mohRline

L’Algérie envisage d’arrêter les subventions d’essence dès 2019

34 messages dans ce sujet

Salam,

Selon un article de TSA le ministre des Finances Abderrahmane Raouia a annoncé ce samedi que le gouvernement pourrait mettre fin aux subventions des prix d’essence à partir de 2019:  https://www.tsa-algerie.com/lalgerie-envisage-darreter-les-subventions-dessence-des-2019/ , 

Quelle conséquence aura cette décision (un litre d'essence à 100 DA ) sur le marché de l'occasion l'an prochain ?

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ben, pour ceux qui ont des voiture de fonction avec des bons d essence, ça change quoi ? juste moins de circulation

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je n'y crois pas trop a leur déclaration cela vas mettre du temps et supposant qu'il y aura plus de subventions elle seront de route apres la crise comme l'importation des  produits interdits trop d'intérets en jeux...

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

surtout pour les medicament et le pain

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salam,

100Da le litre = A dieu les 1.6 et autre 2.0 Essence ( @Toyoseatist:P) et bienvenu au Shab GPL (@Suitou

Plus serieusement si cela se concrétise le marché auto prendra encore une grande claque, quoi que je suis un peu sceptique de cette info -_-

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'économie toute entière est basée sur le carburant donc ça me semble être plus un effet d'annonce qu'autre chose.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je vais serieusment acheter un hybride rechergable dans ce cas

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non, j aime pas trop, en plus c est du 100% èlectrique, ça sera une japonaise, voir une petite Lexus 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ils  vont stopé ( progressivement ) les subvention pour l'essence  et le gasoil    ,  et en contre partie ils vont subventionné  le GPL 

 oui oui  , une prius  ,,, pour quoi pas ,  y'a pas de risque  d’être traité de snob  en algerie ,  par contre  i3ayiwéK b : MACHI MATLOUBA FEL SOUG 

A LA UNE / Actualité

 
 

LANCEMENT DU PROGRAMME DE CONVERSION DE 500 000 VéHICULES

Les kits GPL subventionnés à 50%

 
d-les-kits-gpl-subventionnes-a-50-65319.Mohamed-Salah Bouzeriba, DG de l’Aprue. ©D. R.
 
 
 
 

L’enveloppe globale est de l’ordre de 37,34 milliards de dinars pour l’ensemble du programme, dont 133,51 millions de dollars pour l’importation et la production de kits GPL et de la logistique.

