Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 03/01/21 in all areas

  1. 3 points
    bonsoir, puisque vous ne faite que 10000 km/an donc vous ne risquez pas d'avoir de soucis dans les 5 prochaines années, il faut juste bien vérifier le véhicule, eddiha chez un spécialiste de mercedes, un bon tôlier tout vérifier même si vous payez 10000 da pour la vérification, même pour les papiers, mon avis la mercedes GLC est meilleure, mais il faut bien entretenir, si par exemple fiha adblue lazem tkon à jours.
  2. 2 points
    salut. men waktach que tu as remarquè cette consommation d'huile ? le jour ou tu as refait ton moteur ou ben avant c’était le meme probleme du consommation ? sinon pour lhuile moteur jebli rebi ya pas mieux que la 5w40 pour ton cas wela fiha le FAP vaut mieux dir la 5w30
  3. 2 points
    c'est pas pour t'encourager a acheter ni pour te décourager aussi, je te raconte ce que je sais et a toi de décider mon ami... - un ami a réussi a barré sa carte grise avec la procuration a son nom après que le délai était fini, c'était une clio 3 2009 je pense, + les 3ans du délai donc c'était en 2012 en principe. oui, ça peut poser problème avec les héritiers si par exemple le moudjahid meurt avant la fin du délai, si tu tombe sur une famille malhonnête ils peuvent réclamer le bien de leurs défunt ou te faire un chantage comme payer une bonne somme d'argent pour te donner les papiers. w'allaho a3lam pour info: dès que le moudjahid meurt le délai tombe (la voiture devient "SAFIA", même après une semaine de son achat neuve!) si tahkout avait commercialisé ce modèle juste avant que tout se renverse, il était a 400U je pense.
  4. 2 points
    C'est comme l'histoire des Sandero Stepway en couleur blanche ! Alors qu'elle n'a jamais été commercialisé chez le CC avec cette couleur , même histoire avec les 208 MIB il y avait une série ( l'équivalent de la finition Active ) mais qui n'a été jamais commercialisé mis- a part la Tech-vision . Je l'ai vue auprès du CC Peugeot ( voir photo ) ! ...etc . L'essentiel soit sur qu'il n'y a pas d'importation pour le moment , @EleCtrO_12
  5. 2 points
    Salam les Autobipistes . Après la clôture du concours du mois du Février qui portait le thème " Votre voiture Vue De Profil " . La victoire reviens encoure une fois a notre cher membre @kniss_16 , On remercie tout les participants ainsi que tous les votants, et même tous les contributeurs par commentaires . Nous avons le plaisir de lancer le concours photo du mois de Mars 2021 qui porte le thème : " Le Cockpit De Votre Voiture " Thème assez simple, Montrez votre cockpit soit sous sont plus beau jour . soit de façon détournée . Etc . A vous de faire ressortir votre talent . !!!!! Photo pour le plaisir des yeux d'une magnifique Jetta US :  Rappel des règles à suivre et l'historique des concours "REGLES" Pour les Dates : - du 1 au 20 Mars 2021 à 20h00 pour envoyer vos photos à @Aventador ( moi ) . - du 20 à 20h00 au 29 à 20h00 pour voter, et du 29 au 31 pour que le gagnant choisit le prochain thème.  Ps : Aucune retouche n'est acceptée sauf le réglage : Couleur / lumière / contraste / netteté. Les participants doivent voter dans les 48h qui suivent l'ouverture sinon il y aura défalcation de cinq (5) point en cas du dépassement des 48h et de dix (10) en cas de non vote ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ Mode de vote : 1er ----> 5 points 2ème ----> 4 points 3ème ----> 3 points 4ème ----> 2 points 5ème ----> 1 points
  6. 2 points
