeau lumineux. Et ça fait très Mercedes (bis). Pas si étonnant que cela, quand on apprend que le design extérieur, comme intérieur, est signé des bureaux européens de style de la marque à l’étoile. Par contre, pour ce qui est de la technique (plateforme, moteurs, batterie et trains roulants), cette nouveauté est chinoise. En effet, elle est codéveloppée à 50/50 par Mercedes, et le constructeur chinois Geely, qui sont associés depuis 2020 dans une coentreprise distincte de celle qui s’occupe des "anciens" modèles Smart, les Fortwo et Forfour. Fermons la parenthèse pour revenir à ce style si particulier. A contre-courant de la tendance, il est très lisse, sans aspérité aucune. Un vrai galet poli par l’océan. On notera malgré tout une calandre de belle taille, inutile concrètement et uniquement là pour l’esthétique, vu qu’aucun moteur thermique ne se logera jamais sous le capot avant. Elle est encadrée d’entrées d’air factices. Le profil laisse à voir des poignées de porte affleurantes, qui ne se déploient qu’à l’approche de la clé (ou du smartphone appairé à l’auto) et vous rappellent que Smart est bien la marque de votre voiture (voir portfolio). Le gros logo de celle-ci est incrusté dans les montants arrière du toit flottant. Les arches de roues sont en plastique brut et en bas des portières, des protections sont présentes. Enfin les jantes 19 pouces de notre modèle d’essai en finition Premium sont très typées "aéro" Le profil arbore des arches de roues en plastique brut, de grandes jantes de 19 pouce (en série), des poignées de portes affleurantes. La partie arrière est tout aussi lisse, mais plus bulbeuse, et le bouclier arbore en partie basse un simili ski de protection. L’ensemble est inimitable. On aime ou on déteste, mais clairement, c’est original, et ça se démarque du reste de la production automobile. Dans la circulation, on se fait remarquer, d’autant plus avec la livrée gris mat de notre modèle. Un habitacle sympa et très bien fini Et si l’extérieur se démarque, l’habitacle est lui aussi loin d’être classique. On retrouve une planche de bord traitée de façon très horizontale, avec des inserts de couleur (ou imitation aluminium). Devant le conducteur, un petit écran numérique de 9 pouces qui affichent toutes les informations de conduite, mais matérialise aussi les véhicules environnant, faisant la différence, comme sur les Tesla, entre voitures, camions, ou moto. Au sommet de la console centrale, flottante et réservant un bel espace de rangement en dessous, et trois espaces fermés au-dessus, trône un bel écran tactile de 12,8 pouces. Il embarque un tout nouveau système multimédia, très réactif, mais qui présentait encore quelques bugs sur nos modèles d’essai (des préséries). L'habitacle est moderne mais sans excès, les placages sont différents selon la finition, tout comme la sellerie. Et la qualité de finition est presque digne de Mercedes , et donc mérite le qualificatif de premium. Le toit panoramique est de série sur toutes les finitions, tout comme le grand écran de 12,8 pouces. Pour égayer l’expérience client, ce système présente un avatar en forme de renard, qui réagit à la commande vocale "Hello Smart", et peut contrôler de nombreuses fonctions, que vous lui indiquerez en "langage naturel". C’est ludique, certes, mais on aurait, comme souvent, préféré des commandes de climatisation physiques. En gros, comme les Tesla, cette #1 est un peu une voiture de geek. En tout cas, la qualité des assemblages est remarquable, et celle des matériaux est étonnante. On n’est peut-être pas au niveau d’une Mercedes ou d’une BMW, mais les plastiques sont pour la plupart moussés, y compris sur les contreportes (avant comme arrière), un insert lui aussi moelleux a été intelligemment disposé à l’endroit où repose habituellement le genou, de chaque côté de la console. Alors en effet, cette nouveauté revendiquée premium possède un habitacle qui en a la plupart des caractéristiques, y compris l’équipement (voir en page dédiée). Il est en tout cas mieux réalisé que ceux des concurrents plus généralistes, Peugeot 2008, Hyundai Kona, Kia Niro, etc. Des passagers choyés, des bagages un peu moins Les passagers arrières disposent pour leur part d’un espace convenable, que ce soit au niveau des genoux, de la tête ou des épaules. Ils peuvent aussi profiter d’un dossier de banquette inclinable. Cette dernière est coulissante sur 13 cm, permettant de faire varier le volume de coffre, et de privilégier soit les bagages, soit les passagers. Lorsqu’elle est reculée à fond, le volume de la soute est de 323 litres pour la finition d’entrée de gamme Pro+, 313 litres pour les autres (présence du caisson de basse du système Beats audio). Il faut ajouter, pour ne rien oublier, les 15 litres du petit espace situé sous le capot avant. C'est peut-être un peu juste, en rapport au gabarit. Les passagers disposent d'un bel espace, et la banquette est coulissante sur 13 cm, et son dossier est inclinable. Le volume banquette avancée et celui banquette rabattue n’a pas été communiqué. Mais on doit avoisiner les 400 litres. C’est à peu près ce que propose un 2008 ou un Renault Captur. Mais une partie de ce volume se trouve sous le plancher. Et un C3 Aircross offre jusqu'à 520 litres banquette avancée. En tout cas les aspects pratiques n'ont pas été oubliés, avec des rangements nombreux et volumineux (boîte à gant de bonne taille, bacs de portières généreux, rangements dans la console centrale, prises USB C pour charger ses appareils, etc.). Des moteurs puissants, une batterie généreuse en kWh Techniquement, le #1 embarque un moteur de 200 kW, soit 272 ch (et 343 Nm de couple), ce qui est une puissance ultra confortable, quand on compare à celle des modèles existants (136 ch pour un e-2008 ou un Mokka-e, 136 ou 204 ch pour les coréens, 156 ch pour un DS 3), une batterie de 66 kWh de capacité, qui offre une autonomie variable selon les finitions. C’est 420 km pour l’entrée de gamme Pro+, mais 440 km pour la finition Premium et la finition de lancement Launch Edition, qui bénéficie d’une pompe à chaleur en série. La batterie de 66 kWh se recharge en moins de 30 minutes de 10 à 80 % sur borne rapide. Le chargeur intégré est de 7,4 kW en version de base, et 22 kW sur les autres, ce qui est excellent. Enfin pour la finition Brabus, c’est 400 km seulement. La raison ? Cette finition est bien plus puissante ! Elle embarque un deuxième moteur de 115 kW sur l’essieu avant, ce qui en fait un 4x4, pour une puissance cumulée de 315 kW, soit 428 ch (et 543 Nm). Ses performances sont bien sûr bien supérieures, avec un 0 à 100 km/h réalisé en 3,9 secondes, contre 6,7 s. aux versions 200 kW. La vitesse maxi est limitée à 180 km/h pour tout le monde. Volvo aurait-il fait des émules ? Par comparaison, un 2008 électrique réalise le 0 à 100 en 9 s. et plafonne à 150 km/h, pour pas beaucoup moins cher... Un Kona electrique 204 ch, c'est 7,9 s. et 167 km/h, pour plus cher ! Enfin parlons recharge. L’entrée de gamme possède un chargeur embarqué de 7,4 kW AC (charge de 10 à 80 % en 7,5 h), et les autres d’un chargeur costaud de 22 kW (charge 10 à 80 % en 3h). Sur borne rapide DC, tout le monde peut monter à 150 kw, ce qui permet de récupérer 80 % de batterie (en partant de 10 % toujours) en moins de 30 minutes. La version Premium de 200 kW s’annonçant comme celle qui sera la plus vendue, c’est celle que nous avons choisi de prendre en main, sur les belles routes portugaises de la région de Lisbonne, en passant par Sintra et Cascais.
  5. Aventador