Le directeur général de l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation, de l’utilisation de l’énergie (Aprue), Mohamed-Salah Bouzeriba, a annoncé, hier lors de la conférence sur le lancement du programme dédié à la conversion des véhicules au GPL et les perspectives de son développement, que “l’État va subventionner la fourniture et l’installation du kit GPL carburant à 50%”. Cette démarche, qui s’inscrit dans le cadre des perspectives aux horizons 2021 et 2030, fera bénéficier les propriétaires des véhicules particuliers et les chauffeurs de taxi d’une aide indirecte en passant par l’un des 100 installateurs qualifiés et dûment sélectionnés par l’Aprue. Ainsi, l’automobiliste devra passer un installateur qui lui délivrera un devis. Une fois ce sésame établi, le bénéficiaire remettra à l’installateur une procuration signée et légalisée. Le rendez-vous pris, l’automobiliste versera 50% du prix du kit GPL, à raison de 30 000 DA chez les installateurs de Naftal et de 35 000 chez les installateurs privés. Une fois le montage effectué et homologué par un ingénieur des mines, l’installateur envoie le dossier à l’Aprue qui, à son tour, entamera la démarche auprès du ministère de l’Énergie pour avaliser la décision de paiement des 50% restants à l’installateur agréé. “Nous visons la généralisation de l’utilisation de ce carburant propre (…) Le secteur des transports représente 41% de la consommation de l’énergie finale et qui dépend à 96% des hydrocarbures liquides. Aujourd’hui, ce carburant ne représente que 15% de la production globale de GPL qui est de l’ordre de 8 millions de tonnes/an”. Selon
M. Bouzeriba, la consommation de GPL est passée à 450 000 tonnes en 2017 grâce à la conversion de 60 000 véhicules, soit une hausse de 28%. Cette augmentation substantielle est notamment due à la flambée des prix de l’essence à la pompe. Ainsi, le programme de conversion des 500 000 véhicules au GPL devra connaître un coup d’accélérateur suivant un planning ambitieux, à savoir 100 000 unités en 2018, 120 000 autres unités en 2019, 130 000 en 2020 et, enfin, 150 000 autres unités en 2021. Pour atteindre cet objectif et permettre au pays de gagner 1,82 million de tonnes en essence, l’Aprue en coordination avec la société Naftal devra déployer 270 000 réservoirs et ouvrir 720 nouveaux points de vente de GPL, pour atteindre 1 470 points de vente en 2021. Au plan de financement, le montant prévisible est de 17,5 milliards de dinars pour convertir les 500 000 véhicules. Du reste, l’enveloppe globale est de l’ordre de 37,34 milliards de dinars pour l’ensemble du programme, dont 133,51 millions de dollars, pour l’importation de 50 citernes GPL, la production de 90 000 kits GPL, l’importation de 270 000 réservoirs et de 410 000 kits de conversion. Cela va sans dire, les présents ont posé la problématique des délais d’attente qui, souvent, dépassent 60 jours au niveau des installateurs. En ce sens, un responsable de Naftal a indiqué que “ces délais qui étaient de 60 jours en 2017 passeront à 30 jours en 2018 avant de connaître une évolution en 2019 avec 15 jours de délai d’attente”. Un pôle de production et de stockage de GPL sera incessamment créé à Oran pour répondre aux besoins d’approvisionnement et inciter les automobilistes à installer les kits GPL. En plus de la généralisation des centres et des postes d’installation pour soulager les automobilistes, ce pôle permettra, dès 2019, de convertir 20 000 véhicules au niveau des usines de montage basées à Oran et à Relizane. Selon les mêmes services, les constructeurs automobiles qui, jusqu’ici, n’avaient pas respecté la clause selon laquelle 10% des véhicules importés devaient être équipés de kits GPL, seront sensibilisés et les premières tractations ont été fructueuses.

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la boule d'attelage va avoir de la concurrences

1533.41_1.jpg

le porte roue de secours  

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

aussi   , c fait partie du plant qui vise a arrêté les subventions généralisée

L’aide aux plus démunis est une priorité pour le gouvernement algérien, pour parer à l’urgence, l’état prévoit de cibler les personnes dans le besoin en leur faisant parvenir directement des chèques.

Le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi l’a confirmé officiellement ce 5 février, il a indiqué que « les subventions seront adressées directement aux personnes concernées. Les bénéficiaires seront classés par catégories et le montant de la subvention sera proportionnel au revenu des ménages. Les ménages concernés recevront mensuellement des chèques en guise de subventions », a-t-il déclaré dans une interview accordée à l’APS.

Il s’agit selon le ministre de focaliser l’attention sur ceux qui en ont vraiment besoin et d’abandonner le système de subvention généralisée, qui est « le plus gros dossier qui est sur la table du gouvernement ».

Comment le ministre compte-t-il identifier les personnes vivant dans la précarité ?

M. Benmeradi précise que le fichier national des personnes physiques visées par cette subvention sera élaboré en collaboration avec le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales, de la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) et des Direction de l’Action sociale des wilayas (DAS).

L’objectif du gouvernement est avant tout de faire des économies, car pour le moment les subventions des carburants, des produits alimentaires et énergétiques profitent à tous les algériens et coûtent très cher à l’état, plus de 6 milliards de dollars par an.