    @kniss_16 merci, de mon coté je n ai qu une dernière place à te proposer 🤔 mais ca reste un cadeau empoissonné car personne aime trouver des thèmes. Mais pas de soucis pour moi, et merci, je choisi comme thème : " LE COCKPIT DE VOTRE VOITURE ''
  7. 2 points
    @Aventador merci de la recommendation @Eagle hmd et toi. pour ce qui est de l 'entretien faut s attendre a changer selon l état du véhicule, ce qui est support (silentblocs, amortisseurs, etc"), les consommables ... mais aussi voir les fuites (joints de culace, flexible...), peut pas dire exactement quoi car comme j ai dis ca depend de l'entretiens de chaque voiture, mais tu va piocher des trucs dans les exemples cités, a prévoir même l'électrique qui avec le temps et le tripotage se détériore, cette liste est faite par expérience (je ne parle pas du coté esthétique ou c'est à toi de voir, comme monte glace, tolerie...) Mais si tu as de la passion et l argent ca peut être intéressant, voici un exemple maison, plus de détail sur Cockpit www.cockpitdz.com Jetta US
  8. 1 point
    Essai Audi e-tron S Sportback (2021) Les plus Comportement, motricité Chronos Raffinement, présentation Technologie embarquée Les moins Poids délirant Freins à la peine Equipement pingre Autonomie en baisse En déclinant son SUV électrique e-tron en une version S, Audi nous propose une vitrine technologique impressionnante. Les chiffres et les prestations du monstre impressionnent, au moins sur le papier. Plus de 500 ch pour chatouiller le Tesla Model X, voilà qui permettrait presque de parler de sport. Quasiment toutes les Audi de la gamme conventionnelle ont droit à leur variante sportive S, après tout. Même le démentiel SQ7, avec un impressionnant et très décalé V8 TDI de 435 ch. Alors pourquoi pas l'e-tron ? Techniquement, l'électrique permet à peu près toutes les fantaisies possibles. Ajouter des moteurs est relativement simple si la plate-forme s'y prête. Ce qu'Audi a fait, puisque l'e-tron S a droit à deux moteurs sur l'essieu arrière. Le hic, en revanche, est de concilier une prétendue sportivité avec une masse dépassant les 2,5 tonnes... SUV, sportif, électrique ? Le mariage de la carpe et du lapin, ou comment combiner trois idées contradictoires. Hormis l'intérêt commercial de proposer un rival au Tesla Model X, difficile de justifier la raison d'être d'un tel engin. L'argument financier, avoué à demi-mot, est très sérieux puisqu'en multipliant les modèles électriques, un constructeur met toutes les chances de son côté pour éviter les pénalités CO2 désormais imposées par les réglementations européennes. L'e-tron S, tout comme la spectaculaire e-tron GT dérivée de la Porsche Taycan, sont donc des sportives fiscales, en quelque sorte. Il n'empêche, le résultat impressionne. Pas tant sur le papier qu'au volant, car embarquer des kilos de batteries (ici, 750 kg pour le bloc de 95 kWh) et greffer des moteurs électriques toujours plus puissant n'a rien de sorcier. Nos ascenseurs se déplacent bien ainsi depuis un bon siècle. Ce qui est remarquable ? Rendre conduisible et, effectivement, presque dynamique, un grand gaillard de ce calibre. Comme tous les modèles S, peu d'éléments distinguent l'e-tron S d'une version classique. Les badges S, les nouveaux boucliers et les élargisseurs d'ailes (+23 mm) sont les principaux indices. Un "vrai" Quattro de sport ? Passés les quelques éléments de carrosserie spécifiques au modèle S (élargisseurs d'ailes de 23 mm, bouclier généreusement ouvert et nouveau diffuseur), l'habitacle est tout à fait similaire à celui d'un