    News auto

    Xev Yoyo, une Citroën Ami de grand luxe Quadricycle lourd du même genre que la Citroën Ami et le Renault Twizy, la Xev Yoyo vise le haut de gamme avec une présentation soignée et un habitacle climatisé. Elle démarre à 15 890€. Le marché des quadricycles lourds électriques compte actuellement deux références : le vieillissant Renault Twizy tout d'abord, modèle lancé en 2011 et disponible avec ou sans permis de conduire dans deux versions distinctes. Mais surtout la Citroën Ami, ce petit engin de mobilité urbaine sans permis de conduire qui rencontre un franc succès dans les villes de France et d'Europe. D'ici quelques jours, la nouvelle division « Mobilize » de Renault lèvera le voile sur la version de série du concept-car EZ-1 présenté en 2021, appelée à remplacer le Twizy dès l'année prochaine. Le style de la Xev Yoyo s'approche de celui d'une vraie micro-citadine. Elle mesure 2,53 mètres de long, c'est à dire 16 centimètres de moins qu'une Smart ForTwo Mais il faudra également compter sur de nouveaux acteurs comme Xev, une entreprise italo-chinoise qui lance chez nous la Yoyo. Avec son design léché évoquant quasiment l'univers des vraies voitures, cette Yoyo rappelle un peu la Toyota iQ ou d'autres micro-citadines récentes. Elle s'inscrit pourtant bien dans la catégorie des quadricycles lourds, ce qui explique sa masse limitée à 450 kilos sans les batteries et son poids maximal autorisé de 850 kilos sur la balance. Stricte deux places, la Yoyo peut atteindre 75 km/h en mode Eco ou même 90 km/h en mode S, grâce à un moteur électrique générant 20 chevaux en puissance maximale. Mais comme la Citroën Ami, la Renault Twizy ou les voitures sans permis répondant aussi à la réglementation des quadricycles lourds, elle n'aura pas le droit d'aller sur l'autoroute ou les voies à accès réglementé. Grâce à ses batteries de 10,3 kW, elle peut tout de même parcourir jusqu'à 120 kilomètres à condition d'utiliser le mode Eco (ou jusqu'à 150 kilomètres en ville). Elle se recharge sur prise domestique en environ quatre heures (ou sur câble T2 plus rapidement en option) et peut également remplacer ses batteries amovibles (en trois parties) pour gagner du temps (uniquement dans les flottes automobiles). Climatisation, écran tactile de 10 pouces connecté, vitres électriques, chauffage, c'est le grand luxe ! Chère comme une voiture sans permis Contrairement à la Renault Twizy, la Xev Yoyo profite d'un habitacle entièrement fermé. Et elle va bien plus loin que la Citroën Ami dans le luxe et l'équipement : outre un chauffage et une climatisation, elle s'équipe d'un écran tactile de 7 pouces compatible Bluetooth, de vitres et de rétroviseurs électriques. En version « Premium », elle reçoit même un écran tactile de 10 pouces connecté et des jantes de 15 pouces. Mais tout cela n'est évidemment pas gratuit : la Xev Yoyo se négociera à partir de 15 890€. C'est le double de la Citroën Ami débutant à 7 790€ incapable de dépasser les 45 km/h, mais aussi 2 590€ de plus que le Renault Twizy dans sa version 80 (il faut pour rappel retrancher un bonus écologique de 900€). Avec un prix similaire à celui d'un véhicule sans permis classique et ce très bon niveau d'équipement, il y a sans doute de quoi séduire les adeptes de mobilité urbaine. A noter que la marque compte déjà 20 concessionnaires en France. La Xev Yoyo va-t-elle devenir incontournable dans nos centres-villes ?
  6. Aventador