Le gouvernement espère réduire drastiquement la facture en faisant en sorte que les subventions ne soient destinées qu’aux personnes qui en ont réellement besoin.

https://www.ajib.fr/algerie-fin-des-subventions-pour-tous-letat-veut-cibler-les-plus-demunis/

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi ça me gène pas le secteur auto on peut se rabattre sur le GPL mais les augmentation sur la marchandise qui nécessite le transport, vous imaginez  les taux d'augmentation qui sera appliqué si le prix du gas-oil dépasse les 100 Da!!!, les gens qui n'ont pas de voiture et pensent que ça leur touche pas ils sont totalement tords ils vont payer leurs quotidien trop chèr meme un salaire de 150 000 Da/ mois ne suffira pas pour survivre dignement :(

si vous voulez mon avis je pense que ce n'est qu'un test au peuple et voir son réaction car meme les dernières augmentation étaient juste un test et quand les gens n'ont rien dit ils passent la pilule le plus normalement possible 

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Younes Pharm perso je suis optimiste   enfin  je dit ne crois pas que les chose vont s’améliore  , bien  au contraire  , mais  je ne croi pas qu'il y'a que des loup , y'a  du bon    ,      c frais qu'ils ont réagi   tardivement  mais  je croi que le scénario vénézuélien a était éviter de justesse ,   enfin rabi idjib el khire  ( nzidou nassabrou une ou deux  année  voir plus)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En language courant cela veut dire détournements pour tous.

L'abandon des subventions est un objectif logique du gouvernement mais pas dans l'immédiat, sauf si il y a en contrepartie baisse de la pression fiscale(impohal)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils jouent leurs dernière  carte ou dernière couche"bébé" toute chose a une fin 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quoi qu'ils en soit si on en arrive là les écrits sur le GPL de Suitou vont passer le cap des 50.000 lectures par jour !

----------------------------------------------------------------------------------------------

si il y a des gens de Sétif ici pourriez vous me dire qui place le GPL à Sétif

merci.

Modifié par kiki le lion
2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si sa se fais d'une façon organisé intelligente l’Algérie pourrais devenir l'un des premier marcher a rouler au gpl  et pour quoi pas des véhicule 100 % gaz.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, Temp said:

si sa se fais d'une façon organisé intelligente l’Algérie pourrais devenir l'un des premier marcher a rouler au gpl  et pour quoi pas des véhicule 100 % gaz.

oui ça serait bien aussi dans la mesure ou enfin le réservoir à gaz serait placé a la place de celui de l'essence laissant enfin la malle vide

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@kiki le lion  @Temp   y'aura des voitures qui sortirons des usine  de montage   équiper de kit GPL ,

 

En plus de la généralisation des centres et des postes d’installation pour soulager les automobilistes, ce pôle permettra, dès 2019, de convertir 20 000 véhicules au niveau des usines de montage basées à Oran et à Relizane. Selon les mêmes services, les constructeurs automobiles qui, jusqu’ici, n’avaient pas respecté la clause selon laquelle 10% des véhicules importés devaient être équipés de kits GPL, seront sensibilisés et les premières tractations ont été fructueuses.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@zoyo90 voilà une bonne nouvelle : si on pourra commander une Renault symbol déjà équipée en usine de l’installation NORMALEMENT on aura pas à la passer chez l'ingénieur des mines et on aura le certificat livré avec la voiture.

@Suitou  est ce que lorsque l'ingénieur des mines t'a délivré le certificat il t'a précisé de revenir dans 4 ans pour contrôle ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et donc personne na répondu à ma question dans le  premier message ... 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et si il arrentent le budget du ministère des Moujahidine ? je me demandes si sa compensera les subvenions du carburant qui comme nous savons; si le prix augmente tout augmente ( transport , alimentation , services ) Sous de tels circonstances une guerre civil avec un quelques ONG risque d'arrivé. De plus il pourraient facilement commencée a faire le raffinage du carburant en Algérie plutôt que de l'acheté avec du devise, Quoi que ... 

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@walid.b non pas à se point !!!!! Guerre civile. Noooon ,  peut être que les clandestins vont être touché aux et ceux qui pour arrondir les fins de mois se payer des courses à la fin de journée  , 

@mohRline sans les augmentations des carburants ,les prix vont chuté un chwiya

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.