e-tron classique. Raffinée et techno, l'ambiance est au tout-digital sans faute de goût, pour une fois. Les sièges sport de notre version "Extended", et quelques discrets logos S sont les seuls indices. Bonne nouvelle aussi pour le coffre, toujours aussi vaste (615 l) en dépit des deux moteurs situés sur l'essieu arrière. Au démarrage non plus, lorsque la machinerie s'ébroue en douceur, rien ne distingue foncièrement le fonctionnement d'un e-tron S d'une version 55 Quattro plus sage. Du couple à foison, immédiat, et des accélérations canon au feu rouge... Comme toujours. Les premiers kilomètres sur route sont clairs : la cavalerie est là, et même si le tempérament est logiquement identique à n'importe quelle auto à piles, le S mérite bien son badge. 4,5 s de 0 à 100 km/h, soit 1,2 s de moins que l'e-tron de base. Ce sont les relances, aussi, qui marquent : en pleine accélération, on dispose de 503 ch durant 8 secondes, et d'un couple maximal de 973 Nm. Mais sans surprise, à haute vitesse routière, comme toujours en électrique, les reprises sont bien moins démentielles. Toujours un punch infatigable, mais très linéaire. L'e-tron S profite de deux moteurs sur l'essieu arrière, ce qui permet une répartition plus fine et efficace du couple entre les roues droite et gauche. Etonnant d'agilité, pour un monstre de plus de 2,5 tonnes. Dans ces conditions, il faudra prévoir un sérieux budget pneumatiques pour les immenses jantes de 22 pouces. Les gommes sont le dernier organe de liaison avec le macadam, et on ici fort à faire. Même si l'électronique et la remarquable gestion de cet inédit "Quattro" à trois moteurs opèrent un travail très fin pour canaliser l'avalanche de couple. Mieux, la présence de deux moteurs à l'arrière (un par roue) offre un semblant d'agilité au mastodonte, en faisant varier le couple disponible sur chaque roue (l'écart peut grimper jusqu'à 220 Nm entre droite et gauche). Etonnant : l'e-tron ainsi gréé reste assez neutre, et les assistances ne viennent juguler le sous-virage que sur revêtement vraiment précaire, si l'on se prend à le bousculer. Ce à quoi n'incite absolument pas le typage du châssis et de la suspension pneumatique. Fort bien tenue, confortable bien que raffermie, feutrée au possible et... dénuée de tout ressenti. Impossible de savoir ce qui se passe sous les roues. Rapide, mais pas longtemps Sur le plan dynamique, Audi dispose d'une vitrine tout à fait aboutie. Belle pièce d'ingénierie... paradoxalement, tout sauf pragmatique. Quelques freinages appuyés ont tôt fait de massacrer les freins, pourtant généreusement taillés. Cinq tours de circuit routier à bonne allure, une série d'exercices d'évitement et de motricité, et la pédale centrale perd toute consistance. Prévisible ! On évitera donc de maltraiter ce beau bébé. Chronos athlétiques, mais autonomie en baisse pour l'e-tron S par rapport à la version classique. La batterie pourtant généreuse (95 kWh, pour 86,5 kWh utiles) se vide en 360 km... selon les chiffres officiels. Bien moins en pratique. Plus gênant, finalement, est l'impact de ce surcroit de puissance sur l'autonomie. D'environ 440 km avec le e-tron 55 classique, le rayon d'action du S chute à 360 km. Voire bien moins de 300 km, en profitant des largesses des trois moteurs, ou en s'attardant trop longtemps sur voie rapide. Les 95 kWh (86,5 kWh utiles en réalité) chutent alors à vue d'œil. Et la régénération au freinage, même activée au maximum (via les palettes au volant), n'est guère efficace qu'en ville ou en parcours