    News auto

    Présentation – Ferrari SP51 : un roadster unique ! Après les Ferrari Omologata, Ferrari BR20, Ferrari SP48 Unica, Ferrari annonce la création d’un autre modèle unique : la Ferrari SP51. Basé sur la Ferrari 812 GTS, ce roadster est doté d’un design original imaginé par les ateliers du Styling Centre de Ferrari. Chez Ferrari, le programme « projets spéciaux » permet de concevoir des Ferrari uniques (appelées aussi One-Off) selon les désirs et les exigences d’un client particulier. Le client peut alors disposer d’un modèle d’exception affichant un design exclusif. C’est le cas de la dernière Ferrari, la Ferrari SP51, un roadster qui vient de sortir des ateliers du Styling Centre de Ferrari dirigé par Flavio Manzoni. La Ferrari 812 GTS prête sa base et son moteur V12 à cette Ferrari SP51 produite à l’unité pour un riche collectionneur basé à Taïwan. Reprenant une base de Ferrari 812 GTS ainsi que son moteur V12 placé à l’avant, cet exemplaire unique est une véritable œuvre d’art et aucune pièce de carrosserie n’est commune à la 812 GTS. D’autres éléments ont bénéficié d’un traitement particulier comme les jantes au design spécifique ou les phares qui ont été retravaillés afin de donner un regard exclusif à ce modèle. Plus de toit pour cette auto qui se veut un véritable roadster et une véritable invitation au voyage. Même s’il n’est pas sûr que son propriétaire, grand collectionneur des autos au cheval cabré, roule beaucoup avec cette véritable oeuvre d'art. En haut la Ferrari SP51, en bas la Ferrari 812 GTS. On se rend compte des importantes modifications apportées au modèle de série pour créer la Ferrari SP51 comme cet arceau en carbone qui est un beau clin d'oeil aux prototypes Ferrari des années soixante, Ferrari 250 LM par exemple. L’aérodynamique de ce véhicule est particulièrement soignée. La voiture a eu droit à des simulations CFD (Computational Fluid Dynamics), un passage en soufflerie et des essais dynamiques. Ceci afin de garantir dans l’habitacle un confort exceptionnel et d’égaler le confort acoustique de la 812 GTS lorsque l’on circule toit ouvert. Afin de rendre plus exclusive encore cette Ferrari SP51, la marque au cheval cabré a fait une utilisation importante de fibres de carbone brut à l’extérieur comme à l’intérieur du véhicule. La peinture « Rosso Passionale » de la carrosserie ainsi que les bandes bleues et blanches sont inspirées des couleurs de la Ferrari 410 S de 1955. Le tarif d’un tel véhicule est tenu secret par Ferrari. Il doit être très élevé compte tenu de l’exclusivité du modèle et du travail demandé pour sa réalisation (deux ans en moyenne). Si le tableau de bord est celui de la 812 GTS, le traitement l’habitacle a fait l’objet d’un soin particulier, fruit d’un long travail de création auquel le client a pu prendre part à chaque étape. L’équipe dirigée par Flavio Manzoni a voulu reprendre la teinte « Rosso Passionale » de la carrosserie, créée sur mesure pour l’occasion, comme couleur dominante de la sellerie en Alcantara. Les éléments de l’habitacle sont rehaussés d’une bande bleue et blanche comme celle qui orne la carrosserie, cette « ornementation » ainsi que les surpiqûres du volant créant une continuité entre l’extérieur et l’intérieur du véhicule. On a tout de suite envie de se glisser dans les beaux baquets de la Ferrari SP51 et d’entendre rugir le bloc V12 de la belle. Mais, hélas, ça ne sera pas pour cette fois.
  7. Aventador