vallonné. Quant au temps de charge, l'e-tron a beau être capable d'encaisser 150 kW par heure, cette "performance" est très théorique. Si tout va bien, un e-tron S retrouve donc 80 % d'autonomie en 30 mn, ou une charge complète en 1h. "Le temps d'un café", nous assure-t-on (avec humour) chez Audi. Sur autoroute, en chargeant donc 1h tous les 250 km, on risque d'atteindre l'overdose de caféine. Encore faut-il que le supercharger délivre sa puissance maximale en continu, ce qui n'arrive jamais en pratique. Et confirme (encore !) que l'électrique n'a strictement rien à faire sur des parcours de longues distances à répétition. Le Diesel en ville, vous trouvez cela idiot et contre nature ? Sillonner les autoroutes de France en électrique l'est tout autant. Davantage adapté à sa vocation (usage quotidien et péri-urbain), une wallbox de 11 kW permet de recharger en 8h30 environ. L'habitacle est quasi identique à celui du "simple" e-tron. Tiré à quatre épingles, techno et acceuillant. Y compris pour les bagages (615 l). Tarifs et équipement En débutant à 99.200 € en carrosserie Sportback (96.600 € en carrosserie classique), l'e-tron S n'est pas à proprement parler bon marché. Le surcoût s'élève à 24.700 € par rapport à la motorisation 50 Quattro de base ! Il reste néanmoins compétitif face à son seul rival, le Tesla Model X (minimum 99.900 €). Plus puissant, mais infiniment moins raffiné et moins bien construit. A ce prix, la dotation de série n'a rien d'exceptionnel. Il faut se pencher sur le niveau supérieur Extended (112.200 €) pour profiter d'un équipement conforme à son rang de luxueux vaisseau techno... et on devra encore piocher dans les options pour avoir droit au "pack assistance route" avec conduite semi-autonome de niveau 2 (2.450 €) ou au pack stationnement avec caméras 360° (1.375 € ou 800 € selon versions). Les rétroviseurs virtuels, spectaculaires mais totalement inutiles (voire parfois dangereux), sont toujours facturés 1.850 €. Cher, pour simplement frimer devant les copains. Plus sérieux, en revanche : les nouveaux phares Digital Matrix Led, composés d'1,3 million de pixels, permettent d'adapter le faisceau encore plus finement et rapidement que les phares matriciels classiques. Le système peut aussi envoyer un signal lumineux sur un danger détecté, comme un piéton ou un animal à proximité de la chaussée. L'e-tron S est disponible en carrosserie Sportback (à partir de 99.200 €) ou classique (96.600 €). Dans les deux cas, n'espérez pas profiter d'un quelconque coup de pouce... Au dessus de 45.000 €, pas de bonus ! Caractéristiques techniques Audi e-tron Sportback S (2021) Modèle essayé : Audi e-tron Sportback S Quattro Extended Dimensions L x l x h 4,901 / 1,935 / 1,616 m Empattement 2,928 m Volume du coffre mini / maxi 615 l / 1.665 l Poids à vide 2.555 kg Moteur Electriques, 3 moteurs asynchrones Puissance 435 ch (503 ch en boost) Couple 973 Nm Transmission Intégrale 0 à 100 km/h 4,5 s Vitesse max 210 km/h Autonomie annoncée 354 à 368 km (WLTP) / Batterie de 95 kWh (86,5 kWh utiles) Taux de CO2 0 g / km Bonus / malus 2020 0 € Tarifs à partir de 96.600 € (modèle essayé : 112.200 euros) Bilan S'il s'agissait pour Audi de nous servir une démonstration de force, c'est réussi. Même si dans l'absolu, l'intérêt d'une version S par rapport à un e-tron classique est très discutable. Son plus grand mérite, finalement ? Nous rappeler qu'en matière de sportivité électrique, Audi propose désormais autre chose : la sculpturale berline GT s'apprête à toucher le pavé...
  9. 1 point
    Manhart présente déjà sa vision de la BMW M3 0 Si les nouvelles BMW M3 et M4 font la une de l'actualité ces derniers jours, c'est parce qu'elles sont sur le point d'arriver en concession. Voilà qui excite tous les préparateurs qui présentent tour à tour leur vision des nouvelles sportives à l'Hélice. Avec la nouvelle génération de BMW M3 et M4 qui sont en train d'arriver sur le marché, Manhart a pensé qu'il serait bon de nous donner un aperçu de ce qu'ils prévoient pour les deux modèles sportifs de Bavière. Pourquoi simplement « prévisualiser » ? C'est parce que les tuners ne sont pas encore prêts à révéler ce que sont leurs mises à niveau stylistiques. Ils ont donc publié des illustrations numériques pour nous donner une idée de ce à quoi on peut s'attendre dans les mois à venir. Lire aussi : MHX5 800 : quand le BMW X5 M Competition s'énerve en passant chez Manhart Nommées MH3 600 et MH4 600, les M3 et M4 préparées bénéficieront de la « MHtronik Powerbox » et de l'un des deux systèmes d'échappement disponibles avec leurs embouts d'échappement en fibres de carbone. Ces systèmes porteront la puissance des BMW M3 et M4 à environ 620 chevaux et 750 Nm pour les versions Competition. En comparaison, les versions d'origine disposent de 510 chevaux et 650 Nm. Rappelons que la puissance est tirée d'un 6 cylindres en ligne bi-turbo de 3,0 litres. Une mise à niveau similaire sera également lancée pour les M3 et M4 (non Competition), augmentant leur puissance de 479 à environ 590 ch. Un nouveau look ? Un ensemble de nouveaux ressorts fabriqués par H&R permettra de rapprocher la caisse du sol, tout en laissant de la place sous les passages de roues pour de nouvelle jantes spécifiques. Développé en interne par Manhart, l'ensemble de roues forgées Concave One de 21 pouces apporteront une touche de nouveauté. Le capot en fibres de carbone, le spoiler avant, le diffuseur et les petits appendices aérodynamiques seront également présents pour affirmer le look de l'auto. Lire aussi : Manhart présente la MH2 GTR, une BMW M2 de 600 chevaux Sans oublier que Manhart appliquera sa livrée habituelle noire et or avec des rappels sur les roues. Ce sera la soi-disant « phase 1 » du programme d'amélioration, mais Manhart travaille également sur une « phase 2 », qui devrait amener les M3 et M4 à un tout autre niveau de performance. C'est facile à dire, on attend de voir avec impatience !
  10. 1 point
    la GLC est safia carte grise et non licence moujahid, as tu des proposition pour moi a ce prix ? Avant de l'acheter je dois verifier quoi stp ? Oui c'est ce que je me suis dit J'hésite entre la GLC et Audi A3
  11. 1 point
    Bonsoir , Je ne sais pas si je ne dis pas de bêtise ! , ce model GLC il avait quelques problème de la boite ( d’après le groupe GME ) , mais je ne suis pas certain (A confirmer ). Quant au moteur surement le même qui anime les Mercedes classe C & Classe E .
  12. 1 point
    @EleCtrO_12 Moi perso j'éviterai principalemnt à cause des risques sur la procuration du moudjahid , et son gabarit géant ( surtout en largeur ) très peu adapté à nos routes et ruelles étroites
  13. 1 point
    Exact ! il était au prix de 433 u ( Iron Man Edition ) . https://www.google.dz/url?sa=i&url=https%3A%2F%2Fmotorsactu.com%2Fhyundai-kona-iron-man-edition-disponible-chez-cima-motos-a-4-335-000-da%2F&psig=AOvVaw2ZDOm01lST7I8-JnI-4oSw&ust=1614801049573000&source=images&cd=vfe&ved=0CA0QjhxqFwoTCJCsy--wku8CFQAAAAAdAAAAABAD
  14. 1 point