    News auto

    Nouvelles Opel Astra GSe et Astra Sports Tourer GSe : 225ch en hybride rechargeable ! GSe, le retour ! Après avoir annoncé qu’Opel allait faire revivre le sigle GSe, sous-marque signant les modèles dynamiques et électrifiés, la marque au Blitz publie aujourd’hui les informations et images des premiers modèles GSe : les nouvelles Opel Astra GSe et Opel Astra Sports Tourer GSe. Hybrides rechargeables disponibles en break Sports Tourer et en cinq-portes, ces nouveautés offriront un équilibre optimal entre confort de conduite et comportement orienté vers la performance, le tout combiné à une conscience environnementale marquée. « Les nouvelles Astra GSe et Astra Sports Tourer GSe sont les voitures idéales pour lancer notre nouvelle sous-marque dynamique, en parfaite adéquation avec notre stratégie visant à devenir une marque 100% électrique d’ici 2028 », déclare Florian Huettl, CEO d’Opel. Avec une puissance système de 165 kW/225 ch et un couple maximal de 360 Nm (consommations mixtes WLTP : 1,2-1,1 l/100 km, émissions de CO2 26-25 g/km ; chiffres en cours d’homologation), les nouvelles Astra GSe et Astra Sports Tourer GSe rivalisent avec les meilleures de leurs catégories tant en termes d’accélérations, de reprises que pour la vitesse maximale. Par rapport aux autres modèles Astra, le comportement dynamique de ces GSe se montre encore plus agile et précis : la direction, la suspension et les freins répondent immédiatement et de manière prévisible à chaque action du conducteur. Le constructeur allemand a obtenu cette qualité de comportement, nettement plus orientée vers la performance, en dotant ces nouvelles Opel Astra GSe d’un châssis spécifique, abaissé de 10 millimètres. Les nouvelles venues offrent une stabilité supérieure dans les virages, au freinage et, comme toutes les Opel, à grande vitesse sur Autobahn. Le calibrage sportif de la direction est spécifique à la GSe, tandis que les ressorts de suspensions avant et arrière disposent de lois spécialement adaptées à une conduite dynamique, sans pour autant négliger le confort. Les amortisseurs sont dotés de la fonction FSD (Frequency Selective Damping), qui permet d’obtenir des caractéristiques d’amortissement différentes à haute fréquence (contrôle de la suspension) et à basse fréquence (contrôle de la caisse). Les réglages de l’ESP sont également spécifiques aux modèles GSe, avec un seuil d’activation retardé pour s’adapter à une conduite dynamique. Irrésistible : ligne affirmée et épurée, avec des éléments spécifiques aux GSe L’Opel Astra de nouvelle génération est une interprétation affirmée et épurée du style de la marque ; les éléments spécifiques à la GSe lui donnent un look encore plus fort. A l’extérieur, le design des jantes en alliage léger de 18 pouces – inspirées du concept Manta GSe 100% électrique – le bouclier et le masque avant spécifiques ainsi que l’emblème GSe sur le hayon, ne laissent aucun doute sur le caractère dynamique du modèle. A l’intérieur, les ambitions sportives sont soulignées par les sièges avant performance habillés d’Alcantara. S’ils sont réservés à la GSe, ils viennent aussi rappeler tout le savoir-faire qu’Opel a accumulé depuis longtemps en matière de qualité ergonomique des sièges. Cette qualité d’assise, reconnue par la certification AGR, est particulièrement remarquable dans la catégorie des compactes où figure l’Astra. Le label Opel « GSe » était jusque-là l’abréviation de « Grand Sport Einspritzung » (injection Grand Sport), comme c’était le cas pour les Opel Commodore GS/E ou Monza GSE. GSe est désormais la sous-marque sportive haut de gamme d’Opel, signifiant dorénavant « Grand Sport électrique ». En mariant le plaisir de conduire à la mobilité sans émissions locales, les modèles Opel GSe redéfinissent la notion de performance automobile.
  8. Aventador

    Sonic Chevrolet 1.6ess

    Salam, Lorsqu'on s'adresse aux gens il y'a des manières : Bonjour, SVP, Merci, Salam.. Bref, j'ai rectifier ton topic !! Je vous invite à lire le règlement du forum ainsi que de faire une recherche avant d'ouvrir des sujets à titre d'exemple y'a plein de sujet qui traitent déjà de la Sonic  Lee feng
  9. Aventador

    News auto

    Citroën dévoile son nouveau logo et sa nouvelle identité de Marque Citroën dévoile aujourd’hui une nouvelle identité de Marque et un nouveau logo, marquant le début d’une nouvelle ère moderne, rassembleuse et passionnante pour la marque née il y a 103 ans. Avec cette nouvelle identité, Citroën illustre sa volonté d’accélérer sa mission vers une mobilité électrique abordable et d’étendre les valeurs d’accessibilité, d’audace et de bien-être des clients qui sont au cœur de ses gènes. Le nouveau logo est une réinterprétation du logo originel, autrefois adopté par le fondateur André Citroën et inspiré par le succès de sa première entreprise de métallurgie qui produisait des systèmes d’engrenages en forme de chevrons. La référence familière et technique des « deux chevrons » est restée depuis lors au cœur de l’identité de Citroën. L’élégant nouvel emblème, qui marque la transition et l’évolution de la marque vers une nouvelle ère, sera présenté à la fin du mois de septembre sur un concept-car qui représente un véritable manifeste pour la Marque. Il sera ensuite décliné progressivement sur les futurs véhicules de série et concepts Citroën à partir de la mi-2023. L’ovale vertical proéminent et mis en valeur entrainera une nouvelle direction dans le langage du design. Plus visible, il devient un élément de signature immédiatement reconnaissable de tous les modèles Citroën. Ce nouveau logo fait partie d’une nouvelle identité de marque appliquée sur tous les supports physiques et digitaux et s’accompagne d’une nouvelle signature de marque prometteuse « Nothing moves us like Citroën ». Vincent Cobée, Directeur Général de Citroën, déclare : « Le moment est venu pour Citroën d’adopter un nouveau ton, plus moderne et contemporain. Notre nouvelle identité symbolise le progrès : en transportant nos clients à la fois physiquement dans des véhicules avant-gardistes mais aussi sur un registre émotionnel en veillant à ce que l’ensemble de leur expérience — notamment à la transition vers l’électrique — soit plus accessible, plus confortable et plus agréable. Notre tradition d’inspirer les consommateurs avec des véhicules audacieux nous guide vers une approche différente et plus accueillante de la mobilité familiale de demain. Nous sommes convaincus que tous nos clients passés, présents et futurs conviendront que « Nothing moves us like Citroën. » 1. NOUVEAU LOGO MAIS FAMILIER L’élément central de la nouvelle identité de la Marque est l’évolution du symbole des « deux chevrons » de Citroën, célèbre dans le monde entier. Il s’agit de la dixième refonte importante du logo Citroën depuis la création de la société en 1919, avec des chevrons plus larges et plus proéminents, contrastés et entourés d’un cadre ovale vertical plus doux. Tournant décisif, ce logo ovale vertical plus saillant entrainera une nouvelle direction dans le langage du design produit, le badge proéminent devenant un élément de signature immédiatement reconnaissable de tous les modèles Citroën. En complément, sur tous les supports de communication et dans les points de contacts physiques de la Marque, il se révèle plus moderne, graphique, et adapté aux nouveaux supports de communication digitaux. Alexandre Revert, Global Brand Designer, déclare : « Alors que nous cherchions à clarifier notre orientation future, il nous a semblé logique de revenir graphiquement au premier logo d’André Citroën qui représentait la promesse authentique d’une mobilité abordable et innovante pour tous. Le passage progressif à une signature de marque plus proéminente et plus visible est une évolution significative, bien que subtile, où la précision des chevrons techniques et fonctionnels forme un contraste avec la chaleur et la douceur presque humaine de l’ovale qui les enveloppe. » 2.DES SUPPORTS DE COMMUNICATION PENSES POUR PLUS DE CLARTE ET SERENITE Le nouveau logo ovale vertical s’accompagne d’un programme d’identité de Marque innovant et complet. L’un des principaux objectifs était d’incorporer des éléments inspirés de marques plus personnelles hors du secteur automobile, comme les cosmétiques et les vêtements, afin de véhiculer une expression plus chaleureuse de la marque dans tous les environnements. À titre d’exemple, la nouvelle identité a été pensée avec une interface utilisateur épurée et simplifiée, offrant aux clients un sentiment accru de sérénité pour l’ensemble de leur parcours numérique avec Citroën, de leur salon au showroom. Un soin particulier a été apporté au design afin de s’assurer que l’expérience numérique réponde aux attentes des nouveaux clients en matière d’ergonomie et d’esthétique (notamment en proposant une option « mode sombre ») et qu’elle réponde pleinement aux besoins et exigences rigoureux de la vente en ligne. En outre, un nouveau langage animatique est en cours de développement pour intégrer la nouvelle identité dans tous les points de contact numériques, tant à l’intérieur sur tous les écrans du véhicule, qu’à l’extérieur dans l’application My Citroën App, offrant ainsi aux clients une expérience Citroën enrichie et cohérente. La nouvelle identité se déploiera également pour englober tous les points de contact avec Citroën, de la boutique, les produits dérivés, la documentation de bord jusqu’à la signalétique des bureaux et des concessions de la marque. Cette nouvelle signalétique du réseau efficace sera plus légère et économe en énergie, et ne comportera pas de chrome afin d’accroître sa recyclabilité. Le concept d’intérieur confortable et familier des points de vente, « La Maison Citroën », sera progressivement mis à la nouvelle identité, puisqu’il n’a cessé de démontrer sa popularité depuis son lancement. Une palette de couleurs fraîche et simplifiée et un nouveau lettrage viendront compléter le logo et renforcer la nouvelle identité de la marque. Tandis que le blanc et le gris forment une base exprimant sérénité et facilité, deux autres couleurs emblématiques ponctueront en contraste des détails et des zones spécifiques. Inspiré d’une couleur qui a fait date pour Citroën, utilisée sur des voitures emblématiques tout au long de son histoire, notamment la 2CV et la DS, l’apaisant bleu Monte Carlo fera prochainement un retour attendu dans la gamme, tout en agrémentant certains détails de l’identité de la marque sur les supports physiques, imprimés et numériques ou dans le réseau de distribution. En outre, un Infrarouge plus énergique et distinctif remplacera le rouge actuellement utilisé pour ajouter un équilibre et un contraste dynamique sur tous les supports. 3.UNE SIGNATURE DE MARQUE AMBITIEUSE L’évolution du logo et de l’identité visuelle de Citroën s’associent à la signature « Nothing moves us like Citroën » pour souligner la révolution à venir dans l’approche de la marque en matière de solutions de mobilité accessibles, ainsi que son engagement en faveur de services responsables, sereins et durables. La première preuve physique de cette évolution d’identité se manifestera sur un concept car électrique familial, qui portera la nouvelle identité et sera révélé par Citroën à la fin du mois de septembre. Laurent Barria, Directeur Marketing et Communication Citroën, déclare : « En renouant avec nos racines et en réinterprétant notre identité de façon moderne, nous envoyons un message clair : rester fidèle à l’esprit de Citroën, en bousculant le status quo. Portés par notre mission de créer des solutions audacieuses qui rendent la mobilité électrique plus accessible, nous continuons à regarder les choses différemment et nous sommes déterminés à prouver à nos clients et à nous-mêmes que rien ni personne ne nous transporte comme Citroën. Grâce à cette nouvelle identité, nous étendons aujourd’hui le bien-être ressenti à l’intérieur de la voiture à l’extérieur de celle-ci, tout au long du parcours que les clients effectuent avec nous. » La nouvelle signature de la marque — « Nothing moves us like Citroën » — sera utilisée progressivement pour toutes les communications et les événements de Citroën. Développée par l’équipe de design Citroën, la nouvelle identité de la Marque a bénéficié des moyens et de l’expertise du Stellantis Design Studio, l’agence de Global Brand Design de Stellantis dédiée au service de clients internes et externes.
  10. Aventador