    La Mclaren 720S SWAE Widebody fait 900 chevaux Une supercar préparée qui développe 900 chevaux, cela ne nous étonne plus, mais cette McLaren 720S Widebody est un peu spéciale : elle a été conçue par une entreprise toute nouvelle dans le secteur nommée SWAE. La nature sauvage du Montana n'est pas un endroit où vous vous attendez à trouver une entreprise modifiant des hypercars. Et pourtant, niché dans les Rocheuses non loin du parc national des Glaciers, se trouve un nouveau préparateur appelé SWAE. La première offre de la société n'est pas des moindres ! Les ingénieurs ne se sont pas contentés de nouvelles prises d'air et d'un grand aileron à l'arrière pour cette McLaren 720S. Voici la SWAE 720S Widebody, gavée à la fibre de carbone et dotée d'un moteur légèrement modifié pour augmenter considérablement la puissance. Lire aussi : Cette Dodge Charger Restomod coûte plus cher qu'une McLaren 720S Il est difficile d'améliorer une voiture déjà aussi performante que la McLaren 720S, mais cette première création de la nouvelle société de préparation montre que c'est possible. Le tuner appelle cette création un « test pour les capacités de création en utilisant l'impression 3D ». En effet, comme vous pouvez l'imaginer l'impression 3D fait partie du processus de création de ce kit de carrosserie. De la fibre de carbone est utilisée mais bien qu'il s'agisse d'un kit « Widebody », les ajouts de carrosserie sont relativement subtils. Plus agressive SWAE n'explique pas exactement ce qui est différent de l'auto classique, bien que le spoiler avant et les entrées d'air autour des ailes avant sautent aux yeux dès le premier regard. Les hanches évasées à l'arrière sont également bien visibles, tout comme l'imposant aileron qui, selon SWAE, utilise les tout premiers supports d'aile en titane imprimés en 3D. Les roues spécifiques à 10 rayons ajoutent également une touche de sportivité à cette création unique. Mais le plus impressionnant concerne certainement les améliorations apportées au V8 bi-turbo de 4,0 litres. SWAE revendique plus de 900 chevaux envoyés directement aux roues arrière. Lire aussi : Il crashe une McLaren 720S, la police se moque de lui Cette McLaren spéciale a récemment été dévoilée à Miami pour présenter les capacités de l'entreprise à construire des véhicules sur mesure. Vraisemblablement, cela signifie que cette voiture n'est pas à vendre, mais SWAE mentionne un prix estimé à un peu moins de 500.000 dollars pour donner vie à cette 720S unique.
  15. 1 point
    @kniss_16 les anciens ceux qui connaissent la Beach
  16. 1 point
  17. 1 point
  18. 1 point
    Donc le prochain thème ça sera : " LE COCKPIT DE VOTRE VOITURE ''
  19. 1 point
    merci pour ton aide mon frère
  20. 1 point
    deja pour la licence Moudjahid la procuration est strictement interdite par la loi, les notaires qui le font sont hors la loi et le fons pour l argent, et sa c est les notaires eux mêmes qui me le disent, c est interdit car la licence est faites pour le moudjahid et il y a les enfants et son épouse qui peuvent la conduire. Ensuite ce que font ce type de personnes c est autre chose, ils font passer d une façon détournée come bcp d autres chose. Donc je t ai donner la réponse légale, a toi de voir, personnellement je rentrer pas dans ce milieu même si bcp le font. En plus si il y a une enquête, le notaire peut se faire fermer son bureau et avoir des problèmes avec la justice.
  21. 1 point
  22. 1 point
  23. 1 point
    Ça compte pas, on a pas eut le nombre de point je demande a voir la VAR !
  24. 1 point
    Bonsoir , Allah Ybarek belle voiture . Sinon votre présentation n'est pas complète on veut que tu nous parle de tes impressions ..... ! les plus et les moins de cette voiture .....etc !! Dans ce cas je t'invite de lire ce sujet a fin de réussir la présentation de votre voiture : Merci maachou
  25. 1 point
    bonjour, je suis mitigé par rapport a cette golf 8, car je la trouve pas vraiment réussi, surtout de l'extérieur, l'intérieur est celui d'une classe A comme tous le monde le dit, a ce niveau faut voir du coté de l'ergonomie puisque tout est géré par l'écran tactile et les commandes des feux sont aussi tactile, faut voir au niveau de l'utilisation si cela n'est pas entravant le temps nous le dira quant a son succès, mais les voitures d'aujourd'hui avec des formes étirés ne me plaisent pas trop, dans cette catégorie de design il y a que la new ibiza et la clio 5 qui me plaisent
×