    LA NOUVELLE PEUGEOT 208

    Nouvelle Peugeot 208 2023 100% électrique : plus de puissance et jusqu’a 400 km d’autonomie Après une première optimisation fin 2021, qui avait augmenté son autonomie de 6,5% (+22 km), la PEUGEOT e-208 bénéficiera en 2023 d’une évolution technologique majeure, intégrant la motorisation de la nouvelle PEUGEOT e-308 : la puissance maximale progresse de 15%, passant de 100 kW/136 ch à 115 kW/156 ch, tandis qu’un gros travail sur l’efficience fait passer la consommation d’énergie moyenne à 12 kWh seulement, permettant à l’autonomie de faire un bond de 10.5%, soit 38 km, et d’atteindre jusqu’à 400 km. Des améliorations très significatives pour le plaisir, le budget et le quotidien des utilisateurs ! La PEUGEOT e-208, version 100% électrique de la 208, séduit à la fois par son allure, l’excellence de ses équipements et le plaisir de conduite délivré par sa technologie électrique aussi bien que par son PEUGEOT i-cockpit® au volant compact, gage de sensations directes et d’une maniabilité hors pair. Ses nombreuses qualités en font un énorme succès auprès des clients : près de 110 000 exemplaires ont été produits depuis son lancement en 2019, mais surtout, la PEUGEOT e-208 est en tête des ventes du segment B électrique en Europe depuis le début de l’année 2022 et, sur la même période, à la 1ère place tous segments confondus des véhicules électriques vendus en France. Jusqu’à 400 km d’autonomie grâce à des évolutions technologiques majeures En 2023, la PEUGEOT e-208 adoptera la nouvelle chaine de traction de la PEUGEOT e-308. Elle proposera alors jusqu’à 38 km et 10,5% d’autonomie supplémentaire, permettant d’atteindre jusqu’à 400 km sur le cycle WLTP (homologation en cours). La nouvelle version de la PEUGEOT e-208 100% électrique disposera : • d’un nouveau moteur d’une puissance de 115 kW/156 ch, soit 15 kW/20 ch supplémentaires et d’un couple de 260 Nm disponible dès 0 km/h pour une réactivité immédiate. Le plaisir de conduire est encore accru, un plaisir sans vibration, sans bruit, sans passage de vitesse, sans odeur et sans émission de CO2. • d’une nouvelle batterie haute tension, plus efficiente, d’une capacité brute de 51 kWh (48,1 kWh utile) et fonctionnant sous 400 Volts. L’efficience a été au centre des préoccupations des concepteurs de cette nouvelle chaîne cinématique et de la PEUGEOT e-208, puisque l’ensemble de ces évolutions permet de viser des consommations d’énergie moyennes remarquablement basses, de l’ordre de 12 kWh pour 100 km. Tous les gains résultant de la première optimisation de 2021 sont préservés A la fin de l’année 2021, la PEUGEOT e-208 avait déjà bénéficié d’une première évolution technologique visant à accroître son efficience, qui lui permettait d’offrir jusqu’à 362 km d’autonomie WLTP – un gain de 22 km par rapport à la toute première version sortie en fin 2019. Depuis son lancement et grâce à ces deux évolutions successives, c’est 17,65% d’autonomie en plus qu’offre la PEUGEOT e-208 et baisse de 15% de la consommation d’énergie ! Le 1er stade d’optimisation comprenait une série de mesures, bien entendu toujours présentes dans la nouvelle e-208 : • Une pompe à chaleur couplée à un capteur d’hygrométrie installé en haut du pare-brise maximise l’efficacité énergétique du chauffage et de la climatisation. Les informations transmises par le capteur permettent de piloter plus finement la recirculation d’air dans l’habitacle et, in fine, de préserver la quantité de l’énergie contenue dans la batterie dans les phases de montée et de maintien en température à l’intérieur du véhicule. • Une monte pneumatique en classe « A+ » en 16 pouces qui minimise les pertes d’énergies par frottement. • Un rapport de démultiplication du réducteur, qui augmente l’autonomie sur les roulages de types route et autoroute. L’efficacité de cette première évolution se fait surtout ressentir lorsque les températures extérieures sont basses. Mais au-delà des gains substantiels en autonomie sur le cycle WLTP, il faut souligner d’importants bénéfices en usage réel client, de l’ordre de 40 km en condition de circulation urbaine à des températures proches de 0° C. Facilités à l’achat et en usage quotidien Deux types de chargeurs embarqués sont disponibles sur la PEUGEOT e-208, répondant à tous les usages et toutes les solutions de recharge : de série, un chargeur monophasé de 7,4 kW et, en option, un chargeur triphasé de 11 kW. En outre, la PEUGEOT e-208 accepte la charge rapide : depuis une borne publique de 100kW, il est possible de passer de 20% à 80% de charge en moins de 25 mn. Grâce à un bouton poussoir situé sur la console centrale, le conducteur a la possibilité de sélectionner l’un des trois modes de conduite disponibles (ECO, NORMAL et SPORT) permettant d’accroître l’autonomie ou la performance. Via le mode « BRAKE » activé au moyen d’un autre bouton placé sur la ligne de commande de la boîte de vitesses, l’usager peut aussi augmenter la récupération d’énergie tout en accentuant la décélération au lâcher de la pédale d’accélérateur. Selon les pays de commercialisation, la nouvelle PEUGEOT e-208 peut être achetée sur le site de vente en ligne de la Marque, permettant un achat 100% digital (« Selling On line ») entièrement sécurisé. Le client a la possibilité d’acquérir son véhicule neuf, de faire reprendre son ancien véhicule et de financer son véhicule neuf depuis son smartphone, sa tablette ou son PC. Chaque client a la liberté de choisir de se faire livrer son véhicule à son domicile gratuitement. Une gamme de services est proposée afin de faciliter la vie des clients au quotidien : • L’application sur smartphone MyPeugeot permet de dialoguer avec son véhicule et de programmer une charge à distance ou de lancer un pré-conditionnement thermique à distance. • L’application sur smartphone Free2Move eSolutions permet de programmer son parcours, notamment en prévoyant les étapes de recharge grâce à l’intégration des stations de recharge présentes sur le parcours. La nouvelle PEUGEOT e-208 arrivera sur le marché au courant de l’année 2023.
  11. Aventador

    Cherche HardTop du 306 Cabriolet

    La casse chouf au niveau de Tijelabine, peut-être aussi a Mirabeau ( Draa ben Kheda) .
  12. Aventador

    News auto

    Bugatti W16 Mistral fait sa première européenne Bugatti a dévoilé la W16 Mistral1 pour la première fois à The Quail, A Motorsports Gathering lors de la Monterey Car Week aux États-Unis en août. Chantilly Arts & Elegance a donc permis aux visiteurs d’apercevoir le véhicule pour la première fois en Europe. Une occasion rare puisque les 99 exemplaires – vendus à un prix unitaire de 5 millions d’euros net – ont déjà tous été réservés avant même la première apparition officielle à Monterey. La Bugatti W16 Mistral a été présentée samedi en toute intimité à quelques privilégiés sous le dôme des Grandes Écuries, à Chantilly, lors du très exclusif dîner de gala auquel Bugatti avait convié une soixantaine d’invités. Les visiteurs de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille ont pu admirer la Mistral W16 dans le parc, juste à côté du Château, où elle était exposée. Tout au long du weekend, les clients et amateurs de Bugatti ont également été accueillis sur le stand officiel de la marque. De nombreux véhicules exceptionnels – une Chiron2, une Chiron Sport3, une Chiron Pur Sport4, deux Chiron Super Sport5, une Divo6, une EB110, une Type 57 Gangloff, une Veyron ainsi que la Veyron Grand Sport Vitesse détentrice du record du monde de vitesse – dont certains prêtés par des clients, y étaient exposés. Six Bugatti Baby II ont également séduit petits et grands. Tous les modèles des clients Bugatti étaient présents lors du Grand Prix des Clubs le dimanche 25 septembre. La Bugatti W16 Mistral était l’une des neuf voitures inscrites au Concours d’Élégance cette année. Les véhicules présentés au jury ont été sélectionnés car symbolisant le summum du design et de la technologie automobile contemporaine. Chantilly Arts & Elegance Richard Mille a été créé pour rendre hommage à l’esprit, à l’ambiance et au charme des premiers Concours d’Élégance automobiles organisés en France dans les années 1920. On y célébrait à l’époque les modèles les plus exceptionnels de l’industrie automobile naissante, mais aussi la finesse des créations haute couture des plus grandes maisons parisiennes. Un siècle plus tard, le Concours d’Élégance de Chantilly réunit à nouveau l’univers de la haute couture et celui de l’excellence automobile pour faire revivre cette gloire passée en invitant chaque designer automobile à s’associer à une maison de couture. Lors de la parade du dimanche, les voitures ont défilé aux côtés de mannequins élégamment habillés par les plus grandes maisons – le choix des tenues et la cohérence avec le véhicule présenté comptaient pour 25 % de la note globale. Pour cet évènement, Bugatti a choisi de s’associer à la maison de couture Dylan Parienty Paris. Créateur sans limite, Dylan Parienty était le partenaire idéal pour mettre en valeur l’avant-gardiste Bugatti W16 Mistral et habiller le mannequin qui allait l’accompagner lors du défilé. Une robe noire élégante et intemporelle, incrustée de cristaux jaunes Swarovski : un choix de tenue faisant écho à l’élégance de la W16 Mistral et au sentiment de liberté qu’elle inspire avec un clin d’œil à son design intérieur noir et jaune. Conçue pour l’aventure automobile, la W16 Mistral rend hommage à l’un des modèles les plus élégants de la marque, la Type 57 Grand Raid Usine. Comme ce modèle légendaire, la W16 Mistral arbore les couleurs choisies par Ettore Bugatti pour nombre de ses voitures personnelles, le noir et le jaune, qui – pour les connaisseurs de la marque – désignent de manière intemporelle l’élégance et la performance selon Bugatti. Et pour continuer à façonner l’avenir de la marque, les concepteurs et ingénieurs de la W16 Mistral se sont à nouveau appuyés sur les fondamentaux d’Ettore Bugatti, tout en utilisant au mieux les dernières technologies automobiles. Autre temps fort de la journée de dimanche : le Concours d’État où de nombreux modèles Bugatti étaient également représentés. La marque sponsorisait deux classes : la « Bugatti Type 55 » et la « Bugatti, La Renaissance ». Quatre voitures figuraient dans la première catégorie, dont deux d’une importance historique exceptionnelle. La Bugatti Type 55 Figoni, voiture unique en son genre, a couru au Mans en 1932 avec le légendaire pilote d’usine Louis Chiron et le comte Guy Bouriat, avec qui il partageait le volant. Malheureusement, une pierre coincée entre l’essieu arrière et le réservoir du carburant provoqua une fuite et priva la voiture de la fin de la course. Cela ne l’a cependant pas empêchée de remporter par la suite plusieurs concours dans toute l’Europe. Une Type 55 Roadster conçue par Jean Bugatti lui-même figurait également dans cette classe, l’un des 15 exemplaires construits et l’une des plus remarquables qui existe. La classe « Bugatti, La Renaissance » a présenté quatre variantes de l’emblématique EB110 lancée en 1991 : une Bugatti EB110 GT de 1994, une Bugatti EB110 S Le Mans de 1994, une Bugatti EB110 S Sport Competizione de 1995 et une Bugatti EB110 S de 2000. La Bugatti Type 55 Roadster Jean Bugatti (1932) et la Bugatti EB110 S Le Mans (1994) ont été toutes les deux couronnées « Vainqueur de Classe ». Leurs propriétaires ont reçu les prix directement de la main du Directeur des Ventes et du Marketing de Bugatti Automobiles, Hendrik Malinowski, et du Responsable des Ventes, Guy Caquelin.
  13. Aventador

    News auto

    Nouvelle Opel Astra : une série d’accessoires sur mesure ! Les nouvelles Opel Astra et prochainement Opel Astra Sports Tourer sont certes des voitures belles et sûres, mais elles se montrent aussi particulièrement pratiques. Et les accessoires sur mesure d’origine Opel permettent d’en renforcer encore les qualités d’élégance, d’exclusivité et de polyvalence. La gamme proposée comprend notamment des systèmes de portage et des accessoires de recharge adaptés aux versions hybrides rechargeables. Des accessoires de recharge pour les versions hybrides rechargeables de l’Astra Pour être bien paré à toute éventualité, même en déplacement, Opel propose un câble de chargement Mode 3 et un sac de rangement adapté ainsi qu’un chargeur universel avec trois adaptateurs : Fiche CEE-16 (triphasée) pour prises industrielles (AC) Fiche de type EF pour prises domestiques Fiche de type 2 pour les bornes de recharge publiques Une personnalisation déclinée dans le style affirmé et épuré d’Opel Le design fort de l’Opel Astra peut aussi bénéficier des plusieurs possibilités de personnalisation, à l’exemple des coques de rétroviseurs intérieurs et extérieurs façon carbone ou assortis à la couleur de la voiture. Des clips de jantes – rouge, jaune, bleu ou gris – permettent de mettre les jantes en valeur. Par ailleurs, diverses solutions FlexConnect sont proposées pour conserver un intérieur bien rangé ou rendre le voyage plus divertissant. Il s’agit notamment de crochets et de porte-manteaux, mais aussi de supports de tablette ou encore d’une table pliante. Il est ainsi facile de regarder des films ou de travailler assis à l’arrière pendant le voyage. Les accessoires FlexConnect peuvent être fixés sur une base dédiée, montée sur les appuis-tête des sièges avant, puis retirés en un clin d’œil. Transporter en toute sécurité vélos et bagages avec les systèmes de portage Opel Opel propose un grand choix de systèmes de portage polyvalents. Avec les différents coffres de toit Opel ainsi que les porte-skis, snowboards et porte-vélos signés Thule, partenaire Opel, les clients peuvent disposer d’un volume de chargement supplémentaire. Les équipements sportifs peuvent être transportés simplement, proprement et, surtout, en toute sécurité. Pour protéger le coffre de l’Opel Astra Sports Tourer, il existe un tapis de coffre pratique pour le compartiment à bagages. Avec ses robustes bords relevés et son revêtement antidérapant, ce tapis protège non seulement contre la saleté et l’humidité, mais permet également de garder le coffre bien rangé. En outre, une grille de séparation de coffre permet d’installer bagages ou animaux domestiques en toute sécurité. Le filet de compartiment à bagages empêche les objets et les bagages de glisser dans le coffre. Et les protections de seuil de chargement pour l’Astra et l’Astra Sports Tourer permettent d’éviter les rayures lors des manœuvres de chargement.
  14. Aventador

    News auto

    DS E-Tense Performance remporte le prix de l’innovation de Chantilly Arts & Elegance Richard Mille 2022 Conçu comme un laboratoire très hautes-performances, DS E-TENSE PERFORMANCE a été imaginé par DS PERFORMANCE après la conquête de deux titres Pilotes et deux titres Equipes en Championnat de Formule E. Durant sa première campagne d’essais, DS E-TENSE PERFORMANCE a déjà parcouru plus de 3 000 kilomètres et validé un 0 à 100 km/h en 2,0 secondes ! À l’issue de sa participation à la 6e édition de Chantilly Arts & Elégance Richard Mille, DS E-TENSE PERFORMANCE a reçu le prix de l’innovation, saluant ses partis-pris technologiques et stylistiques. La chaine de traction est composée de deux machines électriques pour une puissance cumulée de 600 kW (250 kW à l’avant et 350 kW à l’arrière) correspondant à 815 chevaux et un couple de 8 000 Nm aux roues. Directement issus des développements de DS PERFORMANCE en Formule E, ces deux moteurs électriques affichent des rendements exceptionnels. La batterie est l’un des éléments fondamentaux du laboratoire très hautes-performances DS E-TENSE PERFORMANCE. Compacte, elle est logée dans une enveloppe composite carbone-aluminium conçue par DS PERFORMANCE et implantée en position centrale arrière. Elle cache une chimie innovante et un système de refroidissement immersif des cellules en rupture avec les technologies actuelles. Cette batterie autorise des phases d’accélération et de régénération jusqu’à 600 kW et permet d’explorer de nouvelles pistes pour les futures générations de véhicules de série. La face avant dévoile une nouvelle surface d’expression à la place de la calandre. Ce traitement accompagne le logo DS Automobiles dans un effet tridimensionnel – tel une vitrine – avec une séquence spécifique de bienvenue. De part et d’autre, de nouveaux feux de jour allient technologie et style avec une finesse inédite pour donner de l’envergure à la signature lumineuse. L’ensemble est constitué de 800 LED. Deux caméras situées en lieu et place des projecteurs complètent l’identité visuelle de DS E-TENSE PERFORMANCE, tout en permettant l’acquisition de données utiles sur ce laboratoire roulant. Afin d’accompagner la ligne aérodynamique, l’habillage présente une teinte interférentielle à effet scarabée. Selon les conditions extérieures et l’angle de vue, la perception de la couleur évolue et offre un effet de contraste saisissant avec des surfaces Noir brillant s’étirant jusqu’au capot. Les jantes 20 pouces présentent un profil aérodynamique grâce à des inserts inédits. L’habitacle est tourné vers l’efficacité. Des sièges baquet et un volant de Formule E confèrent une ambiance hautes performances. Le confort et l’attention au détail sont également pris en compte avec l’insert d’un garnissage spécifique en cuir noir. Inscrite au patrimoine de DS Automobiles, la SM Mylord Cabriolet Chapron de 1972 a également reçu le Prix Spécial FFVE de l’Authenticité lors de cette édition 2022 de Chantilly Arts & Élégance Richard Mille. illeMille 2022
×